dimanche 25 février 2018

Ma salade tiède de carottes et halloumi

Quand je me plonge dans mes souvenirs culinaires (et il y en a!), je me rends compte à quel point ma cuisine est à des années lumières de celles que j'ai connues plus jeune. Si je prends le cas des carottes par exemple, et bien jusqu'à ce que je me mette à les cuisiner, je ne les connaissais que râpées ou bien dans le pot-au-feu (mon 1er cauchemar en cuisine), le bourguignon (pas loin derrière) ou la poule au pot. Pas de quoi se relever la nuit. Et pourtant les carottes font partie de mes légumes préférés. Je les ai toujours aimées cuites, crues, en soupe, en tout en fait. Je piquais celles que ma soeur laissait sur le bord de son assiette le dimanche midi lorsque mon père en mettait dans ses plats (elle ne les aimait que râpées). Je les mangeais même crues à peine épluchées quand un petit creux se faisait sentir. Bref carottes et moi, belle histoire culinaire! Je les aime tellement que cette semaine elles reviennent faire un tour dans ma cuisine. Après ma salade de carottes rôties, en voici une nouvelle mais sans souvenir caché dedans. Quoi que... En ce moment étant d'humeur nostalgique, tout est sujet à souvenir. Quand le cuisinier a la tête dans les nuages gris, il met du soleil dans son assiette avec une salade de carottes et halloumi!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 4 grosses carottes
- 1 gros oignon frais
- 150 g de halloumi (fromage que l'on trouve dans les épiceries orientales)
- 1 pincée se zaatar ou de thym séché
- 10 noix
- 1 cuillère à café de sésame
- le jus d'un citron
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez, rincez et détaillez les carottes en cubes de 0,5 cm de côté. Coupez le fromage en cubes de taille similaire. Hachez l'oignon (même le vert). Cassez les noix et hachez les cerneaux grossièrement. 

Faites suer l'oignon dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive pendant 7 à 8 minutes, ou le temps qu'il soit translucide. Réservez. Faites ensuite revenir les carottes dans la même poêle avec 2 cuillères à soupe d'huile. Laissez cuire une grosse dizaine de minutes en remuant souvent. Assaisonnez en cours de cuisson. Les carottes doivent rester un peu croquantes. Réservez. Faites enfin griller le fromage sans matière grasse. Les cubes doivent être colorés sur toutes leurs faces. Ajoutez l'oignon et les carottes. Mélangez le tout pendant 30 secondes.

Hors du feu ajoutez les noix et le jus de citron. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. Parsemez de sésame. Servez la salade tiède. 

samedi 24 février 2018

Ma poêlée de saumon aux légumes

Le frigo des gens voilà un sujet intéressant. Depuis que je me balade de cuisine en cuisine j'en vois des frigos, (et des placards aussi mais c'est une autre histoire). J'adore aller fouiller dans les frigos des amis pour y dénicher de quoi préparer un p'tit frichti. Si mon frigo déborde (c'est en général avec précaution qu'on l'ouvre de peur que quelque chose nous tombe dessus), je me suis rendu compte que celui des autres est assez différent. Chez G, le frigo est riche en légumes. Chez F & V les trucs tout faits sont légion. Chez M, il n'y a rien dans le frigo, tout est dans le congélo. Chez N tous les produits sont bio. Chez A le frigo est presque vide, on y trouve juste quelques compotes, un paquet de lardons, un pot de crème fraîche et de rares légumes en état de décomposition avancée. Lors de mon séjour parisien, je n'ai pas pu m'empêcher de remplir son frigo à ma manière pour des petits dîners. Je crois que le dit frigo n'avait jamais vu autant de bouffe! C'est en milieu de semaine que je me suis penché sur les restes pour préparer un repas pour notre débriefing du jour. Quand le cuisinier fait les fonds de frigo de son amie, il prépare une poêlée de saumon avec des légumes bien sûr!

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 200 g de saumon sauvage
- 200 g de rattes 
- 1 petit brocolis
- 6 champignons roses (ou shitake si vous en trouvez)
- 1 petit fenouil (ou la moitié s'il est gros)
- 2 poireaux moyens
- 10 cl de crème de coco
- 2 cuillères à café de sésame
- 1 cuillère à café de curry
- 20 g de gingembre frais
- huile d'olive
- sel, poivre

Faites cuire les rattes entre 10 et 15 minutes, départ à l'eau froide. Vérifiez la cuisson avec la pointe d'un couteau. Égouttez-les. Laissez-les refroidir quelques minutes puis coupez-les en tranches épaisses. Faites-les revenir dans une poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles soient dorées sur toutes leurs faces. Assaisonnez. Réservez.

Pelez et rincez le poireau puis émincez-le en tronçons de 1cm. Hachez le fenouil après avoir ôté les parties abîmées. Rincez et coupez les champignons en tanches fines. Pelez et hachez le gingembre. Rincez le brocolis et détaillez-le en petits bouquets. Ôtez la peau du saumon. Détaillez la chair en cubes de 1cm de côté.

Faites revenir le poireau et le gingembre à la poêle avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive sur feu modéré en remuant souvent. Quand le poireau est bien tendre, réservez-le sur une assiette. Faites alors revenir le fenouil avec un filet d'huile d'olive pendant 5 minutes, saupoudrez de curry, salez, poivrez en cours de cuisson. Réservez. Faites ensuite sauter le brocolis pendant 2 minutes, il doit rester bien croquant. Réservez. Enfin faites revenir les champignons avec un filet d'huile d'olive en remuant souvent. Quand leur eau de végétation s'est presque évaporée, ajoutez le saumon. remuez poursuivez la cuisson 2 minutes supplémentaires. Ajoutez ensuite, les rattes, le brocolis et les poireaux.  Versez la crème de coco et mélangez rapidement.
Servez votre poêlée aussitôt parsemée de sésame et de fenouil.

vendredi 23 février 2018

Mon houmous tout vert aux épinards

Il y a des jours comme ça où on a la météo intérieure bloquée sur nuageux, où on a la tête embrumée, les yeux pluvieux et le coeur frisquet. Des jours comme ça où l'on resterait bien planqué sous la couette plutôt que de mettre un orteil dans ses chaussons. Des jours comme ça où l'on reprendrait bien le chemin à l'envers, remonterait le cours du temps jusqu'à des époques plus radieuses. Ces jours comme ça, Barbara, Françoise Hardy et Benjamin Biolay et leurs chansons tristes ou mélancoliques sont ma bande originale. Des jours comme ça j'ai le moral dans les tiroirs et les spatules en berne. Heureusement que l'envie de cuisiner est plus forte que tout. Quand tout est gris dans sa tête, le cuisinier met de la couleur dans son assiette et il prépare un houmous vegan tout vert aux épinards!

Préparation: 20 minutes

Trempage: 1 heure

Pas de cuisson (sauf griller quelques noix de cajou)

Ingrédients pour 4 personnes:
- 200 g de noix de cajou
- 100 g d'épinards frais
- 1 cuillère à soupe de Tahini
- le jus d'un demi citron vert
- 1 gousse d'ail noir
- sel, poivre
- 8 cl d'huile d'olive plus un peu pour le service
- 5 cl d'eau
- graines de sésame noir 

Placez 160g de noix de cajou dans un saladier et couvrez-les d'eau chaude (pas bouillante, celle du robinet fait bien l'affaire). Laissez-les tremper pendant une heure. Égouttez-les bien. Lavez et séchez les épinards. Placez-les dans un saladier et couvrez-les avec 1 litre d'eau bouillante (cette fois, il faut qu'elle soit vraiment très chaude). Laissez tremper 2 minutes avant de les égoutter. Séchez-les sur du papier absorbant.

Placez les noix de cajou, les épinards, le jus de citron vert, le tahini, l'ail noir pelé et coupé en morceaux dans le bol de votre mixeur. Versez l'huile tout en mixant. Salez, poivrez. Mixez à nouveau. Ajoutez un peu d'eau si le tout vous semble trop compact. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.
Mixez plus ou moins en fonction de votre goût. 

Faites dorer quelques les noix de cajou restantes dans une poêle sans matière grasse. Concassez-les grossièrement.

Versez l'houmous dans un plat. Arrosez d'huile d'olive. Parsemez de noix de cajou concassées et de graines de sésame. Servez avec des crakers aux graines.

jeudi 22 février 2018

Ma salade de carottes rôties (recette à souvenir)

C'est drôle mais à chaque fois que j'invite des gens à dîner ou que je dois cuisiner pour des amis chez eux, je ne sais jamais quoi faire à manger. Mon premier réflexe, revenir à mes fondamentaux mais c'est toujours la même chose et pour une fois j'aime bien le changement. Alors que j'ai près de 1200 recettes ici, je ne sais pas quoi faire. En fait je sais pourquoi: je n'aime pas refaire les recettes. J'ai toujours envie de changement. La cuisine offre tellement de possibilités, pourquoi se limiter? Quand mon amie A m'a proposé d'organiser un dîner chez elle avec moi aux fourneaux j'ai tout de suite été partant et c'est donc les yeux grands ouverts et les méninges au taquet que je suis allé au marché d'Aligre à la recherche d'inspiration! Quand j'ai vu des carottes de toutes les couleurs, je les ai tout de suite mises dans mon panier ne sachant pas très bien ce que j'allais en faire mais certain d'en faire quelque chose malgré tout. Et voilà comment elles ont fini. Quand le cuisinier se replonge dans ses souvenirs parisiens, il prépare une salade de carottes rôties(recette 100% végétalienne!)en souvenir d'une pure soirée!

Préparation: 20  minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 1kg de carottes (violettes, orange, jaunes, blanches)
- 4 brins de coriandre
- 30 g de gingembre frais
- le jus d'un citron vert
- 1 cuillère à café de curcuma en poudre
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez, rincez et séchez les carottes puis coupez-les en cubes pas trop petits. Placez-les directement sur une plaque en les séparant par couleur. Arrosez-les d'huile d'olive et assaisonnez-les. Faites-les cuire 30 minutes dans un four préchauffé à 180ºC. Remuez plusieurs fois en cours de cuisson. Les carottes doivent être encore un peu croquantes. Laissez-les refroidir.

Préparez la vinaigrette: pelez et hachez le gingembre (le plus finement possible). Dans un bol, mélangez le jus de citron vert et le curcuma. Versez l'huile d'olive tout en fouettant. Salez, poivrez et ajoutez le gingembre. Laissez reposer 5 minutes. Fouettez à nouveau et versez la sauce sur les carottes. Parsemez de feuilles de coriandre et c'est parti!

Recette dédiée à tous les invités d'un certain samedi soir!

mercredi 21 février 2018

Mes tartines aux légumes

Ça y est j'ai atterri, Paris se fait plus petit dans ma tête. Deux jours d'école. Deux jours seulement. Deux jours de course. Deux jours intenses. Et Paris reprend sa place de souvenir. Je réapprends à être à Barcelone. Je reprends mes marques dans ma cuisine après avoir squatté celle de ma grande amie A pour des dîners à 2, 4 ou 7. Ma cuisine m'a manqué un peu, beaucoup et même à la folie! Comme à chaque fois que je la quitte, je pense à elle, à mes couteaux à moi qui sont mes compagnons de création culinaire. Quand je reviens, je suis toujours un peu déboussolé car j'ai quand même pas mal déconnecté. Pendant mes séjours parisiens je pense moins à la cuisine, je ne cherche pas trop de nouvelles idées, pas le temps. Depuis dimanche, je me réapproprie mon espace. Je refais des recherches. Je reprends mes bonnes habitudes et de nouveau des livres et des revues s'entassent un peu partout dans la maison entre le salon, la cuisine et la chambre. Le cuisinier est de retour et la maison sent bon les légumes! Mon activité culinaire redevenant intense, le temps des repas est réduit. Quand le cuisinier déjeune sur le pouce, il prépare une tartine aux légumes d'hiver.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 4 tartines:
- 1 courge butternut de 900g environ
- 1 cuillère à soupe de parmesan
- 30 g de beurre
- 3 carottes
- 1 panais
- 1 navet
- 1 pomme de terre 
(choisissez des légumes pas trop gros)
- 1 grosse tige de brocolis (la partie qui normalement part à la poubelle, comme ça on recycle aussi)
- le vert d'un poireau
- 90 g de dés de jambon 
- 4 échalotes
- 1 gousse d'ail
- 1 cuillère à café de miel d'acacia
- 4 belles tranches de pain
- sel, poivre
- huile d'olive
- 4 pincées de graines germées de betterave
- 4 pincées de sésame

Coupez la courge en deux, ôtez-en les graines. Arrosez chaque moitié avec de l'huile d'olive et assaisonnez. Placez sur une plaque et faites cuire 40 minutes dans un four préchauffé à 200ºC. La chair doit être bien tendre. 

Pendant que la courge cuit, pelez et rincez les légumes. Détaillez les carottes, le panais, le navet, la pomme de terre et la tige de brocolis en brunoise. Faites-les revenir pendant 15 minutes dans une grande poêle avec 3 cuillères à soupe d'huile d'olive sur feu assez vif (remuez souvent) puis ajoutez les dés de jambon et poursuivez la cuisson 5 minutes. Mélangez régulièrement. assaisonnez en cours de cuisson. Hachez les échalotes et la gousse d'ail, faites-les revenir à la poêle avec un filet d'huile d'olive pendant une dizaine de minutes sur feu modéré. Quand elles sont dorées, ajoutez le miel, mélangez rapidement. Taillez le vert de poireau en julienne et faites-le frire à la poêle avec un peu d'huile d'olive pendant 3 à 4 minutes puis épongez sur du papier absorbant. Maintenez le tout au chaud.

Quand la courge est cuite, prélevez sa chair et réduisez-la en purée avec une fourchette (ou un presse purée). Versez-la dans une poêle, ajoutez le beurre et le parmesan. Écrasez avec une spatule pour obtenir une purée vraiment lisse (si besoin mixez au mixeur plongeant). Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. 

Faites griller le pain. Étalez la purée de courge sur les tranches dorées. Répartissez le mélange légumes/jambon sur les tartines. Parsemez ensuite d'échalotes et de julienne de poireau. Décorez avec quelques graines germées et du sésame.

Option végétarienne: remplacez le jambon par du haloumi, à couper en petits dés et à frire.

lundi 19 février 2018

Ma salade vegan de patates douces et légumes d'hiver

Revenir à Barcelone après 10 jours d'activité intense, d'amitié intense aussi c'est toujours compliqué pour moi. J'ai toujours l'impression de quitter ma maison pour celle de quelqu'un d'autre. Heureusement cette sensation ne dure pas. Au bout de deux ou trois jours, la reprise du rythme d'ici me permet de retrouver ma place dans ma vie. Revenir à Barcelone, c'est aussi découvrir ce que mon frigo est devenu en mon absence, des trucs interdits y font souvent leur apparition: une tortilla emballée dans du plastique, une brick de gazpacho entre autres. Rentrer à Barcelone, me remettre aussitôt en cuisine pour reprendre la maison culinaire en main! Sortir les légumes rapportés de Paris de ma valise et retrouver mes poêles, mes cuillères en bois, mes couteaux. C'est bon en fait! Quand le cuisinier reprend le contrôle de sa cuisine après une semaine d'absence, il prépare une salade vegan de patates douces et légumes

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 25 + 25 minutes

Ingrédients pour 2/3 personnes:
- 3 grosses patates douces
- 1 gros panais
- 4 carottes moyennes
- 1 tête de brocoli
- 4 échalotes 
- 2 gousses d'ail
- 2 cuillères à soupe de noisettes non salées
- 2 cuillères à café de graines de sésame
- 2 cuillères à soupe de tahini
- le jus d'un demi-citron
- huile d'olive
- sel, poivre
- 1 pincée de piment

Épluchez et rincez les patates douces. Coupez-les en tranches de 1 cm. Taillez les extrémités en brunoise. Épluchez les carottes et le panais puis coupez-les en cubes pas trop gros. Épluchez et hachez les gousses d'ail ainsi que les échalotes. Détaillez le brocolis en fleurettes. 

Badigeonnez les tranches de patates douces d'huile d'olive avec un pinceau de cuisine. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Salez et poivrez. Enfournez et laissez cuire 25 minutes dans un four préchauffé à 200ºC. Elles doivent être tendres et dorées. Gardez-les au chaud.

Pendant que les patates douces cuisent, faites revenir les échalotes et les gousses d'ail dans une poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles soient dorées. Assaisonnez en cours de cuisson. Réservez. Faites ensuite sauter le brocolis avec un filet d'huile pendant 2 à 3 minutes seulement car on veut qu'il reste croquant, salez, poivrez puis réservez. Faites enfin revenir les carottes et le panais avec une cuillère à soupe d'huile jusqu'à coloration. Versez ensuite 10 cl de d'eau, baissez le feu et laissez cuire à couvert. Remuez de temps en temps. Laissez cuire jusqu'à évaporation de l'eau, les légumes doivent être cuits mais encore un peu croquants. Salez, poivrez et ajoutez le piment. Remettez le brocolis dans la poêle et mélangez-le rapidement aux carottes et panais. Faites frire la brunoise de patate douce à la poêle avec de l'huile d'olive en remuant souvent. Surveillez la cuisson car c'est rapide. Épongez sur du papier absorbant. Salez et poivrez.

Dans un bol, mélangez le tahini avec le citron. Si le tout est trop épais, ajoutez un peu d'eau. Salez, poivrez. Faites griller les noisettes quelques minutes dans une poêle sèche puis hachez-les grossièrement. 

Disposez des tranches de patates douces dans les assiettes. Répartissez le mélange de légumes au centre. Parsemez de noisettes, sésame et frites. Arrosez de sauce et déposez une bonne cuillère d'échalotes/ail sur le dessus. Passez à table sans trop attendre!

dimanche 18 février 2018

Mes tartes croustillantes au poireau

Tout a une fin. J'aurais pu commencer ma recette par les mots de Jean-Louis Aubert "Voilà c'est fini" car ça y est les vacances à Paris sont terminées. Après 10 jours de purs moments avec les amis et ma soeur, de purs moments de bonheur intense, c'est le retour à Barcelone. J'ai vraiment profité jusqu'à la dernière seconde de la vie parisienne. La frénésie a opéré sur moi vraiment! Avoir couru partout, avoir trouvé des ingrédients merveilleux (à suivre bientôt), avoir ri, tellement ri, parlé, papoté, débriefé à toute heure du jour et de la nuit, avoir acheté de nouveaux livres de cuisine, avoir vu des films entre impactants et vraiment magnifiques, bu des litres de champagne (parfois trop...oups!) chaque petit moment de ces 10 jours parisiens m'a rempli, rendu heureux. Comme à chaque fois, je repars la valise et la tête chargées de souvenirs à ancrer dans ma mémoire, à garder précieusement pour les jours plus gris. Quand le cuisinier rentre chez lui, la veille il cuisine une dernière pour son amie parisienne et il prépare une recette végétarienne: des petites tartes croustillantes au poireau pour un dernier dîner improvisé!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 15 + 15 minutes

Ingrédients pour 4/6 personnes:
- 1 rouleau de pâte de feuilletée pur beurre
- 1 gros poireau (ou 2 petits)
- 1 gros oignon
- 1 oeuf
- 2 cuillères à soupe de crème de coco
- 20 g de parmesan râpé
- 1 cuillère à café de graines de cumin
- 30 g de feta
- 1 cuillère à soupe de pignons
- 1 cuillère à café de thym frais ou séché
- huile d'olive
- sel, poivre

Faites dorer les pignons quelques minutes dans une poêle sans matière grasse.  Réservez.

Détaillez des disques de 5 cm maximum de diamètre dans la pâte feuilletée. Piquez-les avec une fourchette. Badigeonnez-les d'huile d'olive avec un pinceau de cuisine. Faites-les cuire 15 minutes dans un four préchauffé à 200ºC. 

Ôtez les premières feuilles du poireau, lavez-le bien puis émincez-le. Pelez et hachez l'oignon. Faites-les revenir dans une poêle avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive pendant 10 minutes en remuant souvent. Salez, poivrez et ajoutez les graines de cumin en cours de cuisson. Versez la crème de coco quand le poireau est tendre. Mélangez. Ajoutez l'oeuf et mélangez intimement juste le temps qu'il faut pour qu'il soit cuit puis ajoutez le parmesan. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. 

Récupérez les disques de pâte feuilletée, creusez-les un peu et déposez-y une cuillère à café de garniture. Parsemez de feta émiettée et de pignons. Décorez de thym. Servez ces petites tartes chaudes, tièdes ou même froides. 

Je vous conseille de faire des disques assez petits pour n'en faire qu'une bouchée!

jeudi 15 février 2018

Ma poêlée aux deux patates

Ah Paris! Je virevolte, je cours d'un rendez-vous à l'autre, je marche des kilomètres et des kilomètres. Je mets des ingrédients trouvés ici et là dans mon sac à dos toujours plus rempli. Je trouve des bouquins et des revues où chercher peut-être de nouvelles idées. La pluie ne m'affecte pas. Je ne la sens même pas! Une expo, un ciné, un thé avec une amie, un dîner avec une autre. Paris ville de ma déconnexion culinaire. Il n'y a qu'ici où je peux rester 10 jours sans toucher une poêle ou un ustensile. Pas le temps. Je dois profiter de la vie parisienne. Je dois faire mes 15 km de marche quotidiens car de métro il n'est évidemment pas question. Je n'arrive même pas à ouvrir une revue culinaire, ce n'est pas le moment, plus tard, à Barcelone, ce sera mieux. Et pourtant, ce matin, une envie. Venir papoter quelques minutes avec vous autour d'une recette préparée avant mon départ. Un jour où j'avais l'esprit végétarien. Alors prendre le temps de m'asseoir sur un canapé, une tasse de thé sur la table basse, attraper mon cahier de cuisine et suspendre le temps frénétique de Paris. Quand le cuisinier a la patate (et la patate douce), forcément ça finit à la poêle! J'espère que vous aimerez ma poêlée aux deux patates!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 25 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 1 grosse patate douce (400g)
- 1 grosse pomme de terre (idem)
- 1 poireau
- 1 oignon frais
- 200 g de petits pois frais (poids écossés) ou surgelés
- 2 oeufs
- 1 cuillère à soupe de feuilles d'origan frais
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Ôtez les premières feuilles du poireau et lavez bien le reste. Pelez l'oignon, hachez-le ainsi que le poireau. Épluchez les deux patates, rincez-les et taillez-les en petits cubes. 

Faites chauffer une cuillère à soupe d'huile d'olive dans une poêle. Faites-y suer le poireau et l'oignon sur feu modéré pendant 7 à 8 minutes en remuant souvent, assaisonnez. Réservez. Faites ensuite sauter les deux patates avec 3 cuillères à soupe d'huile d'olive sur feu un peu plus vif. Remuez souvent jusqu'à ce qu'elles soient dorées et tendres. Salez et poivrez. En parallèle, plongez les petits pois dans une casserole d'eau salée pendant 3 minutes, égouttez-les. Réservez. 

Quand les deux patates sont cuites, ajoutez le mélange poireau/oignon. Cassez les oeufs dans la poêle et mélangez délicatement jusqu'à ce qu'ils soient cuits. Ajoutez les petits pois et laissez cuire 1 minute supplémentaire. Parsemez d'origan avant de servir.

mercredi 14 février 2018

Ma Reine de Saba (recette repostée)

Vous êtes-vous un jour repenché(e) sur votre passé par exemple en feuilletant vos albums photos. C'est fou comme 20 ans après ce super t-shirt que vous adoriez semble ridicule, trop flashy, trop serré, trop trop. Ou cette coupe de cheveux qui faisait fureur à l'époque vous fait ressembler à un chien mouillé. Et bien figurez-vous qu'avec les photos de cuisine, c'est pareil! Quand parfois (rarement heureusement) il m'arrive de remonter le fil du blog jusqu'aux origines, je crie "Au secours" quand je vois les photos que je faisais. Mise en scène, assiettes, lumière...tout est atroce. J'en ai presque honte et pourtant, je n'ai pas envie d'effacer tout ça car ça fait partie de mon histoire. J'ai appris petit à petit (et je n'ai pas fini, car Mr Dorian m'a donné des devoirs) à faire mes photos. À force de lire des livres de cuisine, de parcourir des blogs, j'ai progressé. La semaine dernière lorsque mon idole m'a demandé si je n'avais pas une recette de gâteau au chocolat dans mes tiroirs, j'ai tout de suite pensé à celle de mon gâteau préféré, La Reine de Saba, que je ne fais plus depuis des années. Celui que je faisais avec ma maman quand j'étais petit. En recherchant la recette sur le blog, j'ai eu peur en voyant la photo!! Aussitôt une envie, la refaire! Quand le maître et l'élève cuisinent ensemble, l'élève fait le gâteau et le maître fait la Ganache, avec une photo digne de ce nom!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients
- 150 g de chocolat
- 90 g de sucre
- 3 oeufs (blancs et jaunes séparés)
- 30 g de beurre
- 3 cuillères à soupe de maïzena (45 g environ)

Faites fondre le chocolat et le beurre ensemble. Ajoutez le sucre. Mélangez. Ajoutez les jaunes d'oeuf. Mélangez à nouveau. Ajoutez la maïzena. Mélangez délicatement. 

Montez les blancs en neige ferme et incorporez-les petit à petit au mélange précédent en soulevant bien la pâte. 


Versez-la dans un moule de 20cm de côté. Faites cuire 20 minutes à 180ºC.

Chez moi, la Reine de Saba allait souvent avec de la crème anglaise. Mais aujourd'hui, je la troquerais volontiers contre la ganache de Dorian. Et vous?

lundi 12 février 2018

Mes trios de pomme de terre (recette pour une idole)

Depuis que j'ai commencé mon aventure de blogueur culinaire, il s'en est passé des choses dans ma vie. J'ai eu mon CAP cuisine, j'ai rencontré des tas de nouvelles personnes, j'ai donné des cours de cuisine entre Barcelone, Paris et Beyrouth, je suis devenu à moitié confiturier, j'ai appris à faire de vraies photos de bouffe et puis j'ai rencontré Dorian. Je ne sais plus comment je suis tombé sur sa page un jour mais là ça a été le choc des photos et le poids des mots. J'avais trouvé mon idole culinaire. Une rencontre virtuelle donc puis réelle quand le monsieur, de passage à Barcelone, accepte de prendre un café avec moi. Depuis le contact s'est maintenu par blogs interposés et cafés parisiens, entre festival Toumélé et festival des blogueurs. Bref une vraie relation culinaire et humaine s'est mise en place. Parce que le monsieur n'est pas seulement un génie de la cuisine, c'est aussi une très belle personne. Et donc quand il me propose de passer une journée avec lui, chez lui pour cuisiner, c'est un peu un rêve qui se réalise. Vendredi, sous la neige, le coeur battant et le sac rempli de pots confitures et sauce tomate pour mon idole, je débarque chez lui pour cuisiner avec lui et pour lui. Une idée m'était venue, en parlant de patates la veille avec lui autour d'une sombre histoire de placards: des toasts 100% patates! Si l'idée lui a semblé farfelue de prime abord, il a finalement trouvé mon idée très intéressante et c'est sous ses conseils que la photo a été prise. Quand le cuisinier passe la journée avec son idole culinaire, il lui prépare une recette végétarienne : des trios de pomme de terre !

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:
- 1, 5kg de pommes de terre assez grosses
- 10 cl de crème liquide
- 50 g de beurre
- 3 branches de thym frais
- 6 champignons shitake
- huile de friture
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Pelez les pommes de terre. Coupez-en deux en tranches épaisses (vous devez pouvoir en obtenir 12) et réalisez des disques en utilisant un emporte-pièce de 5 cm de diamètre (gardez les chutes). Badigeonnez-les d'huile d'olive, salez, poivrez et placez -les sur une plaque au fur et à mesure. Faites cuire pendant 20 minutes dans un four préchauffé à 200ºC. Les tranches de pommes de terre doivent être dorées dessus et dessous. Pendant ce temps, détaillez les chutes de pomme de terre en brunoise. Faites-les frire 5 minutes à la poêle avec de l'huile de friture. Épongez sur du papier absorbant. Salez et poivrez, joutez un peu de thym. Faites cuire les pommes de terre restantes à l'eau pendant 20 minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Réduisez-les alors en purée après les avoir égouttées. Ajoutez le beurre, la crème, le thym restant effeuillé et assaisonnez. La purée doit être lisse et souple. Coupez les champignons en tranches. Faites-les frire 2 minutes dans une poêle avec un fond d'huile. Épongez-les sur du papier absorbant.

Pour le montage, j'ai utilisé l'emporte pièce qui m'a servi à découper les disques. Sur une tranche de pomme de terre, déposez une bonne cuillère à café de purée, tassez bien dans l'emporte-pièce. Parsemez de frites et enfin décorez avec une tranche de shitake. 

Si vous les préparez à l'avance, faites-les réchauffer quelques minutes au four à 150ºC.