lundi 31 octobre 2016

Mon jus d'automne nº2

Allez aujourd'hui, je fais vite et facile. 
Fini l'hiver passager sur le blog (c'était hier avec mon Velouté de carottes et pois cassés), je reviens en automne. 

Peut-être que le ciel bleu parisien (c'est le monde l'envers) y est pour quelque chose. J'aime ces journées automnales à Paris où le soleil nous réchauffe et met bien en valeur les couleurs de l'automne.
En vivant à Barcelone, j'ai vite oublié ce que l'automne signifie. À part sur le marché, les signes de l'arrivée de cette saison passent un peu inaperçus. En général, nous passons directement de l'été à l'hiver.
Pas de jolies couleurs dans les arbres, pas de pluie (sauf cette année), pas trop de rafraîchissement des températures (puisqu'en général nous pouvons aller à la plage jusqu'à fin octobre).
Je n'aurais jamais cru que j'écrirais ça un jour mais l'automne me manque.
Alors aujourd'hui, j'ai préparé une recette en mode "ode à l'automne".

Préparation: 10 minutes

Votre meilleur ami pour la recette: un blender

Ingrédients pour 2 verres:

- 3 oranges
- 2 mandarines
- 3 figues
- 2 cuillères à soupe de mûres (surgelées pour moi)
- 1 grenade

Lavez et séchez les figues.

Pressez les oranges, les mandarines et la grenade (coupez-la comme une orange et procédez comme pour les agrumes).

Placez tous les ingrédients dans votre blender et mixez finement.

Servez sans attendre.

Un bon jus de fruits qui vous donnera la pêche même quand le ciel fait grise mine.

Receta en español.
Zumo de otoño para dos personas:
- 3 naranjas
- 2 mandarinas
- 3 higos
- 2 cucharadas de moras (utilicé congeladas)
- 1 granada

Lave y seque los higos.

Exprima las naranjas, la mandarinas y la granada (como si fuera una naranja).

Ponga todos los ingredientes en su blender y tritúrelos todo hasta que no quede trozos.

Sirva en seguida.

dimanche 30 octobre 2016

Mon velouté de carottes et pois cassés

Cette année Mère Nature a décidé de changer les règles du jeu (ou bien s'est-elle adaptée à ce changement climatique ou même s'est-elle finalement vengée de tout ce que nous lui faisons subir depuis tant d'années!).
D'habitude en octobre, la panoplie du week end c'est maillot de bain, crème solaire et panier de pique-nique. Depuis 11 ans que je suis à Barcelone, j'adore l'idée de narguer mes amis avec mes photos de bain octobrien!
Et bien cette année pas de bain tardif, nous avons eu un automne digne de ceux que l'on peut vivre à Paris. Au programme mes deux pires cauchemars météorologiques: le ciel gris et la pluie.

Qui dit temps gris, pluvieux dit bonne soupe bien réconfortante car Barcelone sous la pluie c'est juste la dépression.

Allez un bon bol de soupe et il n'y paraîtra plus.

Préparation: 20 minutes

Votre meilleur ami pour cette recette: un blender

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:
- 5 belles carottes
- 1 pomme de terre
- 1 branche de céleri
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 140 g de pois cassés
- 40 g de beurre
- 2 feuilles de laurier
- 1 branche de thym
- sel, poivre
- 150 g de bacon pour le service

Épluchez et rincez les carottes et la pomme de terre. Coupez-les en morceaux.

Pelez et émincez l'oignon et les gousses d'ail.

Lavez la branche de céleri. Ôtez-en les fils et grattez les endroits un peu terreux. Détaillez-la en tronçons.

Dans une grande casserole, faites suer 5 minutes l'oignon et les gousses d'ail avec 15 g de beurre. sur feu modéré.

Ajoutez ensuite les carottes, la pomme de terre et le céleri. Laissez revenir sur feu un peu plus vif pendant 5 minutes.

Couvrez d'eau. Ajoutez les pois cassés, le laurier et le thym. Salez.
Portez à ébullition et laissez cuire environ 30 minutes. Les carottes et les pois cassés doivent être tendres. Ôtez alors le laurier et le thym.

Versez le contenu de la casserole dans votre blender. Poivrez et ajoutez le beurre restant. Mixez très finement pendant 2 minutes.
Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Détaillez le bacon en lanières. Faites-les griller dans une poêle. Elles doivent être bien dorées et croustillantes. Épongez-les sur du papier absorbant puis hachez-les grossièrement.

Servez la soupe parsemée de bacon.

samedi 29 octobre 2016

Mes petites tartes très fines aux poires







































Un dîner avec une amie la veille de partir en France. Un grand plaisir que de recevoir quelqu'un à la maison mais aussi une grande contrainte: ne pas avoir à faire de courses, car il ne doit rien me rester dans le frigo (et je ne me vois pas partir à Paris avec des tupper dans ma valise).

Un défi donc, faire avec ce que j'ai sous la main.
Un mode opératoire: finir les restes, recycler!
Après avoir demandé à mon ami F s'il avait une idée de dessert rapide et bon avec des poires, je me suis lancé dans la préparation de ces petites tartes vraiment délicieuses.
Un reste de pâte, une compote express et c'est parti!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients pour 4 tartes:

- 1 rouleau de pâte brisée
- 3 pommes
- 2 grosses poires
- 40 g de beurre 1/2 sel
- 2 cuillères à soupe de sucre
- 1 pincée de cannelle
- 2 cuillères à soupe de poudre d'amande

Pelez les pommes. Ôtez le coeur et les pépins. Coupez la chair en morceaux.
Placez-les dans une casserole. Ajoutez une cuillère à soupe d'eau et la cannelle. Faites compoter sur feu vif jusqu'à ce que les pommes s'écrasent facilement. 
Hors du feu, mixez avec votre mixeur plongeant.
Laissez refroidir.

Faites préchauffer votre four à 200ºC.

Étalez la pâte très finement avec votre rouleau à pâtisserie.
À l'aide d'un bol ou d'un cercle à tarte individuel, découpez 4 ronds de pâte. Piquez-les avec une fourchette et saupoudrez-les de poudre d'amande.

Pelez les poires. Coupez-les en deux. Émincez-les en très fines tranches idéalement avec une mandoline pour avoir des tranches régulières (sinon avec un bon couteau).

Étalez de la compote sur les ronds de pâte en laissant une bordure . Disposez ensuite les tranches de poires en rosace sur les fonds.

Faites fondre le beurre au micro-ondes. Badigeonnez-en les poires. Saupoudrez d'une pincée de sucre.
Enfournez et laissez cuire 25 minutes.
En cours de cuisson, badigeonnez régulièrement les tartes de beurre et saupoudrez à nouveau de sucre.

Les tartes doivent être caramélisées sur les côtés.

Servez-les tièdes ou bien froides. Si vous ne les dégustez pas le jour même, passez-les au four quelques minutes pour leur redonner leur croustillant.

jeudi 27 octobre 2016

Mes petits gratins poulet/potimarron


























Si vous étiez là hier et même avant hier, vous avez déjà vu passer le Poulet au gingembre et les Ravioli au potimarron. Deux recettes avec deux ingrédients phares: le blanc de poulet et le potimarron.

Deux recettes qui n'ont à priori rien à faire ensemble.
Et bien ce soir, je vais les rapprocher car elles ont en fit un vrai point commun: mes yeux plus grands que les plats! 
Bilan de mes proportions généreuses: après les ravioli et après le poulet au gingembre, plein de restes!
Trop de restes! 

Au départ tout était planifié pour qu'il y ait zéro restes dans le frigo pour mon départ en France. Mais lundi tout gris )avec la tête sous le lit) a fait capoter mes plans.
Du coup, "j'utilise" ma copine M, qui vient dîner ce soir, pour recycler et faire du neuf avec du vieux.

Pour moi cette recette est du recyclage, si vous voulez la faire sans restes, vous devrez préparer la purée et le poulet.

Préparation: 10 minutes (j'avais déjà tout sous la main!)

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
Pour la purée:
- 800 g de potimarron
- 120 g de parmesan
- 1 pincée d'origan
- 30 g de beurre
- 2 pincées de 4 épices
- sel, poivre

Pour le poulet:
- 500 g de blancs de poulet
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 1 morceau de gingembre de 6 cm 
- 2 cuillères à café de beurre de cacahuète
- 1 cuillère à café d'huile de sésame
- 2 cuillères à café de sauce soja
- 1 piment rouge séché
- 1 cuillère à café de graines de coriandre
- le jus d'un citron jaune
- quelques gouttes de jus de citron vert
- 1/2 bouquet de coriandre 
J'ai enlevé les cacahuètes

Pour la finition: 
- 2 cuillères à soupe de sauce soja
- 40 g de beurre

Pour la purée de potimarron, je vous laisse aller regarder ma recette de Ravioli
Veillez à ce qu'elle soit lisse. Écrasez-la bien avec une fourchette ou une spatule.

Pour le poulet, allez regarder la recette en cliquant Ici.

Une fois que le poulet est cuit et refroidi, hachez-le pas trop finement avec un bon couteau. Refaites-le sauter 3 minutes dans une poêle en ajoutant la sauce soja.
Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. 

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Beurrez des petits plats à gratin.

Garnissez-les de viande hachée.

Recouvrez de purée de potimarron.

Striez la surface avec les dents d'une fourchette. Parsemez de noisettes de beurre.

Enfournez et laissez cuire 30 minutes, la purée de potimarron doit être bien dorée.

Servez les gratins bien chauds, éventuellement avec une petite salade.

mercredi 26 octobre 2016

Mon poulet au gingembre (recette pour se croire dans une série made in USA)


Il y a parfois des évidences culinaires. Sans savoir pourquoi ni comment, le matin quand je me lève je sais que ma prochaine recette se fera avec tel ingrédient, que j'y ajouterai une pincée de ci et une cuillère à café de ça.

Bref, tout est déjà cuisiné avant même que je ne passe aux fourneaux.
C'est ce qui est arrivé avec la recette d'aujourd'hui. Pas l'ombre d'une hésitation. J'ai tout de suite visualisé mon plat.
Une recette à la hauteur de ce que j'avais dans la tête et en plus qui fait voyager.

La seule chose que je n'avais pas prévue (et pourtant je me connais) c'est que j'allais en faire deux fois trop!
Heureusement que je ne suis pas à court d'idées. Demain, je vous dirai ce que j'ai fait des restes. Mais c'est une autre histoire. Pour le moment, c'est l'heure du poulet au gingembre.

Préparation: 20 minutes

Marinade: 30 minutes

Cuisson: 10 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

- 500 g de blancs de poulet
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 1 morceau de 6 cm de gingembre frais
- 2 cuillères à café de beurre de cacahuète
- 1 cuillère à café d'huile de sésame
- 2 cuillères à café de sauce soja
- 1 piment rouge séché 
- 1 cuillère à café de graines de coriandre
- Le jus d'1 citron jaune
-  Quelques gouttes du jus d'1 citron vert
- 1 cuillère à soupe de cacahuètes non salées, non grillées
- 1/2 bouquet de coriandre fraîche
- sel

Pelez et émincez l'oignon et les gousses d'ail.

Découpez les blancs de poulets en petits cubes.

Réduisez les graines de coriandre en poudre fine dans un mortier.

Pelez le gingembre. Râpez-en les 2/3 avec une râpe Microplane. Hachez le 1/3 restant avec un bon couteau.

Dans un saladier, mélangez l'oignon, les gousses d'ail, le jus du citron jaune, le beurre de cacahuète, la sauce soja, la coriandre moulue, le piment rouge (que vous laissez entier) et l'huile de sésame. Salez. Ajoutez le poulet. Mélangez. Couvrez de film alimentaire et laissez mariner pendant 30 minutes.

Lavez et séchez la coriandre. Ôtez les tiges et hachez les feuilles.

Faites griller les cacahuètes quelques minutes dans une poêle sèche jusqu'à ce qu'elles se colorent. Laissez-les refroidir quelques instants puis concassez-les avec un couteau. Ne les réduisez pas en poudre.

Quand le poulet a fini son bain de repos, faites chauffez un wok sur feu très vif. Faites sauter le poulet en remuant constamment jusqu'à ce que les morceaux soient cuits et légèrement colorés. 

Arrosez la viande de quelques gouttes de jus de citron vert. Ôtez le piment avant de servir.

Parsemez de coriandre hachée et de cacahuètes.

Suggestion d'accompagnement: des pâtes chinoises.

Servez sans attendre.

J'ai servi ce plat dans des boîtes en carton comme celles que l'on voit dans toutes les séries américaines. Juste pour le fun et aussi parce que ce jour-là avec Mme D on avait décidé de manger sur le canapé. 


mardi 25 octobre 2016

Mes ravioli au potimarron (recette récupératrice)


Hier encore, j'avais 20 ans et en même temps 80. Terrassé par une soirée trop arrosée, je n'ai pas été en état ni de cuisiner, ni de venir papoter avec vous.

Hier pourtant, ma recette était prête. Une recette que j'avais dans la tête depuis longtemps avec un de mes ingrédients obsessionnels de cet automne: j'ai nommé le potimarron.
S'il s'est fait discret depuis sa dernière apparition sur le blog (c'était pour mes Petits Crumbles au Potimarron), ce n'est pas qu'il avait disparu définitivement. Non, non. Il attendait juste le bon moment pour revenir.
Une recette à laquelle je pense depuis longtemps donc. Et quelle ne fut pas ma surprise de la découvrir presque comme je le voyais dans les pages du Saveurs Magazine de ce mois. Parfois il est des hasards culinaires que je ne m'explique pas.

Aujourd'hui, alors que je récupère peu à peu toutes mes facultés, c'est sous forme de pâtes que le potimarron est passé à la casserole. 

Préparation: 45 minutes

Votre meilleure amie pour la recette: une machine à faire les pâtes (ça marche aussi avec un rouleau à pâtisserie mais c'est plus "galère")

Repos: 1 heure

Cuisson: 15 + 10  + 4 + 3  minutes

Ingrédients pour 6 personnes:

Pour la pâte:
- 300g de farine + un peu pour les pâtes
- 3 oeufs
- une pincée de sel
- quelques gouttes d'huile d'olive

Pour la farce:
- 1 potimarron de 800 g 
- 2 pincées de 4 épices
- 1 pincée d'origan
- 120 g de parmesan fraîchement râpé
- 25 g de beurre
- sel, poivre

Pour le dressage:
- 50 g de beurre
- une vingtaine de feuilles de sauge


Pour la pâte, placez la farine sur votre plan de travail (propre et sec). Ajoutez le sel, mélangez.
Creusez un puits au centre. Cassez-y les oeufs. Battez-les avec une fourchette tout en incorporant la farine petit à petit. Quand cela devient difficile de mélanger à la fourchette, huilez légèrement vos mains et malaxez. Vous devez obtenir une pâte souple et non collante. 
Quand elle est prête, enveloppez-la dans du film alimentaire et laissez reposer à température ambiante pendant 1heure.

Pendant ce temps, ouvrez le potimarron en deux. Ôtez-en les graines et les filaments.
Coupez la chair en morceaux sans la peler. Faites cuire le potimarron à la vapeur pendant 15 minutes. Il doit être bien tendre.

Égouttez-le. Faites fondre 25 g de beurre dans une grande poêle. Quand il mousse, ajoutez le potimarron. Écrasez-le avec une cuillère en bois tout en remuant pour obtenir une purée bien sèche.
Salez, poivrez et ajoutez les 4 épices et l'origan en cours de cuisson. Laissez sécher sur feu assez vif sans cesser de remuer.
Quand la purée est prête, ajoutez-lui le parmesan. Mélangez. Réservez.

Divisez la pâte en 4 portions. Passez-en une à la machine à pâtes une dizaine de fois en commençant par l'écartement le plus large. Ceci vise à assouplir la pâte.
Quand elle est bien souple, réduisez l'écart au minimum. et passez-y la pâte. Posez-la ensuite sur votre planche à découper. Farinez.
Détaillez vos bandes de pâte avec un emporte-pièces carré de 6 cm de côté. 
Recommencez avec les autres portions.

Pour façonner les ravioli, déposez une cuillère à café de farce au centre d'un carré de pâte. Humidifiez légèrement les bords avec votre index. Prenez un autre carré de pâte et placez-le sur la farce. Appuyez bien pour sceller les ravioli.
Dès que vous terminez un ravioli, farinez-le légèrement et placez-le dans une boîte recouverte de papier sulfurisé. Si vous superposez les ravioli dans la boîte, pensez à les séparer par du papier sulfurisé.

Lavez et séchez la sauge.

Portez une grande casserole d'eau à ébullition, dès le 1er bouillon, salez au gros sel et plongez-y les ravioli. Comptez 4 minutes de cuisson. 

Pendant ce temps, faites fondre le beurre restant dans une poêle sur feu modéré. Quand il mousse, ajoutez-y les feuilles de sauge et laissez infuser 2 minutes.
Baissez le feu au minimum.

Quand les pâtes sont cuites, sortez-les de l'eau avec une écumoire et égouttez-les dans une passoire. Attention, ces ravioli sont fragiles.

Répartissez-les dans les assiettes. Versez le beurre et quelques feuilles de sauge sur les pâtes. Donnez un tour de moulin de poivre et servez sans attendre.

dimanche 23 octobre 2016

Mes petits moelleux pommes/poires/amande (pour toi Mme D)

Cela faisait longtemps, mais hier j'ai cuisiné pour Mme D, ma meilleure amie en titre. Plus d'un an que je n'avais eu le bonheur de lui préparer des petits plats. Un an c'est long! Et en même temps pas facile de cuisiner pour quelqu'un qui habite à quelques centaines de km.
Hier, donc en l'honneur de Mme D un vrai repas. 
Je vous donnerai la recette du petit plat que je lui ai préparé un autre jour.
Aujourd'hui, je vous propose des petites douceurs que j'ai servies avec le thé.


Est-ce le temps maussade? Est-ce autre chose? Je ne sais pas en tout cas j'avais besoin de sucre hier.
J'ai donc préparé ces petits moelleux qui font du bien au moral. Et puis surtout qui ont plu à mon invitée de marque, et ça c'est le plus important!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients (le nombre dépend de la taille des moules que vous utiliserez donc je ne précise pas)
- 250 g de farine
- 3 oeufs
- 1 yaourt grec
- 125 g de sucre
- 100 g de beurre + 20 g pour les fruits
- 2 pommes (type Royale Gala)
- 2 poires pas trop grosses
- 3 cuillères à soupe de poudre d'amande
- 1 sachet de levure
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- amandes effilées

Pelez les pommes et les poires (et pas les scoubidous). Ôtez les coeurs et les pépins. Coupez la chair en petits cubes.
Faites fondre les 20 g de beurre dans une poêle. Quand il mousse, ajoutez les fruits et faites-les sauter pendant 5 minutes sur feu vif jusqu'à ce qu'ils caramélisent un peu.
Réserver.

Faites fondre ensuite les 100 g de beurre dans une petite casserole et laissez-le prendre une jolie couleur noisette, en surveillant bien pour qu'il ne brûle pas.
Filtrez-le et réservez.

Dans un saladier, battez ensemble les oeufs, le yaourt, le sucre et l'extrait de vanille.

Ajoutez ensuite la farine et la poudre d'amande. Mélangez délicatement sans trop insister.

Ajoutez les fruits. Mélangez. 

Versez le beurre noisette. Incorporez-le bien.

Terminez par la levure. Mélangez juste ce qu'il faut pour qu'on ne la voie plus.

Versez la pâte dans les moules de votre choix: moules à financiers, à mini cakes... Parsemez avec des amandes effilées.

Enfournez et laissez cuire 20 minutes. Vos petits moelleux doivent être bien dorés.

Laissez-les refroidir quelques minutes avant de les démouler. Laissez-les ensuite refroidir complètement sur une grille.

Il ne vous reste plus qu'à appeler votre meilleur(e) ami(e) pour lui proposer de venir pour le thé.

vendredi 21 octobre 2016

Mon velouté de pois chiches






































Aujourd'hui, une recette de soupe presque hivernale, du jamais vu un 21 octobre! D'habitude à cette date, je vais encore à la plage. 
Mais cette année, les maillots de bain et les tongs ont vite cédé leur place aux vestes et pantalons longs. 
Pour une fois nous avons un vrai automne avec tout ce que je déteste, à savoir ciel gris tous les jours et pluie un jour sur deux. Un temps qui donne juste envie de rester à la maison pour préparer des soupes et des confitures. 

Un temps à ne pas mettre un cuisinier dehors en somme.

Le velouté de pois chiches s'est imposé à moi en ce vendredi où le ciel est si bas qu'on pourrait le toucher. 
Au vu des températures, j'ai sorti l'artillerie lourde. Louches, bols, blender et cuillères à soupe sont donc de service tous les jours.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 30 minutes

Votre meilleur ami pour la recette: un blender

Ingrédients pour 6 personnes:
- 1 boîte de 400 g de pois chiches 
- 3 belles carottes
- 1 gros panais
- 2 oignons
- 2 gousses d'ail
- 16 tomates cerises
- 1 branche de céleri
- 5 brins de coriandre
- 3 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse 
- 2 cuillères à café rases de curry en poudre
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- gros sel, poivre du moulin

Épluchez les carottes et le panais. Lavez-les et détaillez-les en tronçons.

Pelez et émincez les oignons et les gousses d'ail.

Lavez, effilez le céleri et coupez-le en morceaux.

Lavez et effeuillez la coriandre.

Rincez les tomates cerises.

Égouttez les pois chiches.

Faites suer les oignons et les gousses d'ail dans une marmite ou grande casserole pendant 5 minutes sur feu modéré.

Ajoutez les carottes, le panais et le céleri. Mélangez, ajoutez le curry et laissez revenir 5 minutes sur feu vif.

Couvrez d'eau, ajoutez les tomates cerises et portez à ébullition. Salez au gros sel et laissez cuire 20 minutes à petits bouillons. 

Ajoutez ensuite les pois chiches et la coriandre. Poursuivez la cuisson 10 minutes supplémentaires. Vérifiez la cuisson des carottes et du panais avec une fourchette, ils doivent être très tendres.

Prélevez une partie du bouillon.

Versez les légumes et le reste du liquide dans votre blender, ajoutez la crème fraîche. Donnez un tour de moulin de poivre. Mixez finement pour avoir une soupe bien onctueuse tout en ajoutant un peu (ou tout) de bouillon en fonction de la consistance que vous souhaitez obtenir.

Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Le blender donne une onctuosité particulière à la soupe. Si vous n'en avez pas, utilisez votre mixeur plongeant, la soupe sera quand-même très bonne.

jeudi 20 octobre 2016

Mes 1000 feuilles de pommes de terre (recette linguistique)

Recette tardive ce soir à cause d'une panne de vélo et d'une préparation un peu longue de ma recette de samedi (oui je vis déjà dans le futur).
Entre une chose et l'autre pas facile de me mettre à l'ordi pour partager ma recette d'aujourd'hui. 
En ce jeudi, pas de confiture (patience ce sera pour bientôt), pas de légumes, pas de fruits. 
Non. Rien de tout ça. Aujourd'hui, c'est patate pour tout le monde!
Si mes élèves m'entendaient (enfin me lisaient...) moi qui passe mon temps à leur dire qu'en français le mot patate n'est pas très joli, et que c'est mieux de dire "pomme de terre". En plus pour eux patate c'est le moyen facile de passer de l'espagnol (patata) au français sans trop de risque. Du coup je leur prends le chou à longueur de journée sur ce mot.
Bon mais peu importe. Je ne suis pas venu pour faire un cours de langue, mais pour vous proposer cette recette simplissime!
Faite, refaite et qui plaît à chaque fois. Un résultat entre moelleux et croustillant. Une bonne alternative aux frites pour moi.

En tout cas patate ou pomme de terre, c'est l'heure d'allumer le four.

Préparation: 10 minutes

Votre meilleure amie pour la recette: la mandoline

Cuisson: 40 minutes 

Ingrédients pour 2 personnes:
- 550g de pommes de terre/patates 
- 40 g de beurre demi-sel
- 1 cuillère à café d'origan
- sel, poivre

Faites préchauffer votre four à 200ºC.

Garnissez la plaque de papier sulfurisé.

Pelez, rincez et séchez bien les pommes de terre.

Taillez-les en très fines tranches avec votre mandoline.

Faites fondre le beurre au micro-ondes.

Placez les rondelles de pommes de terre dans un saladier. Versez le beurre par-dessus. Salez légèrement, poivrez à vote goût. Ajoutez l'origan. Mélangez intimement directement avec les mains (propres bien-sûr).

Superposez des rondelles de pommes de terre pour faire des petits tas sur la plaque. Une bonne dizaine à chaque fois.

Enfournez et laissez cuire 40 minutes environ. Les bords et le dessous doivent être bien dorés.

Servez aussitôt avec une viande grillée.

mercredi 19 octobre 2016

Ma crème de marron

S'il y a un souvenir qui me donne des frissons de dégoût c'est bien celui de la crème de marron. Ma première rencontre avec elle date un peu. Je crois que je n'avais même pas 10 ans (c'est dire si ça remonte) mais je m'en souviens encore.
La crème de marron, chez moi on n'en mangeait pas. Donc la 1ère fois que j'y ai goûté c'était au centre de loisirs. C'en était l'un des goûters phares (avec les tartines à la compote de pommes tout aussi traumatisantes). 
Je me souviens d'un truc hyper sucré, pâteux, écoeurant. C'était mal parti entre la crème de marron et moi. J'avais donc décidé le boycott de ce truc immangeable!

Mais parfois les voies du goût sont impénétrables...je ne sais pas comment ni pourquoi mais j'ai changé d'avis sur la crème de marron. Sans aller jusqu'à dire que j'adore ça, j'avoue que je l'apprécie.
J'en ai même déjà cuisiné.
Et bien aujourd'hui, c'est le jour de la réconciliation TOTALE puisque j'ai décidé de faire moi-même la crème de marron!
Et je peux vous dire que j'ai frôlé l'extase quand j'ai plongé ma cuillère dedans!
Ça va valait le coup d'aller ramasser des châtaignes, puis de les peler et de les re-peler!

Préparation: 10 minutes si vous avez déjà des châtaignes épluchées sinon comptez quelques heures!

Cuisson: 1 heure

Ingrédients pour 3 pots et 1/2 (le demi c'est pour goûter tout de suite) 
- 1 kg de châtaignes épluchées
- 300 g de sirop d'érable 
- 2 gousses de vanille
- 75 cl d'eau + un peu au moment du mixage

Faites préchauffer votre four à 100ºC.

Avant de commencer, lavez les pots et les couvercles à l'eau savonneuse, rincez-les bien. Placez-les ensuite sur une plaque allant au four. Remplissez-les d'eau. 
Enfournez et laissez stériliser pendant 30 minutes. Quand c'est fait, videz-les et retournez-les sur un torchon propre. Laissez-les sécher le temps de réaliser la recette.

Placez les châtaignes dans une grande casserole.

Versez l'eau.

Fendez les gousses de vanille dans le sens de la longueur et grattez les graines avec la pointe d'un couteau. Ajoutez le tout dans la casserole.

Portez à ébullition sur feu vif puis baissez-le pour laisser mijoter. Le tout doit cuire environ 50 minutes. Les châtaignes doivent s'écraser avec une fourchette.

Ajoutez 1/3 du sirop d'érable en cours de cuisson.

Quand les châtaignes sont cuites, égouttez-les au-dessus d'un saladier. NE JETEZ SURTOUT PAS L'EAU DE CUISSON.

Ôtez les gousses de vanille.

Versez les châtaignes, l'eau de cuisson et le sirop d'érable restant dans la cuve de votre blender. Mixez finement, longtemps, longtemps, longtemps. D'abord à petite vitesse en ajoutant un peu d'eau si nécessaire (pour faciliter le mixage), puis de plus en plus vite. Arrêtez quand vous obtenez un tout bien onctueux et sans morceaux.

Versez la crème de marron dans les pots stérilisés.

Placez-les dans une grande casserole, couvrez-les d'eau. Portez à ébullition et laissez stériliser pendant 1 heure en vérifiant que les pots soient toujours immergés.
Au bout d'un heure, coupez le feu et laissez les pots refroidir dans l'eau.

Quand ils sont à température ambiante, séchez-les et rangez-les.

Si vous ne stérilisez pas les pots, il faudra consommer votre crème rapidement.

lundi 17 octobre 2016

Mes financiers aux figues (recette d'influence Doriannienne)

Le problème quand je tombe sur le blog de mon idole Dorian, c'est que j'ai tout de suite envie de:
1- dévorer tout ce qu'il fait et 2- essayer de faire toutes ses recettes (sauf celle avec des moules de la semaine passée parce que ça vraiment je n'aime pas du tout).

Je n'ai malheureusement pas le temps de tout faire. Aussi je reste souvent à baver devant mon écran en rêvant qu'un jour peut-être je deviendrai aussi bon que lui.

La semaine dernière quand même, une recette a attiré mon attention plus que les autres chez Mr Dorian: ses financiers aux figues. 
Celle-là je ne pouvais pas la laisser passer sans l'essayer.
Et comme à mon habitude, je n'ai pas pu m'empêcher d'y mettre mon grain de sel (ou de noix en l'occurence) pour en proposer une version personnelle.


J'espère que le maître appréciera!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients:

- 90 g de cerneaux de noix
- 120 g de beurre doux
- 110 g de sucre glace
- 60 g de farine
- 4 blancs d'oeufs
- 6 figues

Faites préchauffer votre four à 200ºC.

Lavez et séchez les figues, puis coupez-les en fines rondelles.

Réduisez les noix en poudre fine dans un mixeur à lame. Mixez sans trop insister pour éviter de vous retrouver avec de la pâte de noix.

Placez le beurre dans une petite casserole et faites-le fondre sur feu doux. Il doit prendre une jolie couleur noisette. Un conseil, surveillez-le bien car s'il devient noir, il est bon pour la poubelle.
Le beurre noisette a un parfum très agréable. 
Quand il est prêt, arrêtez le feu et laissez reposer après l'avoir passé.

Mélangez la farine, le sucre glace et la poudre de noix dans un saladier.

Dans un bol, battez légèrement les blancs d'oeuf. On ne cherche pas du tout à les faire monter. 

Versez-les blancs sur les ingrédients secs. Mélangez délicatement avec une spatule.

Enfin, versez le beurre noisette. Mélangez doucement pour bien l'incorporer.

Versez la pâte dans des moules à financiers (ou moules à mini-tartelettes) sans les remplir à ras-bord. Déposez une tranche de figue sur la pâte et enfoncez-la légèrement dedans. 

Enfournez et laissez cuire entre 15 et 20 minutes (le temps de cuisson dépend de votre four). 
Les financiers doivent être dorés.

Laissez-les refroidir sur une grille avant de les déguster.

Si vos figues sont très grosses et ne rentrent pas dans les moules, coupez les tranches en 2 ou 3 morceaux. Dans ce cas il vous en faudra moins.

Option plus gourmande: 

vous pouvez ajouter 2 cuillères à soupe de fines pépites de chocolat dans la pâte.


dimanche 16 octobre 2016

Ma confiture figues et pignons


























Si vous étiez de passage sur le blog cette semaine, je vous avais promis une nouvelle recette de confiture maison. La voici.

Elle n'était pas vraiment prévue au programme mais quand M m'a proposé des figues venues de son jardin, je n'ai pas pu résister. Pensant qu'elle allait m'en apporter 1 kg j'ai fait un peu de place dans les placards et je les ai retournés pour trouver 3 ou 4 pots dispo. 
J'étais fin prêt sauf que je me suis retrouvé avec 3 kg de figues.
Pas assez de pots, pas assez de place dans les placards mais qu'importe. L'envie de confiture s'était réveillée une fois encore. 
Au rythme où vont les choses je vais bientôt pouvoir ouvrir une boutique de confitures.
Et ce n'est pas fini car en plus des figues, M m'a donné quelques coings que je vois déjà finir en gelée...Une première fois à suivre bientôt ici!

Préparation: 20 minutes

Repos: 1 nuit 

Cuisson: 1 heure

Ingrédients pour 10 pots:
- 3 kg de figues bien mûres
- le jus de deux citrons
- 1,5 kg de sucre
- 100 g de pignons
- 3 gousses de vanille

Jour 1
Lavez et séchez les figues. Coupez-les en 6 ou 8 quartiers selon leur grosseur.

Placez-les dans un grand saladier (ou même deux car un c'est juste) en les alternant avec du sucre. Ajoutez le jus de citron. Mélangez. Couvrez avec du film alimentaire. Laissez reposer 1 nuit.

Jour 2
Stérilisez les pots et les couvercles. Pour savoir comment faire, je vous laisse vous reporter à ma recette de Confiture de prunes jaunes.

Placez une petite assiette au congélateur.

Versez le contenu du/des saladier/s dans une grande cocotte ou idéalement une bassine à confiture.

Ouvrez les gousses de vanille dans le sens de la longueur. Grattez-en les graines. Ajoutez graines et gousses dans la cocotte.

Portez à ébullition. Écumez la mousse qui se forme en surface.

Baissez ensuite le feu et laissez cuire à petits bouillons pendant 1 heure environ. Il faudra peut-être un peu plus de temps si vos figues ne sont pas trop mûres.
La confiture va épaissir peu à peu. 

Faites griller les pignons dans une poêle sèche. Ils doivent être bien dorés. Ajoutez-les en cours de cuisson dans la confiture. Mélangez pour bien les répartir.

Pour vérifier la cuisson, faites couler une goutte sur l'assiette froide, si elle se fige tout de suite, elle est cuite, sinon poursuivez la cuisson quelques instants.

Versez la confiture dans les pots avec une petite louche. Fermez-les aussitôt et retournez-les sans attendre pour faire le vide.
Laissez-les refroidir complètement la tête en bas avant de les ranger.

samedi 15 octobre 2016

Mon jus d'automne














 Aujourd'hui, en ce premier jour de week end, j'ai eu envie de prendre soin de mon p'tit déj ( et du vôtre si vous essayez ma recette)! Et pourtant je ne suis vraiment pas fan de ce repas même si je sais qu'il doit apporter au moins 1/4 de nos besoins journaliers.

Depuis toujours, le moment du petit déjeuner a été compliqué pour moi. D'abord parce que je n'ai jamais faim en me levant. Il me faut au moins 1h30 entre le moment où je pose un pied par terre et celui où je me décide à préparer quelque chose à me mettre sous la dent.
Ensuite parce que le matin ne m'inspire pas culinairement parlant.

Je suis un peu passé par toutes les phases depuis le chocolat au lait quand j'étais petit, en passant par les céréales, le sandwich au jambon et même les donuts (mais ça c'était dans une autre vie).
Maintenant que j'essaie de tout faire, j'avoue que je trouve un peu plus de plaisir à avaler quelque chose la matin.
C'est vrai que les confitures, les pâtes à tartiner et même les mueslis maison sont bien meilleurs que les versions industrielles.

Ce matin, j'ai commencé la journée par un bon jus de fruit comme j'aime les faire le week end.
Celui-ci est une vraie ode à l'automne et il met du soleil dans les matins gris.

Préparation: 10 minutes max

Ingrédients pour 2 verres:
- 2 kakis bien mûrs
- 2 mandarines (elles sont déjà là sur l'étalage de la Bruixa)
- 2 oranges
- 1 poire

Pelez la poire et coupez-la en morceaux.

Pressez les oranges et les mandarines.

Lavez les kakis.

Mettez tous les ingrédients dans un verre mesureur. 
Mixez finement avec votre mixeur plongeant.

Versez dans les verres sans attendre.

En plus d'avoir une jolie couleur, ce jus est très onctueux pour commencer la journée tout en douceur.

vendredi 14 octobre 2016

Ma soupe Carottes/courgettes/coriandre






































Dès que le ciel devient gris et que les températures font le grand plongeon, je sors ma marmite, mon blender et roulez jeunesse, c'est l'heure de la soupe!
Je ne vais pas revenir une énième fois sur ma passion pour ce plat familial et universel. Je vais vous épargner ça aujourd'hui.

J'ai eu cette idée de soupe dans la rue en me demandant ce que j'allais bien pouvoir faire avec ce que j'avais dans le frigo à savoir des courgettes, des carottes et de la coriandre.

Au moment d'ajouter la coriandre, une petite hésitation sur la quantité. Finalement j'y suis allé franchement. Et grand bien m'en a pris car le résultat est ultra bon!
L'hiver peut arriver, le froid peut s'abattre sur nous, je suis prêt, la marmite, la louche et le blender aux aguets!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:

- 6 courgettes
- 10 carottes
- 1 belle pomme de terre
- 2 oignons
- 1 gousse d'ail
- 1 cuillère à café de curry en poudre
- 1 cuillère à  café de curcuma en poudre
- 1/2 bouquet de coriandre
- 2 cuillères à café d'huile de coco
- 20 cl de crème de coco
- 5 feuilles de kaffir
- sel, poivre

Lavez les courgettes et les carottes. Détaillez-les en rondelles.

Épluchez et lavez la pomme de terre. Coupez-la en morceaux.

Pelez et émincez les oignons et la gousse d'ail.

Lavez la coriandre. Coupez les tiges pour ne garder que le haut, là où sont les feuilles.

Faites suer les oignons et l'ail dans votre marmite (ou une grande casserole) avec l'huile de coco sur feu modéré (on ne cherche pas à les colorer) pendant 5 minutes. Ajoutez les épices. Mélangez.

Ajoutez la pomme de terre, les carottes et les courgettes. Mélangez et laissez revenir 2 minutes.

Couvrez d'eau. Portez à ébullition. 
Ajoutez les feuilles de kaffir. Salez au gros sel.

Laissez cuire 20 bonnes minutes. Vérifiez la cuisson en piquant une rondelle de carotte, elle doit être tendre.
Deux minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez la coriandre.

Ôtez les feuilles de kaffir. 
Versez les légumes et l'eau de cuisson dans votre blender (sinon mixez directement avec votre mixeur plongeant). Mixez finement pendant 3 minutes tout en versant la crème de coco. Poivrez.

Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Si vous réalisez la soupe au blender, vous obtiendrez une soupe hyper onctueuse!

jeudi 13 octobre 2016

Ma sauce tomate aux légumes




En  plus de ma réelle passion pour la confiture, je suis fan de sauce tomate. 
Je ne sais d'où m'est venue cette envie d'en faire. Peut-être est-ce lié à mon envie (j'allais écrire obsession) de tout faire par moi-même sans avoir recours à aucun produit industriel. Je ne suis pas loin de mon but... 

Pour ma recette d'aujourd'hui, j'ai d'abord pensé faire une ratatouille et puis j'ai bifurqué sur la sauce tomate aux légumes. Si les ingrédients sont bien ceux de la ratat' en revanche le résultat est vraiment une sauce merveilleusement bonne. Une cuisson très lente et très longue m'a permis d'obtenir une sauce très onctueuse.
Je crois que j'ai touché le sublime avec cette recette!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 3h30

Ingrédients pour 8 pots:

- 4 kg de tomates
- 8 oignons
- 8 gousses d'ail
- 2 courgettes
- 2 petites aubergines
- 8 petits poivrons verts espagnols (ils sont de forme allongée)
- 5 feuilles de laurier
- 2 branches de romarin
- 6 cuillères à café d'origan séché
- 1/2 bouquet de basilic
- sel, poivre
- huile d'olive
- 30 g de sucre

Lavez les tomates. Ôtez-en le pédoncule et incisez le côté opposé en croix.
Portez une grande casserole d'eau à ébullition et plongez-y les tomates (il faudra le faire en plusieurs fois sauf si vous avez une méga grande casserole). Laissez-les 40 secondes dans l'eau et égouttez-les. 
Quand vous avez ébouillanté toutes les tomates, pelez-les et épépinez-les. Récupérez le jus qui s'écoule pendant cette étape.

Lavez et séchez les courgettes et les aubergines. Ôtez leurs extrémités puis taillez-les en brunoise.

Pelez et ciselez les oignons et les gousses d'ail.

Lavez, séchez les poivrons. Ouvrez-les et ôtez les graines et les peaux blanches. Taillez leur chair en très fines lanières avec un bon couteau.

Faites cuire les oignons et les gousses d'ail dans une grande cocotte avec 3 cuillères à soupe d'huile d'olive à feu doux pendant environ 35 minutes.
Ils ne doivent surtout pas se colorer. 
Salez et poivrez en cours de cuisson. 
Réservez.

Faites ensuite revenir les courgettes avec 1 cuillère à soupe d'huile, sur feu plus vif pendant une dizaine de minutes en remuant constamment. Salez et poivrez en cours de cuisson. 
Réservez.

Faites revenir les aubergines dans un fond d'huile toujours sur feu vif. Elles doivent être tendres. Salez et poivrez.
Réservez.

Enfin faites revenir les poivrons avec 1 cuillère à soupe d'huile. Ils doivent être tendres. Salez et poivrez.
Réservez.

Versez les oignons dans un grand wok sur feu vif. Ajoutez les tomates et leur jus réservé. Portez le tout à ébullition. 
Ajoutez le sucre à ce moment-là. Laissez mijoter à petits bouillons pendant 40 minutes.

Ajoutez ensuite les courgettes, les aubergines, les poivrons et les herbes. Laissez cuire pendant 2h30 en veillant à ce que la sauce bouillonne toujours un peu. Remuez régulièrement pour éviter qu'elle n'attache.

Pendant ce temps, faites préchauffer votre four à 100ºC. 
Lavez les pots et les couvercles. Placez-les sur une plaque allant au four, remplissez-les d'eau et laissez-les au four pendant 30 minutes. 
Égouttez-les et retournez-les sur un linge propre.

En cours de cuisson, goûtez et rectifiez l'assaisonnement de la sauce. Les légumes doivent être fondants à la fin de la cuisson.
Ôtez les branches de romarin et les feuilles de laurier.

Lavez, séchez et ciselez le basilic. Ajoutez-le à la sauce. Mélangez. 
Vous pouvez la laissez comme ça et la mettre en pots directement ou bien vous pouvez la mixer légèrement.

Versez la sauce dans les pots. Fermez-les. Placez-les dans une grande cocotte. Couvrez d'eau. Portez à ébullition et laissez stériliser pendant 1heure. 
Laissez les pots refroidir dans l'eau. Égouttez-les. Séchez-les et rangez-les dans vos placards.

Vous pouvez aussi en garder un peu à utiliser tout de suite avec vos pâtes préférées.

mercredi 12 octobre 2016

Ma confiture poires et noix


Une fois encore le potimarron a déserté ma cuisine. Je sais qu'il vous manque autant qu'à moi mais je vous promets qu'il va revenir.
Aujourd'hui, je reviens à mon autre passion du moment, à savoir la confiture.
Rien que de dire le mot j'ai déjà envie d'y plonger une petite cuillère. 
Et comme ça un flash, une image me revient. Je suis chez ma grand-mère, à Versailles et je me régale en dévorant des tartines de pain grillé avec de la gelée de mûres. Et bien sûr immanquablement je m'en colle partout. J'ai encore le goût de cette gelée. Je vois aussi encore les taches aussi sur mon déguisement du jour. Comme j'aimais ces moments gourmands!
Si aujourd'hui, je mange plus proprement, je me sens encore comme le petit garçon de l'époque quand j'étale mes confitures sur pain grillé.
La différence c'est que maintenant c'est moi qui les prépare et non plus Mme Bonne Maman.

Préparation: 30 minutes

Repos: 1 nuit ou 12 heures

Cuisson: 2h30

Ingrédients pour 6 pots:
- 2,8 kg de poires
- 20 cl de jus de pomme
- 90 g de noix
- 1,2kg de sucre
- 100 g de sirop d'érable
- le jus d'1 citron

Jour 1
Pelez les poires. Ôtez les pépins et les coeurs. Coupez la chair en morceaux. Placez-les dans un saladier.

Hachez grossièrement les noix. Ajoutez-les aux poires.

Ajoutez le sucre et le jus de citron. Mélangez avec une cuillère en bois. Couvrez avec du film alimentaire et laissez reposer toute la nuit ou 12heures.

Jour 2
Faites préchauffer votre four à 100ºC.

Lavez les pots et les couvercles. Placez-les sur une plaque allant au four. Remplissez-les d'eau chaude. Enfournez et laissez stériliser 30 minutes. 
À la sortie du four, videz-les et retournez-les sur un torchon propre pour les laisser s'égoutter.

Versez le contenu du saladier dans une grande casserole. Ajoutez le jus de pomme et le sirop d'érable. 
Portez à ébullition puis baissez le feu presque au minimum.

Placez une petite assiette au congélateur.

Laissez cuire pendant 2h30 environ en remuant souvent. Vérifiez la cuisson en faisant couler une goutte de confiture sur l'assiette froide. Si elle se fige tout de suite, c'est cuit, sinon poursuivez un peu la cuisson.
Les poires deviennent presque translucides quand elles ont cuit aussi longtemps et le tout a bien épaissi.

Quand la confiture est cuite, versez-la dans les pots avec une petite louche. Fermez-les aussitôt avec les couvercles et retournez-les.
Laissez-les refroidir complètement la tête en bas avant de les ranger.

Encore une confiture à tomber dedans façon Obélix et la potion magique.
Et si vous revenez dans quelques jours, je vous en promets une autre toute aussi délicieuse!!

lundi 10 octobre 2016

Ma compote poires et pommes (recette de mon enfance)






































Cette année, pas de plage jusque fin octobre. Cette année, j'ai l'impression de vivre un vrai automne. presque comme ceux que j'ai pu vivre à Paris.
Et l'automne, pour moi, c'est la saison des compotes (en plus d'être celle des potimarrons et de la soupe qui réchauffe).
Aussi loin que je me souvienne, l'automne a toujours eu la saveur de la compote de pommes de ma maman. Celle qu'elle préparait le mercredi après-midi.
Je sens encore le parfum des pommes qui cuisaient dans la cuisine. J'ai encore le goût de la compote chaude qui brûlait un peu car je n'arrivais pas à attendre qu'elle ait refroidi.
Le temps a passé mais mon amour pour ce dessert tout simple est resté intact.
Aujourd'hui, le potimarron laisse sa place à une de mes madeleines de Proust. 
Soyez tranquilles, il reviendra (le potimarron, pas Proust!) bientôt!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 700 g de poires bien mûres 
- 2 pommes Granny Smith
- 4 pommes Royal Gala
- 1 orange et demi
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille

Pelez les poires et les pommes. Ôtez les pépins et les coeurs.
Coupez la chair en morceaux.

Pressez l'orange et demi.

Placez tous les ingrédients dans une petite casserole. 
Faites chauffer sur feu modéré en remuant constamment pour éviter que les fruits n'attachent.

Quand les pommes et les poires sont bien cuites (elles s'écrasent facilement avec une fourchette), mixez avec votre mixeur plongeant.

Goûtez aussitôt ou mettez votre gourmandise à rude épreuve en attendant que la compote soit à température ambiante.

Pas de sucre ajouté dans cette recette car je voulais sentir l'acidité de la Granny Smith. Si vous voulez que la compote soit un peu plus douce, je vous conseille de rajouter une cuillère à soupe de miel ou de sirop d'érable...qui sont plus naturels que le sucre blanc.
Cette compote est parfaite pour accompagner mes Petits cakes ricotta/orange.

Compota de peras y manzanas


Cocción: 20 minutos


Ingredientes para 4 personas:

- 700 g de peras maduras
- 2 manzanas Granny Smith
- 4 manzanas Royal Gala
- 1 naranja más una mitad
- 1 cucharadita de vainilla

Pele y corte las manzanas y las peras, quitando las pepitas. 


Exprima la naranja y la mitad.


Ponga todos los ingredientes en una olla pequeña y deje cocer unos 20 minutos hasta que las manzanas y peras estén bien hechas.


Triture con su batidora durante 1 minuto para que no queden trocitos.


Deje la compota fuera de la nevera hasta que esté fría o si no puede esperar, pruébela directo!