vendredi 29 avril 2016

Soupe de courge butternut au gingembre

Après l'échec cuisant d'hier, je me suis dit qu'il fallait que je revienne aux fondamentaux...Y a que ça de vrai!
Et qu'est ce qui est fondamental dans ma cuisine? Allez vous le savez, j'en suis sûr puisque vous me suivez depuis le début, puisque vous êtes fan(s) absolu(e)s de ma page (on peut toujours rêver...).

Allez je vous aide un peu: mon fondamental à moi c'est ce plat universel, que l'on peut manger partout sur la planète, quelle que soit la température, à base de légumes mixés ou non. Non vous ne voyez pas?
J'ai nommé LA SOUPE...C'était facile pourtant!!

Bon trêve de digressions, en tout cas revenir vers mon plat préféré m'a fait redescendre du ciel de colère où je me trouvais. Le temps m'a aidé à avoir envie de refaire une soupe chaude (hier nous étions en novembre!). La courge qui s'ennuyait sur ma table de salon et le gingembre qui dormait dans le frigo ont fait le reste.

Une soupe chaude qui, même si le soleil est revenu aujourd'hui, est à garder dans un coin car elle est vraiment délicieuse.
Une soupe chaude un 29 avril... avec du gingembre en plus ( moi qui détestais ça il y a quelques mois encore )...Décidément, il n'y a pas que le climat qui soit déréglé.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:
- 1 belle courge butternut
- 2 blancs de poireaux
- 1 belle pomme de terre
- 1 morceau de 2 à 3 cm de gingembre frais
- 1 oignon
- 5 cl de vin blanc
- 2 cuillères à soupe de crème liquide
- 20 g de beurre
- 2 cuillères à café de curry en poudre
- gros sel
- poivre

Épluchez la courge, ôtez les pépins et les filaments. Coupez la chair en morceaux.

Pelez l'oignon et émincez-le.

Lavez les blancs de poireau, coupez-les en deux dans les sens de la longueur puis en tronçons.

Épluchez et hachez le gingembre.

Pelez, lavez et coupez la pomme de terre.

Faites chauffer l'huile dans une cocotte. Ajoutez l'oignon et laissez revenir 3 à 4 minutes sur feu modéré, jusqu'à ce qu'il devienne translucide.

Ajoutez la pomme de terre, le gingembre et les blancs de poireau. Laissez revenir 5 minutes.

Versez le vin blanc et laissez-le s'évaporer.

Ajoutez la courge.

Couvrez d'eau. Salez au gros sel. Portez à ébullition et laissez cuire 20 minutes environ.
Vérifiez la cuisson: tous les légumes doivent être tendres.

Mixez finement avec votre mixeur plongeant ou au blender après avoir ajouté le curry et la crème.
Vérifiez l'assaisonnement.
Servez la soupe bien chaude.


jeudi 28 avril 2016

Galette de pommes de terre aux poireaux

C'est du bord du désespoir que j'écris ma recette, vidé et abattu que je suis après une matinée culinaire cauchemardesque et éprouvante.
Et pourtant tout avait bien commencé!
Une belle idée, une jolie photo d'introduction, le frigo et le placard au taquet. J'étais motivé... ma tarte chocolat caramel allait être FANTASTIQUE!

J'ai donc commencé par préparer le caramel au beurre salé... Ingrédients sortis, casserole en place, spatule en main. Tout était prêt.

Et puis tout à coup le tout a viré au cauchemar! Caramel raté deux fois! Ganache ratée deux fois! Fond de tarte nº1 brûlé, fond de tarte nº2 craquelé. Un pétage de plombs, puis un deuxième. Une casserole pleine de ganache qui éclabousse toute la cuisine (je l'ai un peu aidée en la jetant sur le plan de travail). Je n'avais pas vécu pareil échec depuis mon 1er essai de falafels à Paris il y a 12 ans!

Autant dire qu'après ça mes autres idées de recettes sont parties comme les ratages, à la poubelle.
Victimes du jour: 500 g de chocolat, 2 plaquettes de beurre, 400 g de sucre, mes nerfs et mon déjeuner avec ma copine...

Heureusement que j'avais préparé ma recette d'aujourd'hui il y a quelques jours.

Espérons que demain tout ira mieux...

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 30 minutes

Votre meilleure amie pour la recette: une mandoline avec l'accessoire pour tailler en julienne

Ingrédients pour 4 personnes:

- 1 kg de pommes de terre
- 1 beau blanc de poireau
- 50 g de jambon seché (en tranches un peu épaisses)
- 100 g de beurre
- 2 cuillères à café rases d'origan (ou thym) séché
- sel poivre

Lavez bien le poireau. Coupez-le en deux dans le sens de la longueur puis en tronçons. Émincez-les en julienne avec un bon couteau.

Hachez le jambon en brunoise (tout petits dés).

Pelez, lavez et séchez les pommes de terre. Avec une mandoline, taillez-les en julienne. Débarrassez dans un torchon propre pour absorber l'humidité contenue dans les pommes de terre.
Placez la julienne dans un saladier. Salez et poivrez généreusement. Ajoutez l'origan.

Faites suer le poireau dans une poêle avec 20 g de beurre jusqu'à ce que le blanc devienne translucide.
Salez et poivrez.
Ajoutez-le dans le saladier ainsi que le jambon.

Faites fondre le reste du beurre. Versez-le sur les pommes de terre. Mélangez avec une cuillère à soupe.

Faites chauffer une grande poêle sur feu modéré. Quand elle est bien chaude, versez le mélange. Baissez le feu pour une cuisson toute douce. Laissez cuire 20 minutes. Vérifiez la cuisson, la galette doit être dorée, sinon prolongez la cuisson quelques minutes.

Placez une assiette sur la galette, retournez la poêle. Faites glisser la galette dans la poêle pour cuire la deuxième face.
Laissez cuire 20 minutes toujours à feu doux. La galette doit être bien dorée et les pommes de terre moelleuses.

Servez sans attendre avec une salade verte!
Un plat qui fait un peu hiver mais vu le temps, c'est de circonstance...moi qui pensais qu'on avait tourné la page pour entrer dans l'été!

mercredi 27 avril 2016

Pastilla aux restes de poulet (je recycle mon poulet rôti épisode 4)

CAP ou pas CAP ?

Telle est un peu la question qui m'obsède depuis plusieurs semaines. L'examen qui s'approche me tétanise. Tout le monde a beau me dire qu'évidemment je vais l'avoir, j'ai le trouillomètre au plafond.
Je travaille donc d'arrache pied entre révisions théoriques sur mon canapé, dans mon lit, dans l'avion...bref un peu partout, et révisions pratiques avec mon ami F qui me sauve la vie en me donnant des cours particuliers de vidage, bridage, carretage, tournage et autres trucs en "age"de cuisine.

Après avoir bridé (=ficelé en langage normal) un poulet avec F, j'ai dû le refaire à la maison tout seul. Les yeux dans les yeux avec un poulet raidi, un dimanche matin...Un joli moment d'intimité!

Il a été ensuite rôti avec amour et passion...avec des petits légumes! Un vrai délice!

Un bon poulet! Mais aussi un gros poulet...bien trop gros quand il n'y a que deux bouches à nourrir dont l'une ne supporte pas les morceaux avec os ou les morceaux autres que le blanc...
Je me voyais déjà manger du poulet toute la semaine, quand je me suis rappelé un défi que je m'étais lancé il y a quelque temps, à savoir recycler un poulet rôti!
Ne restait plus qu'à trouver le comment...
"Tu n'as qu'à faire une pastilla!" s'est aussitôt écrié Mr R...En voilà une idée qu'elle est bonne! J'adore ça! Et puis ça me rappelle le voyage à Marrakech de l'année dernière.

Encore une fois je parle, je parle et je n'avance pas dans ma recette...
Il est temps de se mettre au travail.

Allez pastillons!

Préparation : 45 minutes

Cuisson: 15 + 30 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

Restes de poulet rôti que j'ai utilisés
- 1 cuisse de poulet
- 2 ailes
- la carcasse
- si vous avez mis des légumes, des oignons, des échalotes autour de votre poulet, récupérez aussi tout ça...et un peu du jus de cuisson

- 1 botte de carottes nouvelles
- 1/2 bouquet de coriandre
- 3 cuillères à soupe d'amandes effilées
- 2 cuillères à soupe de raisins secs
- 3 cuillères à café rases de cannelle moulue
- 1 cuillère à café de gingembre moulu
- 2 cuillères à café de cumin moulu
- 3 cuillères à café de miel d'oranger
- 6 feuilles de brick
- sel, poivre
- huile d'olive
- beurre

Bon déjà on va commencer par désosser le poulet complètement. Ôtez la peau. Grattez la carcasse pour récupérer le moindre petit bout de chair.
Une fois que c'est fait, hachez finement la viande avec un couteau ainsi que les légumes éventuels.

Lavez, séchez, effeuillez et hachez la coriandre.

Épluchez, lavez les carottes. Faites-les cuire à la vapeur, elles doivent être encore un peu fermes.
Rafraîchissez-les sous un filet d'eau froide, séchez-les puis détaillez-les en brunoise (=petits dés).

Faites chauffer 2 cuillères à soupe d'huile d'olive dans  une poêle. Faites-y revenir les carottes pendant 5 minutes en remuant constamment. Ajoutez les épices. Mélangez.

Ajoutez les restes de poulet ainsi que les légumes réservés et le jus de cuisson. Mélangez. Salez et poivrez légèrement.

Ajoutez le miel, les raisins secs et les amandes effilées. Mélangez. Poursuivez la cuisson pendant 3 minutes.

Ajoutez la coriandre. Mélangez. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. Les carottes doivent être cuites. Réservez hors du feu.

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Faites fondre le beurre au micro-ondes.

Posez une feuille de brick dans un cercle (ou un moule) à tarte (22 cm de diamètre). Avec un pinceau, badigeonnez-la de beurre fondu. Placez-en une deuxième par-dessus. Beurrez-la également.

Placez ensuite 3 feuilles de brick comme des pétales sur les deux feuilles précédentes. Elles doivent se chevaucher au centre et dépasser sur les côtés. Beurrez les endroits où elles se touchent.

Répartissez la farce sur les feuilles de brick.

Repliez les feuilles de brick sur la farce. Beurrez-les bien.

Posez la dernière feuille sur la pastilla beurrée, glissez-la sur les côtés pour avoir un joli dessus.
Badigeonnez-le tout de beurre.

Enfournez et laissez cuire 30 minutes.

Quand la pastilla est dorée dessus/dessous, elle est cuite.

Vous pouvez éventuellement la saupoudrer d'un mélange de sucre glace et cannelle pour décorer.

Une bouchée de cette pastilla et c'est le Maroc qui s'ouvre à vous.

Pour renforcer l'idée de voyage, ajoutez une cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger dans la farce quelques secondes avant la fin de la cuisson.

lundi 25 avril 2016

Mes falafels aux petits pois

Hier, je vous parlais de ma passion pour les petits pois qui remonte à l'enfance. Aujourd'hui je rajoute une pierre à l'édifice de cette passion culinaire avec cette autre recette à base de cette petite boule verte...
Bah oui une fois que j'avais recyclé les cosses il fallait bien que je fasse quelque chose du contenu.

C'est sur un blog italien que j'ai trouvé cette recette. Tout de suite j'ai eu envie de la faire.
Simple, délicieuse, colorée. Une vraie recette de printemps!

Après le riz de la semaine dernière, le petit pois deviendrait-il mon nouvel ingrédient fétiche??





Hier au lieu de réviser mes techniques de CAP j'ai préféré faire ces petites boulettes végétariennes. Ces falafels sont un peu ma récré culinaire.

Ça fait du bien de souffler!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 15 + 20 minutes

Ingrédients pour 15 falafels environ:

- 300 g de petits pois (poids écossé)
- 70 g de chapelure
- 3 branches de persil plat (si vous aimez)
- 50 g de parmesan
-1 oeuf
- 1/2 boule de mozzarella
- sel
- noix de muscade

Faites cuire les petits pois dans une casserole d'eau bouillante salée. Comptez 15 minutes environ.
Égouttez-les et plongez-les dans un saladier contenant des glaçons. Cela permettra aux petits pois de conserver leur belle couleur verte.
Égouttez-les à nouveau, il ne doit plus y avoir d'eau.

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Mixez les petits pois pour obtenir une purée sans gros morceaux. Débarrassez dans un saladier.

Lavez et séchez le persil. Effeuillez-le et hachez-le avec un couteau.

Mixez finement le parmesan.

Ajoutez le parmesan, le persil haché et l'oeuf dans le saladier. Mélangez avec une spatule pour obtenir un tout homogène. Salez légèrement, poivrez et ajoutez une bonne pincée de noix de muscade.

Ajoutez la chapelure. Mélangez bien. La pâte doit être souple et ne pas coller aux doigts.

Détaillez la mozzarella en petits dés.

Formez des boules avec la pâte. Pour moi c'était des boules de 35 g environ.

Creusez-les avec le petit doigt, enfoncez-y 1 ou 2 dés de mozzarella. Refermez. Roulez à nouveau.

Déposez-les falafels sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Enfournez et laissez cuire une vingtaine de minutes. Surveillez la cuisson. Les falafels sont cuits quand ils sont dorés dessous.

Mangez sans attendre!

 Option moins santé: vous pouvez aussi frire ces falafels dans une grande poêle avec de l'huile de tournesol après les avoir passés dans de la farine.




dimanche 24 avril 2016

Ma soupe de petits pois sans petits pois (recette magique!)

Tout ça c'est à cause des fraises de Dolors qui se font désirer cette année. Je suis allé la voir hier matin au cas où mes fruits préférés seraient arrivés à maturité.

Déception...
Point de fraises pour le moment mais des tonnes de petits pois! Aussitôt la machine à souvenir s'est mise en route ( en ce moment il ne m'en faut pas beaucoup pour réactiver le passé).

Les petits pois!
Toute une histoire. Ils me ramènent à une époque maintenant lointaine, celle des vacances en Normandie chez mes grands-parents. Avec ma cousine, nous adorions jouer dans le jardin, à nous cacher entre les feuilles des pommes de terre, à attraper des sauterelles ou des bêtes à persil (dont j'ignore toujours le nom) ou encore à manger les petits pois crus, directement sur la plante. Ils étaient sucrés et croquants. Une extase gustative qui n'était pas trop pour plaire à notre grand-père qui nous voyait fondre avec horreur sur ces petits pois tels des oiseaux.
Je me demande encore si je ne les préférais pas crus plutôt que cuits...

Les années ont passé. Aujourd'hui, plus de jardin en Normandie ni de petits pois à voler sur la plante. Mais quand j'en trouve sur le marché, je ne peux résister.
J'ai dans la tête une nouvelle recette à base de petits pois. Et pour une fois j'ai décidé de ne pas jeter les cosses mais d'essayer d'en faire quelque chose. Et quoi de plus naturel pour moi que de penser à préparer une soupe?
Pour savoir quoi faire avec les petits pois, rendez-vous dans quelques jours.

Préparation: 30 minutes (c'est long à écosser!)

Cuisson: 30 minutes

Votre meilleur ami pour la recette: un chinois (non pas un habitant de Chine mais une passoire en forme de cône)

Ingrédients pour 6 personnes:

- 1 oignon
- 800 g de cosses de petits pois
- 1 litre de bouillon de légumes
- 2 cuillères à soupe de crème fraîche
- 20 g de beurre
- 1 pomme de terre
- gros sel, poivre

Ôtez les extrémités des cosses avec un petit couteau.

Lavez les cosses et égouttez-les.

Pelez et émincez l'oignon.

Faites fondre le beurre dans une cocotte. Ajoutez l'oignon et faites-le suer pendant 5 minutes sur feu modéré.

Ajoutez ensuite les cosses. Mélangez pendant 2 minutes.

Versez le bouillon. Salez. Ajoutez la pomme de terre entière, lavée mais non épluchée. Portez à ébullition et laissez mijoter pendant 20 minutes.

Ôtez une partie du bouillon ainsi que la pomme de terre qui doit être tendre.

Mixez les cosses avec votre mixeur plongeant. Faites attention que les fils ne bloquent pas la lame.

Passez ensuite le tout au chinois et fouler (terme culinaire pour dire presser) avec une louche pour extraire tout le liquide. Patience, cette étape est un peu longue.

Pelez la pomme de terre et ajoutez-la dans le liquide obtenu. Poivrez à votre convenance et mixez à nouveau.

Et voici votre soupe de petits pois sans petits pois prête à être savourée!

samedi 23 avril 2016

Mon riz au lait au chocolat (pour toi mamie)

Depuis que ma mamie s'en est allée voir ailleurs si le ciel pouvait être plus clément, j'ai des souvenirs plein la tête.
Des souvenirs de quand j'étais petit et que je faisais du vélo dans la cuisine, des souvenirs d'après-dîner quand nous allions chercher des grenouilles (une de mes bestioles préférées!) dans les marais, des souvenirs de pain et de beurre toujours sur la table, des souvenirs de fraises dévorées au pied de la plante, assis dans la terre. Bref des souvenirs dans tous les sens.
Mais les plus insistants sont les souvenirs de plats, de desserts que ma mamie préparait, elle qui cuisinait si bien! Peut-être que ma passion pour la cuisine, je la lui dois...

Un des desserts les plus emblématiques de mon enfance est sans aucun doute le riz au lait. Ma grand-mère le préparait en même temps que le pot au feu le dimanche, et elle le laissait cuire tout doucement sur le fourneau.
Un vrai régal!
C'est donc en souvenir de ma mamie, que j'ai eu envie de préparer moi aussi du riz au lait mais sans pot au feu car je déteste ça (traumatisme culinaire de l'enfance...mais c'est une autre histoire).
Et comme j'ai besoin de douceur, j'y ai rajouté un peu de chocolat pour un dessert encore plus gourmand!

Préparation: 5 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:
- 1 litre de lait
- 200 g de riz rond
- 1 bonne pincée de sel
- 100 g de sucre
- 1 gousse de vanille
- 100 g de chocolat noir à 62% de cacao (ou 70% pour un résultat moins sucré)



Ouvrez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur et grattez-en les graines avec la pointe d'un couteau.

Placez le riz, les demi-gousses ainsi que les graines dans une casserole. Versez le lait et mélangez avec une cuillère en bois.

Placez la casserole sur le feu et portez à ébullition.

Dès que le lait bout, baissez le feu au minimum et laissez cuire tout doucement (Bibi sort de ma tête!). Remuez très fréquemment pour éviter que le riz ne colle au fond de la casserole.

Le mélange va épaissir petit à petit. Il doit être bien crémeux à la fin.


Quand le riz a absorbé presque tout le lait, arrêtez le feu.

Déposez le chocolat sur le riz encore chaud, laissez fondre quelques secondes avant de mélanger.

Les plus raisonnables d'entre vous feront refroidir le riz au lait avant de le savourer. Les plus impatients feront comme moi et plongeront leur cuillère dans le riz encore fumant pour une extase gourmande!

vendredi 22 avril 2016

Mon riz pilaf aux légumes







































De retour à Barcelone après quelques jours en famille.
Cette recette était prête pour le début de la semaine mais elle a dû attendre un peu.

Dans le cadre de mon CAP cuisine, je dois maîtriser la technique du riz pilaf.
Quand j'ai vu ça, je me suis replongé dans mes souvenirs culinaires d'enfance. Je suis revenu à mes 9/10 ans. J'ai revu ma mère dans sa cuisine.
Je sens encore l'odeur du riz qu'elle faisait revenir dans le beurre. Je me souviens aussi que je n'aimais pas ça. C'est donc avec un peu d'appréhension et de mauvaises pensées que je me suis décidé à essayer cette recette.

J'ai été surpris de découvrir que la technique CAP n'a que peu à voir avec la technique maternelle. Mais la plus grande différence c'est le goût final: moi qui détestais le riz pilaf ( et même le riz tout court), je crois bien que je vais en mettre beaucoup plus souvent à la carte!
C'est vraiment sublime!
J'ai ajouté quelques petits légumes pour un plat plus complet.

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 15 + 20 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 125 g de riz basmati
- 1/2 oignon
- 60 g de beurre
- 190 g de fumet de poisson (il faut vraiment que je poste ma recette!)
- 2 carottes
- 2 artichauts
- 1/3 de poireau
- sel, poivre
- 1 feuille de laurier

Pelez les carottes. Lavez-les, séchez-les et détaillez-les en brunoise ( = en tout petits dés).

Ouvrez le poireau en deux dans le sens de la longueur. Lavez-le sous un filet d'eau pour bien éliminer toute trace de terre. Coupez-le ensuite en brunoise.

Ôtez les premières feuilles des artichauts. Coupez le haut des feuilles.
Avec un petit couteau, incisez sur tout le tour pour ôter les feuilles les plus dures. Coupez jusqu'à ce que vous trouviez les feuilles les plus tendres. Ôtez les poils du coeur puis détaillez-le en brunoise.

Faites chauffer 20 g de beurre dans une grande poêle. Quand il est chaud, ajoutez-y les légumes. Mélangez pour éviter qu'ils n'attachent, versez un fond d'eau si besoin.
Laissez cuire 15/20 minutes environ.

Faites préchauffer votre four à 190ºC.

Porter le fumet de poisson à ébullition.

Pendant ce temps, ciselez le demi-oignon (=hachez finement ) avec un bon couteau.

Faites-le suer avec 10 g de beurre (On ne cherche pas à le faire colorer) dans une cocotte pouvant aller au four.

Ajoutez le riz dans la cocotte. Mélangez sans arrêt pour le nacrer. Quand il est bien enrobé de graisse, versez le bouillon très chaud. Mélangez.

Ajoutez le laurier.

Couvrez avec une feuille de papier sulfurisé et un couvercle.

Enfournez et laissez cuire 17 minutes environ sans ouvrir la porte du four.

Au bout du temps de cuisson, sortez la cocotte du four. Il ne doit plus y avoir de liquide. Ajoutez le beurre restant en parcelles, égrainez le riz à la fourchette. Couvrez et laissez reposer 5 minutes.

Profitez-en pour faire réchauffer les légumes.

Ajoutez-les ensuite dans la cocotte de riz. Mélangez.
Salez éventuellement et poivrez.
Servez aussitôt.

Ce riz accompagne divinement le poisson.
Si vous souhaitez le servir avec de la viande, remplacez le fumet par du bouillon de légumes.

lundi 18 avril 2016

Cake aux éclats de caramel

Encore une recette sucrée aujourd'hui. Bah oui j'ai encore besoin de douceur. Et ce cake en a à revendre!
Il est parfait pour les jours coups de mou!
Parfait aussi pour un aprem tranquille à la maison sur le canapé pour accompagner une tasse de thé et un bon bouquin!

Un cake à partager avec ceux que l'on aime.

Un cake savoureux, riche et réconfortant. Juste ce qu'il me fallait.

Aujourd'hui, je m'envole quelques jours pour dire au revoir à ma mamie. Je reviens à la fin de la semaine. En attendant de vous retrouver, soyez gourmand(e)s!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 50 minutes

Ingrédients:

- 250 g de farine
- 150 g de beurre
- 120 g de sucre
- 5 oeufs
- 14 g de levure chimique
- 100 g d'éclats de caramel (les pépites de chocolat feront l'affaire sinon)
- 1 gousse de vanille

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Fendez la gousse en deux dans le sens de la longueur. Récupérez les graines avec la pointe d'un couteau.

Faites fondre le beurre dans une casserole jusqu'à ce qu'il ait la jolie couleur noisette. Pour cela, surveillez-le bien pour éviter qu'il ne devienne noir.

Dans un saladier, battez les oeufs, les graines de vanille et le sucre. Le mélange doit devenir mousseux et clair.

Ajoutez la farine, la levure et le sucre. Mélangez bien.

Ajoutez le beurre noisette filtré. Mélangez délicatement.

Terminez en ajoutant les éclats de caramel ou les pépites de chocolat.

Beurrez bien le moule à cake.

Versez-y la pâte. Enfournez et laissez cuire 20 minutes à 180ºC puis 30 minutes à 160ºC.

Laissez le cake refroidir quelques minutes avant de le démouler.

dimanche 17 avril 2016

Mini financiers aux framboises (recette remède)

Quand on est triste, chacun sa recette pour essayer de se remonter le moral. Pour certains ce sera Nutella, pour d'autres saucisson.

Pour moi, c'est plutôt recours à la pâtisserie histoire de me bouger un peu.

C'est en me baladant sur le merveilleux blog de mon idole Dorian que j'ai trouvé cette jolie recette. Colorée et sucrée, il ne m'en fallait pas davantage.

Je n'en ai fait qu'une bouchée...enfin 30 bouchées!

Préparation: 10 minutes

Cuisson: 20 minutes par fournée

Ingrédients pour 30 mini financiers:

- 100 g de sucre en poudre
- 80 g de poudre d'amande
- 40 g de farine
- 100 g de blancs d'oeuf
- 90 g de de beurre doux
- 30 framboises
- 1 cuillère à café de pâte de yuzu ( dans les magasins spécialisés de pâtisserie ou à défaut 1 cuillère à soupe de zeste de citron vert)

Faites préchauffer votre four à 190ºC.

Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre et la poudre d'amande.

Ajoutez les blancs d'oeufs et le yuzu (ou le zeste). Mélangez bien.

Placez le beurre dans une casserole, sur feu modéré. Laissez-le fondre doucement. Et attendez qu'il prenne une belle couleur noisette.

Versez-le après l'avoir filtré dans une passoire.

Mélangez une dernière fois.

Versez la pâte dans de petits moules. Ne les remplissez pas jusqu'en haut.

Enfoncez une framboise dans chaque alvéole.

Enfournez et laissez cuire 20 minutes environ. Les financiers doivent être bien dorés.

Laissez-les refroidir quelques minutes avant de les démouler.

samedi 16 avril 2016

Mes pommes de terre moelleuses au four (pour toi mamie)

C'est la semaine dernière que j'ai inventé cette recette après avoir longuement parlé avec toutes mes copines sur le marché. 

Chaque fois que je ne sais pas quoi cuisiner ou comment préparer un ingrédient, je demande des conseils à toutes les marchandes chez lesquelles je vais me ravitailler.

J'adore ces moments d'échange, ces vrais moments d'humanité. Je suis vraiment fan du marché. C'est un lieu magique pour moi, et celui que j'ai à côté de chez moi l'est encore plus. À force d'y aller, les gens connaissent vos habitudes, vous font confiance, vous font des petits cadeaux.




Le samedi matin et parfois en semaine, c'est un vrai bonheur pour moi de me rendre sur le marché. Je serais très malheureux de vivre dans un quartier ou une ville qui n'ait pas de marché.

Bref cette recette est une invention collective! 

Je la dédie à ma mamie partie ce matin...

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 50 minutes

Ingrédients pour 4 personnes: 

- 800 g de pommes de terre 
- 10 cl de fumet de poisson (maison si possible, je vous donnerai ma recette très vite)
- 2 échalotes
- 2 branches de thym
- 80 g de beurre + un peu pour le plat
- sel, poivre

Faites préchauffer votre four à 190/200ºC.

Épluchez et ciselez les échalotes.

Beurrez un grand plat à gratin. Répartissez les échalotes sur tout le fond.

Pelez, lavez et séchez les pommes de terre puis taillez-les en rondelles assez épaisses (à la mandoline c'est plus facile).

Répartissez -les en rosace dans le plat, en une seule couche et en les faisant se chevaucher un peu.

Parsemez-les de noisettes de beurre (gardez-en pour la cuisson). Salez et poivrez. Saupoudrez de thym.

Enfournez et laissez cuire pendant 50 minutes environ.

En cours de cuisson, arrosez les pommes de terre avec le fumet de poisson pour qu'elles ne s'assèchent pas. Déposez des parcelles de beurre en même temps.

Les pommes de terre sont cuites quand elles sont dorées et bien moelleuses (vérifiez avec la pointe d'un couteau).

J'ai utilisé ces pommes de terre pour accompagner du saumon. Quand elles étaient cuites, j'ai déposé les filets de poisson par-dessus et j'ai remis au four 10 minutes.

Si vous souhaitez les accompagner de viande, remplacez le fumet de poisson par un bouillon de légumes ou de boeuf.


jeudi 14 avril 2016

Mon gratin du lundi soir (mon dernier plat d'hiver)

Depuis que j'ai décidé de me mettre les piles sur la technique CAPétienne (rien à voir avec les rois de France...quoi que vu le nom de certaines recettes et leur composition, je me crois parfois au Moyen-Âge) j'ai moins de temps pour mes créations perso. Non pas que je manque d'envie mais la fatigue étant là, j'ai du mal à jongler entre la tradition exigée par l'examen et ma façon de cuisiner toute en impro.
Alors quand je dois préparer certaines sauces, découpes de poissons, je me concentre sur ça plutôt que sur mes désirs culinaires.
Pour m'aider, j'ai demandé à mon amie Agnès d'être mon cobaye pour me motiver.

La recette d'aujourd'hui est comme une pause paradisiaque au milieu de toutes ces techniques que je suis censé maîtriser. Née un peu par hasard cette semaine, cette recette est une vraie bonne impro!

J'avais envie de faire un gratin. La viande attendait dans le frigo. C'est en pensant au CAP et notamment à la découpe des légumes que l'idée m'est venue.

Une recette un peu longue à préparer mais vraiment je n'ai pas regretté car ce plat est délicieux!
Une recette pour quand on a le temps donc.

Victoire de la semaine, je maîtrise la découpe en brunoise! Ouf, un truc de moins à travailler!

Préparation: 45 minutes

Cuisson: 25 + 30 + 45 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:

- 1 kg de pommes de terre
- 750 g de viande de porc hachée
- 3 carottes
- 1 poireau
- 1 gros navet
- 1 panais
- 2 oignons
- 30 cl de bouillon de boeuf ou de légumes
- 3 cuillères à soupe de graisse de canard (ou d'huile d'olive)
- 50 g de beurre
- 2 branches de thym
- sel, poivre

Faites préchauffer votre four à 190ºC.

Pelez, rincez et séchez les pommes de terre puis détaillez-les en rondelles de 0,5 mm d'épaisseur à l'aide d'une mandoline.

Beurrez un grand plat à gratin et disposez-y la moitié des tranches de pommes de terre.  Salez, poivrez et parsemez de thym et de parcelles de beurre.
Enfournez et laissez cuire 30 minutes.

Pendant ce temps-là, pelez les carottes le navet et le panais. Détaillez-les en tranches fines, puis en bâtonnets et enfin en cubes tout petits (c'est ce qu'on appelle tailler en brunoise).

Lavez bien le poireau après avoir ôté les premières feuilles. Détaillez-le en tronçons puis en fines lanières et enfin en tout petits morceaux.

Ciselez les oignons. Faites-les revenir dans une grande sauteuse avec 1 cuillère à soupe de graisse de canard. Ne laissez pas colorer.

Au bout de 5 minutes, ajoutez les carottes, le panais, le poireau et le navet. Salez et poivrez. Remuez bien. Ajoutez une nouvelle cuillère à soupe de graisse de canard. Remuez régulièrement. Si les légumes accrochent, versez un peu de bouillon. Laissez revenir pendant 10 minutes.

Ajoutez ensuite la viande et écrasez-la avec une cuillère en bois pour avoir des morceaux les plus fins possibles. Salez et poivrez pour rectifier l'assaisonnement.
Laissez mijoter 5 minutes sur feu vif.

Vérifiez la cuisson de pommes de terre, elles doivent être tendres. Sortez le plat du four.

Versez la viande sur les pommes de terre.
Égalisez la surface avec une fourchette.

Posez les pommes de terre restantes sur la viande. Parsemez de beurre et de thym. Salez et poivrez. Enfournez et laissez cuire 45 minutes environ. Arrosez de bouillon en cours de cuisson.

Les pommes de terre sur le dessus doivent être colorées et tendres.                          
Servez le gratin bien chaud.

mercredi 13 avril 2016

Ma petite poêlée de pommes de terre aux oignons glacés (CAP quand tu me tiens)

Les légumes glacés, en voilà une technique que j'avais l'impression de connaître puisque j'avais posté des recettes sur ce thème-là. Il y a d'abord eu la première version, ensuite la version au four et enfin une  version updatée.

Et bien figurez-vous que les légumes glacés en mode CAP n'ont pas tout à fait la même tête qu'à la maison puisqu'il faut les tourner (une charmante technique de coupe qui donne aux légumes une forme de savonnette et que je dois encore pratiquer à fond), il faut aussi respecter les proportions données et bien faire son couvercle en papier sulfurisé. Bref j'ai eu l'impression de découvrir ce que "glacer des légumes" voulait dire.

Aujourd'hui, ce ne sont pas des carottes (les pauvres ont été massacrées à l'épreuve tournage) mais les oignons grelots qui sont passés à la casserole.
Et pour les accompagner quoi de mieux que quelques rattes et quelques champignons?

Je dois encore m'entraîner pour maîtriser les techniques du CAP ce qui veut dire que je m'en servirai pour trouver de nouvelles recettes pour vous. À ce rythme là, vous allez aussi pouvoir passer l'examen en juin...

Préparation: 35 minutes

Cuisson: 45 minutes en tout

Ingrédients pour 4 personnes (en accompagnement):

- 250 g d'oignons grelots
- 250 g de rattes
- 300 g de champignon de Paris
- 6 brins de coriandre (ou de persil si vous préférez)
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive ou de graisse de canard
- 20 g de beurre
- 10 g de sucre en poudre
- sel, poivre

Faites tremper les oignons dans de l'eau tiède pendant 15 minutes. Passé ce temps, pelez-les.

Placez-les ensuite dans une cocotte. Versez de l'eau à mi-hauteur. Ajoutez le beurre coupé en parcelles, le sucre et une bonne pincée de sel. Couvrez avec un rond de papier sulfurisé adapté à la taille de votre récipient. Faites un trou au centre pour que la vapeur puisse s'échapper.

Portez à ébullition sur feu modéré à couvert et laissez frémir jusqu'à complète évaporation du liquide.

Quand il n'y a plus d'eau dans la cocotte, ôtez le couvercle et laissez les oignons caraméliser en agitant la cocotte pour bien enrober les oignons.

Quand ils sont bien colorés, réservez-les sur une assiette.

Lavez et séchez les pommes de terre et les champignons.

Ôtez les pieds terreux des champignons.

Lavez, séchez, effeuillez et ciselez la coriandre (ou le persil).

Coupez les rattes et les champignons en 4.

Faites fondre la graisse de canard dans une poêle, quand elle est bien chaude, ajoutez-y les pommes de terre. Laissez-les revenir pendant une dizaine de minutes sur feu modéré. Elles doivent être bien dorées. Salez et poivrez en cours de cuisson. Quand elles sont tendres et colorées, réservez-les.

Remplacez-les par les champignons dans la poêle. Laissez-les cuire en remuant souvent pendant 7 à 8 minutes (ils doivent avoir rendu le maximum de leur eau de végétation).

Quand ils sont prêts, ajoutez les oignons et les rattes. Mélangez bien. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. Laissez revenir 3 minutes puis servez aussitôt après avoir parsemé votre poêlée de coriandre.

lundi 11 avril 2016

Ma compote pomme/orange (en attendant les fraises de Dolors)

Alors que le printemps hésitait jusqu'à hier entre venir ou pas, moi j'attends les fraises de Dolors. Pas ces fraises énormes, insipides, bourrées d'on ne sait quels produits dopants. Pas celles qui inondent les étals des marchés à partir de fin janvier. Pas celles dont on vous parle dans les reportages, celles qu'ici nous appelons "les fraises de la honte".
Non, moi j'attends celles que Dolors fait pousser elle-même et qui arrivent en général en avril. Des vraies fraises, avec un vrai goût de fraise, une vraie odeur de fraise. Des fraises qui ne durent pas 6 mois.
Des fraises que je dévore chaque semaine quand il y en a. De celles qui embaument la maison quand je les sors de mon panier.
Bref des fraises comme celles que je dévorais dans le jardin de mes grands-parents en Normandie. Celles qui étaient si bonnes d'avoir été chauffées par le soleil (et oui il y a bien du soleil en Normandie).
Des fraises si bonnes qu'elles n'ont pas besoin d'artifice et se suffisent à elles-mêmes.
Bref j'attends les fraises de Dolors.
Et comme elles ne sont pas encore arrivées, et bien je me console comme je peux: par exemple en préparant de la compote!

Préparation 25 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients:

- 1,5kg de pommes 
- 1 grosse orange
- 1 bâton de cannelle
- 1 gousse de vanille
Pas de sucre pour moi!

Pelez les pommes. Ôtez-en le coeur et les pépins. Coupez ensuite la chair en morceaux. 

Lavez et séchez l'orange. Prélevez son zeste puis pressez-la.

Ouvrez la gousse de vanille dans le sens de la longueur et récupérez les graines avec la pointe d'un couteau.

Rassemblez tous les ingrédients dans une cocotte (ou une casserole assez grande). Portez à ébullition sur feu modéré en remuant régulièrement.

Quand l'ébullition est atteinte, baissez le feu et laissez cuire à frémissement pendant une vingtaine de minutes. Si la compote a tendance à attacher, ajoutez un petit peu d'eau.

Les morceaux de pommes doivent être bien tendres.

Arrêtez le feu sous la casserole. Mixez après avoir ôté la gousse de vanille et le bâton de cannelle ou bien servez-la en l'état.

Et voilà une compote délicieusement parfumée à servir avec un fromage blanc au petit déjeuner ou en dessert!


dimanche 10 avril 2016

Ma nouvelle salade de lentilles (aujourd'hui elle est tiède car il fait un peu frais dehors)

C'est en feuilletant les pages de mon livre de cuisine que j'utilise pour le CAP que j'ai vu que ça faisait longtemps que je n'avais pas cuit des oeufs mollets. Ne sachant pas par quel bout prendre les techniques culinaires, j'ai tendance à flipper sérieusement pour le jour J.

Ne voulant pas non plus lâcher le blog pour me consacrer à 200% au CAP, j'ai décidé de me servir de ce que j'apprends pour l'examen pour en faire des recettes pour le blog.

Les oeufs mollets m'ont fait de l'oeil aujourd'hui (ainsi que des petits oignons grelots...mais ce sera pour dans quelques jours) et j'ai eu envie de refaire une salade de lentilles parce que c'est toujours bon!

Les lentilles me rappellent plus l'hiver que le printemps mais vu que celui-ci joue à cache-cache avec nous, cette salade est parfaite!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: un gros 1/4 d'heure en tout

Ingrédients pour deux personnes (en plat principal):

- 300 g de lentilles déjà cuites
- 2 échalotes
- 6 tomates cerises
- 5 pétales de tomates séchées
- 100 g de lardons
- 1 oeuf
- 1,5 cuillère à café de moutarde à l'ancienne
- 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- coriandre/persil (lui je le déteste alors je le remplace toujours par sa cousine venue d'ailleurs, à vous de voir quelle herbe vous plaît le plus)
- sel, poivre

Lavez, séchez et taillez les tomates fraîches en tout petits dés.

Idem pour les tomates séchées (sauf qu'elles n'ont pas besoin de se doucher).

Pelez et ciselez les échalotes (= coupez très finement...Attention aux doigts!).

Lavez, séchez, effeuillez et hachez la coriandre.

Préparez la vinaigrette: dans un bol fouettez 1,5 cuillère à café de moutarde avec le vinaigre. Puis versez l'huile en filet tout en mélangeant vivement. Salez et poivrez. Réservez.

Faites revenir les lardons dans une poêle pendant 5 minutes. Ils doivent avoir rendu leur graisse et être croustillants. Débarrassez-les sur une assiette recouverte de papier absorbant.

Faites ensuite revenir les échalotes dans la graisse des lardons pendant 3 minutes en remuant constamment pour qu'elles ne se colorent pas.

Ajoutez les lentilles, les lardons, les deux tomates et la coriandre dans la poêle. Mélangez intimement pendant 2 minutes sur feu modéré.

Faites bouillir une casserole d'eau. Quand l'eau bout, déposez-y l'oeuf. À la reprise de l'ébullition, comptez 5 minutes et 1/2 de cuisson.
Passez-le ensuite sous l'eau froide. Écalez-le puis coupez-le en deux dans le sens de la hauteur.

Répartissez la salade dans les assiettes. Arrosez de vinaigrette.

Déposez une moitié d'oeuf sur la salade.

Servez aussitôt, les lentilles doivent être encore tièdes.

vendredi 8 avril 2016

Mes chouquettes ( en route vers le CAP cuisine!)







































Ah la pâte à choux!
Grand classique de la cuisine française! Je me souviens encore de la 1ère fois que je m'y suis essayé il y a plus de dix ans. J'étais dans la cuisine en Normandie. Un soir, comme ça, une envie de faire des gougères...Et le résultat ne fut pas à la hauteur de mon attente... Loin de là. Ce n'était que le début d'une longue suite d'échecs. À croire que choux et moi ne pouvions pas nous rencontrer de manière sereine...Et je ne parle pas de la fois où j'ai confondu sel et bicarbonate...

Maintenant que je suis dans le CAP jusqu'au cou, je me dois de maîtriser la technique "pâte à choux" sur le bout des doigts!

Pendant les deux semaines où j'ai été très absent sur le blog, j'étais en période d'apprentissage intense dans le resto d'un ami. Et j'ai notamment travaillé la pâte à choux pour en faire des éclairs.
Hier, j'ai donc voulu voir si j'étais capable de la refaire à la maison...
C'est tout fébrile que je me suis mis au fourneaux et tremblant que j'ai ouvert la porte du four à la fin de la cuisson...

Verdict: mes chouquettes ont bien gonflé! Elles sont trop belles et bonnes! Une vraie réussite. J'ai presque envie de crier au monde que la pâte à choux et moi c'est "même plus peur!"

Du coup, une nouvelle envie (un peu motivée par le CAP): des éclairs au chocolat! Même si je n'aime pas ça, je crois que je vais m'y essayer la semaine prochaine.

Ami(e)s gourmand(e)s, venez faire un tour par ici à partir de jeudi....
Pour les autres, les recettes vont reprendre le rythme quotidien!
Allez assez bavasser, il est temps de cuisiner.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 6 + 15 minutes (par fournée)

Ingrédients (je ne vous donne pas de nombre de chouquettes car je ne les ai pas comptées par contre je les ai bien mangées!)

- 125 g d'eau
- 125 g de lait
- 110 g de beurre
- 150 g de farine
- 5 oeufs
- 1 cuillère à café de sucre
- 1 cuillère à café de sel
- sucre en grains

Faites préchauffer votre four à 190ºC.

Versez l'eau et le lait dans une casserole. Ajoutez le beurre en morceaux, le sucre et le sel. Portez à ébullition sur feu doux. Dès que le tout bout et que le beurre est fondu, ajoutez la farine en une fois hors du feu.
Mélangez vivement puis remettez la casserole sur le feu.

Remuez en écrasant la pâte à la spatule pour qu'elle s'assèche.

Quand la pâte se détache bien des bords de la casserole, débarrassez-la dans un saladier.

Ajoutez alors les oeufs un par un en attendant que le précédent soit bien incorporé avant d'ajouter le suivant.

Votre pâte à choux doit être bien lisse.

Débarrassez-la dans une poche avec une douille lisse.

Sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé, déposez des petits tas de pâte avec la poche en les espaçant bien.

Parsemez-les de sucre en grains.

Enfournez et laissez cuire 15 minutes. N'ouvrez pas la porte pendant 10 minutes au risque de voir les chouquettes s'affaisser.

À la sortie du four, elles doivent être bien gonflées et dorées.

Laissez-les refroidir sur une grille avant de les avaler par poignées!

jeudi 7 avril 2016

Mes madeleines au chocolat ( Bonne Maman n'a qu'à bien se tenir!)

Alors que les révisions reprennent leur cours en vue d'un CAP qui approche à grands pas et qui me fait très, très, très, très (je peux continuer comme ça encore longtemps) peur car il me reste tant de choses à faire, je vous propose une petite recette pour détendre le cerveau.

Une bouchée et c'est un autre monde qui s'ouvre! Oubliés veau, vache, cochons et autres levage de filets de bars (mon échec du moment)... Pour quelques instants, ce sont juste le plaisir de la gourmandise, la douceur de la madeleine, le croquant du chocolat qui comptent! Les yeux fermés, la bouche pleine, prendre le temps de respirer un peu avec un rayon de soleil qui rentre dans ma cuisine.

La pause sera de courte durée car je vais de ce pas préparer ma pâte à choux en vue de faire des chouquettes (revenez demain pour voir si la recette a marché...le suspens va être insoutenable je le sens!).

Bon c'est pas tout ça mais si je ne veux pas finir à 2h du mat' avec ma pâte à choux, il faudrait que je commence ma recette!

Préparation: 15 minutes

Repos: 1 heure + 1heure

Cuisson: 12/13 minutes par fournée

Ingrédients pour une quinzaine de madeleines:

- 100 g de farine
- 100 g de beurre
- 3 g de levure chimique
- 110 g de sucre
- le zeste d'un citron
- 2 oeufs
- 90 g de chocolat noir (64% de cacao)

Battez les oeufs avec le sucre dans un saladier jusqu'à ce que le tout blanchisse.

Ajoutez la farine et la levure. Mélangez bien pour qu'il n'y ait pas de grumeaux.

Ajoutez le zeste de citron.

Placez le beurre dans une casserole. Faites-le fondre sur feu modéré. Une fois fondu, surveillez-le jusqu'à ce qu'il prenne une jolie couleur (et un parfum!) noisette.

Filtrez-le avec une passoire et versez-le dans le saladier. Incorporez-le avec une spatule.

Versez la pâte dans une boîte en plastique. Couvrez et placez au frais pendant 1 heure (minimum).

Un peu avant la fin du repos de la pâte (j'allais écrire du guerrier...peut-être que moi aussi je devrais aller me reposer), faites préchauffer votre four à 190ºC.

Versez la pâte dans les alvéoles de votre moule à madeleines avec une cuillère à soupe. Ne remplissez pas à ras-bords mais seulement aux 3/4!

Enfournez et laissez cuire entre 12 et 13 minutes. Les madeleines sont dorées et gonflées.

Attendez quelques minutes avant de les démouler.

Pendant ce temps-là, faites fondre le chocolat au bain-marie jusqu'à ce qu'il soit bien brillant.

Démoulez les madeleines, lavez et séchez le moule.

À l'aide d'un pinceau, étalez le chocolat dans les alvéoles. Ensuite, enfoncez-y les madeleines en appuyant bien. 

Placez au frais et laissez reposer encore une heure... Je sais cette recette va mettre votre patience à rude épreuve mais parfois il faut prendre son mal...

Il ne vous reste plus qu'à démouler les madeleines une fois le repos terminé...
Après thé ou café pour les accompagner? C'est à vous de voir!

Vous pouvez aussi bien sûr vous passer du chocolat pour des madeleines plus classiques ou remplacer le zeste de citron par 2 cuillères à café d'eau de fleur d'oranger ou une d'extrait de vanille.

mardi 5 avril 2016

Ma quiche au poulet mariné


























J'ai bien failli ne jamais vous revoir!

Bon j'exagère un peu. C'est juste que je n'avais plus de chargeur d'ordi. Enfermé qu'il était dans ma valise retenue prisonnière par la compagnie d'avion avec laquelle je suis rentré dimanche. Plus de chargeur donc plus d'ordi donc pas de recettes à poster.
Finalement après deux jours de lutte acharnée avec des opératrices, j'ai pu récupérer ma valise, mon chargeur et aussitôt re-brancher mon ordi!

Quand ce n'est pas mon téléphone qui prend mes photos en otage c'est la compagnie aérienne qui perd ma valise et met 48 h pour me la rendre!
En ce moment, je dois lutter contre ce monde hostile!

Heureusement, la recette de ce soir est sublime et c'est la bouche pleine de cette quiche que je vous écris!

Préparation: 45 minutes

Repos: 1h + 45 minutes

Cuisson: 25 + 35  minutes

Ingrédients:

Pour la pâte:
- 250 g de farine
- 160 g de beurre pommade
- 1 oeuf
- 1 cuillère à soupe de lait
- 5 g de sel

Pour la garniture:

Poulet mariné

- 3 escalopes de poulet
- 1/2 bouquet de coriandre
- 2 gousses d'ail
- 1 citron vert
- 1 cuillère à café de curry en poudre
- 1/2 cuillère à café de gingembre moulu
- 1/2 cuillère à café de curcuma en poudre
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Les légumes:
- 1 belle carotte (environ 150 g)
- 1 brocolis
- 2 oignons frais
- 1 cuillère à café de piment d'Espelette
- 1 cuillère à café d'huile de sésame
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive

L'appareil:
- 2 oeufs + 2 jaunes
- 10 cl de crème liquide
- 10 cl de lait
- fromage râpé
- sel, poivre

Tout d'abord commencez par préparer la pâte: sur le plan de travail, mélangez la farine et le sel.

Creusez un puits au centre, cassez-y l'oeuf et versez le lait. Mélangez avec les mains en incorporant la farine petit à petit.

Ajoutez ensuite le beurre et travaillez la pâte jusqu'à ce qu'elle soit homogène et lisse. Formez une boule.

Enveloppez-la dans du film alimentaire et laissez-la se reposer 1h (minimum) au frigo.

Maintenant c'est au tour du poulet de se faire dorloter. Détaillez les escalopes en fines lanières. Placez-les dans une boîte hermétique.

Lavez, séchez, effeuillez et ciselez la coriandre. Ajoutez-la au poulet.

Pelez, dégermez et hachez les gousses d'ail.

Lavez et séchez le citron vert. Prélevez son zeste. Pressez le citron. Ajoutez le tout dans la boîte.

Ajoutez les épices et l'huile d'olive. Salez et poivrez.

Mélangez bien le tout. Fermez la boîte et placez-la au frais et laissez mariner pendant 45 minutes.

Avant dernière étape: les légumes. Mais avant, faites préchauffer votre four à 200ºC.

Épluchez, lavez, séchez la carotte et détaillez-la en julienne (vive le rasoir à légumes!).

Lavez et égouttez le brocolis. Détaillez-le en tout petits bouquets.

Pelez les oignons frais et émincez-les.


Faites revenir les oignons avec l'huile de sésame et 1 cuillère à soupe d'huile d'olive dans une sauteuse. Remuez constamment jusqu'à ce qu'ils soient translucides. Ajoutez ensuite la julienne de carotte. Laissez revenir 7 à 8 minutes. Terminez en ajoutant le brocolis. Mélangez bien. Salez, poivrez et ajoutez le piment. Poursuivez la cuisson pendant 5 minutes. Le brocolis est encore croquant. Débarrassez dans un plat. Réservez.

Dans la même sauteuse, faites revenir le poulet et sa marinade sur feu vif pendant 5 minutes. Quand il est juste doré, ajoutez les légumes. Mélangez bien et laissez mijoter 5 minutes. Réservez.

Sortez la pâte et abaissez-la sur une épaisseur de 3 à 4 mm. Foncez-la dans un cercle ou un moule à tarte bien beurré.

Dans un saladier, battez les oeufs, les jaunes, le lait et la crème. Salez et poivrez.

Répartissez la garniture sur le fond de tarte.

Versez l'appareil. Égaliez la surface avec une fourchette. Parsemez de fromage râpé.

Enfournez et laissez cuire 35 minutes environ. La croûte doit être bien dorée.

Attendez quelques minutes avant de démouler ou décercler. Servez la quiche chaude ou bien attendez encore un peu et mangez-la tiède.

Cela faisait longtemps que je n'avais rien partagé avec vous alors pour la peine je vous ai fait un long post!

À demain!