lundi 30 janvier 2017

Mes crêpes (parce que c'est la semaine de la chandeleur)

La chandeleur. Tout un programme. Un mot qui ouvre en grand les portes (et les fenêtres) sur la gourmandise.
Cette semaine, c'est la chandeleur. Il est donc temps de penser au goûter!

Et dans ma tête les souvenirs refont surface.


Des souvenirs de soirées crêpes chez mes parents. Ma maman faisait la pâte dans l'après-midi et ensuite elle en passait du temps à les faire cuire. Après à table, c'était souvent en version sucrée qu'on les mangeait. Confiture, Nutella et sucre aussi. Le salé a mis plus de temps à s'imposer. Dans tous les cas c'était la fête!


Un autre souvenir, en Normandie cette fois. Chez mes grand-parents. Quand ma mamie sortait sa tuile (sorte de grande poêle en fonte qui pesait une tonne), c'était l'euphorie! Ah les crêpes (qu'elle appelait galettes) de ma mamie! Avec elle c'était un repas sucré... Qu'est ce que c'était bon! Je ne sais pas comment elle les faisait, mais pour moi c'était les meilleures de la terre.


Une fois installé chez moi, je ne faisais presque plus jamais des crêpes. À tel point que les rares fois où je voulais en préparer, j'appelais ma soeur pour avoir la recette incapable de retenir les quantités. 


Aujourd'hui, pas eu besoin de lui passer un coup de fil. J'ai trouvé Ma recette!


Une recette que je vous conseille de garder sous le coude car dans quelques jours, je vous en reparlerai!


Préparation: 15 minutes


Cuisson: quelques minutes par crêpes


Ingrédients pour 12 crêpes (ma crêpière est grande):


-350 g de farine

- 90 g de sucre
- 4 oeufs
- 65 cl de lait
- 30 g de beurre
- le zeste d'un citron non traité
- le zeste d'une orange non traitée
- 1 pincée de sel
- huile de tournesol pour la cuisson

Placez le beurre dans une petite casserole, faites-le fondre sur feu doux jusqu'à ce qu'il prenne une belle couleur noisette (sans le laisser brûler...sinon il partira à la poubelle).


Dans un saladier, battez 3 oeufs entiers, 1 jaune (gardez le blanc) avec le sucre.


Versez les 3/4 du lait et mélangez vivement.

Ajoutez les zestes. Mélangez.


Ajoutez ensuite la farine et le sel tamisés tout en mélangeant avec le fouet. 


Ajoutez le beurre noisette filtré (les particules brunes doivent rester au fond de la casserole). Mélangez.


Montez le blanc d'oeuf en neige ferme. Ajoutez-le en plusieurs fois à la pâte en la soulevant bien avec une spatule.


Passez la pâte au chinois.
Laissez-la reposer pendant 45 minutes.

Faites chauffer la poêle sur feu assez fort.


Ajoutez le lait restant dans la pâte tout en mélangeant avec une louche.


Quand la poêle est chaude, huilez-la. 


Versez un peu de pâte avec la louche en la répandant bien sur toute la surface de la poêle. Laissez cuire 1 minute. Retournez avec une spatule. Laissez cuire 30 secondes de l'autre côté.


Placez les crêpes sur une assiette au fur et à mesure.


Si vous ne mangez pas les crêpes aussitôt, couvrez-les avec du papier alu ou du film alimentaire pour éviter qu'elles ne sèchent.


Suggestions d'accompagnement:


















dimanche 29 janvier 2017

Soupe de chou-fleur (sixième du nom)

Chou-fleur j'écris ton nom, souvent dans mes recettes.
Chou-fleur, je suis un de tes ardents défenseur contre tous ceux qui voudraient te bannir des assiettes.
Chou-fleur, j'aime chercher de nouvelles recettes pour te cuisiner toujours sous ton meilleur jour.
Chou-fleur, j'écris ton nom encore une fois.

Si vous me suivez vous savez que j'aime ce légume à la (parfois) mauvaise réputation. Si vous me découvrez, vous l'aurez compris, le chou-fleur est un de mes amis culinaires. 
En hiver, je le mets dans mon assiette dès que Mr R a le dos tourné.

Après l'avoir servi en Salade il y a peu, je vous le propose en soupe, encore une certes, mais à chaque fois je trouve que la nouvelle est meilleure que la précédente.

Celle d'aujourd'hui, fera certainement partie du trio de tête des soupes de cet hiver!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

- 1 chou-fleur
- 2 gros oignons
- 1 gros poireau
- 1 belle pomme de terre
- 750 ml de Bouillon de volaille (ou de légumes pour une version végétarienne)
- 2 feuilles de laurier
- 3 cuillères à soupe de crème fraîche
- sel, poivre
- 20 g de beurre

Pour le service:
- huile de truffe
- sésame noir

Lavez le chou-fleur et détaillez-le en petits bouquets.

Ôtez la première feuille du poireau. Ouvrez-le en deux dans le sens de la longueur. Lavez-le en séparant bien les feuilles pour éliminer la terre qui s'y cache. Émincez-les très finement avec un bon couteau.

Pelez puis émincez les oignons.

Épluchez la pomme de terre. Rincez-la et coupez-la en morceaux.

Dans une cocotte, faites fondre le beurre sur feu modéré. Quand il devient mousseux, ajoutez-y les oignons. Mélangez et laissez-les revenir jusqu'à légère coloration.

Ajoutez le poireau, mélangez et poursuivez la cuisson pendant 5 bonnes minutes.

Ajoutez la pomme de terre et le chou-fleur. Mélangez.

Versez le bouillon et complétez éventuellement avec de l'eau pour couvrir les légumes. Ajoutez les feuilles de laurier.

Portez à ébullition. Salez et laissez cuire environ 20 minutes. 
La pomme de terre doit être tendre.

Versez le tout dans le bol de votre blender et mixez finement pendant 2 minutes après avoir poivré et ajouté la crème fraîche. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Versez la soupe dans des bols. Versez un filet d'huile de truffe  sur la soupe et parsemez-la de sésame noir.
Servez aussitôt.

samedi 28 janvier 2017

Mon dip à la courge butternut

Aujourd'hui, une recette tardive (pour cause de déjeuner prolongé) et facile (parce que parfois on a le droit de faire simple).
Une recette de saison avec de la courge. 
Aujourd'hui, c'est la butternut qui rentre en action sur le blog.
En ce moment ça défile entre soupes et petits plats, la courge vient souvent nous rendre visite dans les assiettes.
Une recette saine aussi qui changera des préparations parfois lourdes que l'on propose à l'apéro.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 1heure

Ingrédients pour 4 personnes:

- 1 courge butternut de 800g environ
- 60 g de Tahini (maison c'est encore mieux)
- 2 cuillères à café de miel pas trop fort
- sel, poivre
- huile d'olive
- quelques pistaches ou noisettes pour la déco

Pelez la courge. Pour cela je vous conseille d'utiliser votre rasoir à légumes.
Ouvrez-la en deux. Ôtez les graines avec une cuillère à soupe.
Lavez et séchez la chair. Détaillez-la ensuite en en rondelles puis en morceaux.

Placez-les dans une casserole. Couvrez. 
Faites cuire à feu doux pendant 10 minutes. Au bout de ce temps, soulevez le couvercle et remuez. Replacez le couvercle et remettez le minuteur sur 10 minutes.

La cuisson dure 1heure environ. Chaque 10 minutes, remuez puis replacez le couvercle.

À la fin, vous devez pouvoir obtenir une courge bien cuite et l'eau de végétation doit avoir disparu.

Versez la courge dans un saladier. Écrasez-la bien pour obtenir une purée sans morceaux. 
Salez et poivrez.

Ajoutez le miel et le tahini. Mélangez avec une spatule. 
Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Arrosez d'un filet d'huile d'olive et parsemez de pistaches grossièrement hachées.
Servez avec de petits crackers aux graines de courge par exemple.

Option vegan: remplacez le miel par du sirop d'agave.

vendredi 27 janvier 2017

Mes sacristains au Nutella

Quand j'utilise de la pâte feuilletée pour préparer une Tarte très fine aux pommes en version miniature, il me reste souvent de la pâte feuilletée. Et à chaque fois, la même question: qu'est ce que j'en fais? 
J'ai donc cherché comment recycler ces petits morceaux récupérés. 
D'ailleurs le saviez-vous? Pour récupérer les chutes de pâte feuilletée, on les superpose et on les étale à nouveau. On ne fait pas de boule avec. 

Je n'avais pas envie de refaire des roulés au zaatar (ni à quoi que ce soit d'autre), pas envie non plus d'en faire des tartes, pas plus que des palmiers...J'en étais là de mes avancées recyclantes quand je me suis souvenu d'un pot de Nutella acheté pour mon filleul en décembre et oublié au fond d'un placard. J'avais mon idée: des sacristains! Pas très dans les règles de l'art mais qu'importe. J'avais besoin de gourmandise réconfortante et je l'ai trouvée!

Maintenant, je sens que je vais adorer avoir des restes de pâte!

Préparation: 10 minutes

Repos: 20 minutes

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients pour une quinzaine de sacristains:

- un demi rouleau de pâte feuilletée (en gros)
- 3 cuillères à soupe de Nutella
- 2 cuillères à soupe de pistaches non salées grossièrement hachées
- 2 cuillères à soupe d'éclats de caramel (les miens viennent bien sûr de Normandie, ils sont fabriqués avec de la bonne crème d'Isigny!)
- 1 jaune d'oeuf

Faites préchauffer votre four à 210ºC.

Superposez les chutes de pâte feuilletée et étalez-les à nouveau avec votre rouleau à pâtisserie, très finement en essayant de former un rectangle. Placez-le sur une feuille de papier sulfurisé.

Étalez le Nutella sur la pâte.

Parsemez de pistaches et d'éclats de caramel.

Pliez le rectangle de pâte en deux en soudant bien les bords pour enfermer la garniture à l'intérieur. Passez délicatement le rouleau à pâtisserie par-dessus.

Badigeonnez de jaune d'oeuf battu avec un pinceau.

Découpez des bandes de 1 cm de large.

Placez-les au frigo pour 10 minutes.

Retournez les bandes et dorez-les au jaune d'oeuf sur l'autre face.

Replacez 10 minutes au frais.

À la sortie du frigo, torsadez-les délicatement. Et placez-les au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Enfournez et laissez cuire 15 minutes.

Les sacristains doivent être bien dorés et croustillants.

Laissez-les refroidir sur une grille et mangez-les rapidement pour éviter qu'ils ne ramollissent (remarquez je dis ça mais  je ne pense pas qu'ils en auront le temps).


mercredi 25 janvier 2017

Mon gâteau aux mandarines (recette à question botanique)

Quand j'écris "mandarines" dans le titre de ma recette, je me demande si j'utilise le bon terme. J'ai comme un doute tout à coup.
En fait je ne me souviens plus de ce qu'on achète le plus en France, si ce sont des mandarines ou des clémentines. Ni même d'ailleurs la différence entre les deux.
Ici à Barcelone, c'est facile, quand je vais chez la Bruixa j'achète des "mandarinas", il n'y a point de "clementinas" sur son étal.
Mais alors est-ce que ces "mandarinas" que j'achète, correspondent bien aux mandarines que l'on trouve en France? Ou sont-elles plus des clémentines? J'ai soudain l'impression que je suis aussi perdu entre les différentes sortes de fruits que sur une carte routière. Mandarines ou clémentines? Telle est la question...

Mais assez de botanique pour aujourd'hui, laissons place à la cuisine.
Et si quelqu'un connaît la différence entre clémentines et mandarines, je suis preneur.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 40 minutes + le temps pour ébouillanter les mandarines

Ingrédients pour un moule de 23 cm environ:

- 2 belles mandarines (ou clémentines) non traitées
- 3 oeufs
- 120 g de sucre en poudre
- 150 g de poudre d'amande
- 1/2 cuillère à café de levure chimique
- 1/2 cuillère à café de cannelle
- 1 cuillère à soupe de farine de maïs
- 1 pincée de sel

Brossez les mandarines sous un filet d'eau. Faites une croix sur le dessus (là où se trouvait la tige) sans ouvrir les fruits et placez-les dans une casserole. Couvrez-les d'eau. Portez le tout à ébullition. Égouttez dès le 1er bouillon. Répétez cette opération deux autres fois. 
Les mandarines auront donc été ébouillantées 3 fois. À la fin, laissez -les s'égoutter un peu et refroidir quelques instants dans la passoire.

Quand elles sont manipulables, ouvrez-les et ôtez les pépins ainsi que la peau centrale. Il va vous rester à peu près 200/220 g de fruits.

Faites préchauffer votre four à 190ºC.

Mélangez les ingrédients secs (sauf le sucre) dans un saladier.

Mixez finement les mandarines dans votre mixeur à lame.  Poursuivez le mixage en ajoutant le sucre et les oeufs.
Versez ce mélange sur les ingrédients secs. Mélangez intimement avec une spatule.

Versez la pâte dans un moule à manqué de 23 cm de diamètre environ, beurré et fariné (sauf s'il est en silicone).

Enfournez et laissez cuire 40 minutes environ (un peu moins si vous utilisez la fonction chaleur tournante).
Le gâteau doit être bien doré.

Laissez-le refroidir quelques minutes dans son moule avant de le démouler sur une assiette. 
Conservez ce gâteau au frigo, il n'en sera que meilleur.


lundi 23 janvier 2017

Mon curd au pamplemousse (grapefruit curd)

Il y a un ingrédient qui me titille depuis pas mal de temps déjà et c'est nouveau pour moi car jusqu'à présent il ne m'intéressait pas plus que ça. J'ai nommé le pamplemousse. 
Des semaines, vraiment que je l'attends! Je guettais son arrivée sur l'étal de la Bruixa (mon autre marchande de fruits et légumes préférée). Des jours et des jours à demander quand est-ce qu'il serait là. Des semaines à réfléchir, à chercher des idées pour le recevoir comme il se doit. 
Il est devenu un de ces ingrédients obsessionnels qui ne me lâchent pas une minute tant que je ne m'en suis pas occupé.

L'idée du curd je l'ai depuis un moment dans la tête. Fan de la version originale au citron, quand on sent bien l'acidité, j'ai eu envie d'en faire une revisite avec du pamplemousse pour voir.

Depuis que je l'ai fait, il est de sortie matin, midi et soir entre tartines et yaourt (et même directement à la petite cuillère). 
Le pamplemousse, mon nouvel ingrédient fétiche et qui reviendra sûrement faire un petit tour par ici un de ces quatre.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients pour un grand pot d'environ 400g:

- 2 pamplemousses roses
- 120 g de sucre
- 60 g de beurre froid en cubes
- 2 oeufs entiers + 2 jaunes

Ébouillantez un pot et son couvercle pendant 15 minutes après les avoir lavés. Videz-les ensuite et laissez-les retournés sur un linge propre.

Brossez les pamplemousses sous un filet d'eau et séchez-les bien. 

Prélevez le zeste des pamplemousses avec une râpe Microplane.

Pressez les deux fruits.

Dans un saladier résistant à la chaleur, battez les oeufs entiers, les jaunes et le sucre avec un fouet jusqu'à ce que le mélange change de couleur et soit mousseux.

Ajoutez alors le jus et le zeste des pamplemousses. Mélangez avec une spatule.

Placez le saladier sur une casserole contenant un fond d'eau frémissante. Faites cuire le curd au bain marie. 

Mélangez constamment avec le fouet. 
Au début le mélange est très liquide puis au bout d'une dizaine de minutes il va épaissir. Comptez 15 minutes de cuisson. 
Pour vérifier si le curd est prêt: il doit napper une cuillère en bois. Passez le doigt au milieu de la trace laissée, le curd ne doit pas couler.

Hors du feu, ajoutez le beurre en plusieurs fois, en mélangeant bien entre chaque ajout. Il ne doit plus y avoir de traces de beurre.

Versez le curd dans le pot stérilisé.
Laissez-le refroidir à température ambiante puis placez-le au frais.
À consommer dans la semaine qui suit sa fabrication.


Le curd va divinement avec un bon yaourt grec et quelques myrtilles fraîches

dimanche 22 janvier 2017

Mon bouillon de volaille nouvelle version

Ça y est, la guerre est déclarée avec la météo. Après une nuit très agitée à cause du vent, c'est avec la pluie que je me suis réveillé. Le froid, l'humidité semblent s'être installés sur Barcelone et ne pas vouloir en partir. J'ai beau savoir que c'est l'hiver, je ne me fais à l'idée du mauvais temps. Le froid passe encore mais la pluie, je refuse!

Alors aujourd'hui, j'ai sorti l'artillerie lourde: un bon bouillon de volaille. Il n'était pas prévu au programme mais hier en achetant des blancs de poulet chez ma copine volaillère, je me suis retrouvé avec une carcasse, des ailes et des cous à utiliser. Le bouillon m'a semblé une bonne option pour utiliser tous ces morceaux. En plus mes réserves au congél étaient épuisées.

Mais trêve de bavardage.
Allez hop, au bouillon! 

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 1h30

Ingrédients pour 3 litres de bouillon:

- 1 belle carcasse de poulet fermier
- 2 ailes de poulet
- 3 cous de poulet
- 3 carottes
- 1 panais
- 2 oignons
- 1 poireau
- 10 tiges de persil
- 2 feuilles de laurier
- 10 grains de poivre
- gros sel

Épluchez les carottes et le panais. Rincez-les et coupez-les en rondelles.

Ouvrez le poireau en deux dans le sens de la longueur. Ôtez les racines. Lavez-le en soulevant bien les feuilles pour éliminer toute la terre. 

Rincez le persil (c'est bien la 1ère fois que j'en utilise!).

Pelez et coupez les oignons en quartiers.

Rincez les morceaux de poulet sous un filet d'eau.

Placez tous les ingrédients dans une grande cocotte.

Couvrez d'eau.

Portez à ébullition. Salez dès le 1er bouillon.

Écumez avec une écumoire.

Laissez cuire 1h30 en rajoutant de l'eau en cours de cuisson pour que les ingrédients soient bien couverts.

Goûtez le bouillon en cours de cuisson et ajustez l'assaisonnement.

Quand il a fini de cuire, versez-le dans une passoire placée au-dessus d'un grand saladier. Ne jetez pas les morceaux de poulet, vous pouvez récupérer la chair qui s'y trouve pour en faire autre chose.
Faites cuire quelques cubes de légumes dans du bouillon, poivrez bien et vous aurez un plat réconfortant qui saura vous réchauffer.

Pour un bouillon plus léger, après l'avoir laissé refroidir à température ambiante, placez-le au frigo pour plusieurs heures. Le gras va remonter à la surface et surtout va figer. Pour dégraisser le bouillon, ôtez la couche de gras qui s'est formée.

Ce soir, il va servir à préparer une bonne grosse soupe pour essayer de me réchauffer.En espérant que la météo soit plus clémente demain.

samedi 21 janvier 2017

Ma tarte aux fromages (recette hivernale)

Hier, contre la morosité météorologique j'avais sorti mon arme préférée: ma plaque de four pour préparer des Cookies choco/pistaches. Après en avoir avalé quelques uns je pensais que j'étais prêt à affronter les affres du temps. 
Ce matin, en me levant et en voyant que le ciel faisait encore grise mine je me suis dit que les cookies ne seraient pas assez nombreux pour m'aider à maintenir mon moral à flot.
Aussitôt une idée de tarte m'est venue. Une tarte avec plein de fromages. Une tarte réconfortante. Des calories par milliers pour résister au froid, au vent et à la pluie.
À chacun sa technique pour faire face aux éléments naturels!

Demain, j'espère que le temps va faire un petit effort sinon je ne sais pas comment je vais lutter.

Préparation: 30 minutes

Repos: 1 heure

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients:

Pour la pâte (avec les quantités données vous pourrez en congeler une partie pour une prochaine recette)
- 250 g de farine + un peu pour le moule
- 160 g de beurre froid + un peu pour le moule
- 1 oeuf
- 2 cl d'eau très froide
- 1 pincée de sel
- 2 tours de moulin à poivre

Pour la garniture:
- 250 g de ricotta
- 80 g de Pecorino
- 70 g de Parmesan
- 70 g de fromage râpé
- 3 oeufs
- 1 pincée de thym déshydraté
- 50 g de jambon sec en tranches épaisses (facultatif)
- 2 cuillères à soupe de crème fraîche
- poivre

Commencez par réaliser la pâte, placez la farine, le poivre et le sel dans la cuve de votre robot. Ajoutez le beurre coupé en cubes. Mettez le robot en marche à vitesse lente. 

Battez l'oeuf et l'eau dans un bol.

Une fois que la farine et le beurre forment un sable grossier, ajoutez le mélange précédent dans la cuve. Laissez le robot pétrir quelques instants, le temps que la pâte se forme.
Quand le tout est homogène, réalisez une boule. Enveloppez-la de film alimentaire. Placez-la au frais pendant 1 heure.

Quand la pâte s'est bien reposée, faites préchauffer votre four à 180ºC.

Beurrez et farinez votre moule à tarte.

Farinez votre plan de travail et abaissez la pâte finement avec votre rouleau à pâtisserie. Foncez-la dans le moule. Retirez l'excédent en passant le rouleau sur les bords.
Piquez le fond avec une fourchette.

Cassez les oeufs en séparant les jaunes et les blancs.

Détaillez le jambon en tout petits dés.

Dans un saladier, mélangez la ricotta avec la crème fraîche. 

Ajoutez les jaunes d'oeufs et continuez à mélanger.

Ajoutez les fromages restants, le thym et le jambon. Poivrez à votre goût.

Battez les blancs en neige ferme dans un autre récipient. Incorporez-les petit à petit dans le mélange précédent en soulevant bien le tout avec une spatule.

Versez la garniture sur le fond de tarte. Égalisez avec la spatule.

Enfournez et laissez cuire environ 40 minutes. 
La tarte doit être bien dorée et gonflée.

Servez-la sans attendre avec quelques feuilles de salade (histoire d'avoir un peu bonne conscience).

Cette tarte est bien meilleure chaude, s'il vous en reste, faites-la réchauffer quelques minutes à four chaud.


vendredi 20 janvier 2017

Mes cookies choco/pistaches

Parfois les recettes sont prévues de longue date, parfois elles apparaissent sans qu'on sache comment elles ont fait pour rentrer dans la cuisine. Parfois encore certaines nous poursuivent et ne nous lâchent pas tant qu'elles n'ont pas été réalisées. D'autres encore s'annoncent un peu à la dernière minute comme une urgence, tard le soir. 

C'est le cas de ma recette d'aujourd'hui. Ma journée culinaire avait pourtant été bien remplie. J'étais en train de mettre de l'ordre, non pas à mes cheveux, mais dans ma cuisine quand j'ai eu un flash: je veux des cookies ici et maintenant!
Une envie de cookies même tard un dimanche soir, ça ne se refuse pas. C'était reparti pour un tour!

Aujourd'hui, je vous propose une recette de cookies mais pas comme les autres que j'ai pu poster. La pâte que vous allez obtenir colle beaucoup aux doigts, on s'en met partout (c'est le moment d'appeler les enfants pour mettre la main à la pâte!), on se demande ce qu'on a raté en mettant la plaque au four.
Et quand ils sortent et quand on mord dedans, on se dit finalement qu'ils sont parfaits comme ça!

Une recette qui colle aux doigts pour des cookies à croquer sans retenue!

Préparation: 20 minutes

Repos : 1 heure

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients pour 12 gros cookies

- 250 g de chocolat noir (à 60% de cacao minimum)
- 50 g de beurre doux
- 2 oeufs
- 150 g de muscovado clair (ou de cassonade)
- 90 g de farine  (celle pour faire du pain)
- 1/2 cuillère à café de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 200 g de pistaches crues, non salées et décortiquées

Garnissez deux plaques allant au four avec du papier sulfurisé.

Faites fondre le chocolat et le beurre au bain marie (le chocolat est dans le fond du récipient). Quand le tout est fondu, mélangez à la spatule. Réservez.

Dans un saladier, battez les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez le chocolat aux oeufs. Mélangez délicatement.

Ajoutez ensuite le sel, la levure et la farine. Mélangez pour obtenir une pâte homogène.

Placez-le saladier au frigo pour une heure au moins.

Faites préchauffer votre four à 200ºC.

Hachez les pistaches grossièrement et placez-les sur une planche à découper ou un plateau.

Prélevez des quantités de pâte à l'aide de deux cuillères à soupe. Enrobez-les de pistaches. Cette étape est un peu cochonne car la pâte molle colle aux doigts (mais quel bonheur de la goûter encore crue!) mais ça marche pour de vrai!
Espacez les cookies sur les plaques car ils vont s'étaler un peu pendant la cuisson.

Enfournez et laissez cuire 15 minutes environ. À la sortie du four, laissez-les refroidir sur la plaque avant de les placez sur une grille ou dans une boîte hermétique mais peut-être qu'ils n'arriveront pas dans la boîte, ils risquent d'avoir été dévorés bien avant.

jeudi 19 janvier 2017

Mon dip à l'avocat (recette internationale)

Pour des amis venus prendre un verre avant d'aller au resto, j'ai préparé cette recette qui nous propose de voyager entre le Moyen Orient et le Mexique.

Le Moyen Orient car cette recette ressemble à un houmous. Le Tahini, ingrédient oriental par excellence revient faire un tour dans ma cuisine. Le Mexique car cette recette est un peu comme un guacamole.
Une sorte de tour du monde en une recette.

Entre houmous et guacamole mon ventre a hésité alors comme souvent j'ai fait un peu les deux!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 8 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

- 2 avocats mûrs à point
- 80 g de petits pois surgelés
- 100 g de pois chiches en boîte
- 2 cuillères à soupe de tahini
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive + quelques gouttes
- 2 pincées de chili flakes
- 1 cuillère à café de miel
- le jus d'un demi-citron
- le jus d'un demi-citron vert
- sel, poivre
- 2 cuillères à soupe de pignons
- 1 pincée d'origan séché

Plongez les petits pois dans une casserole d'eau bouillante légèrement salée. Laissez-les cuire pendant 8 minutes. Égouttez-les et plongez-les aussitôt dans un bol d'eau glacée pour fixer la couleur. Égouttez-les à nouveau.

Pelez les avocats. Placez-les dans le bol de votre mixeur.

Ajoutez les pois chiches rincés, les petits pois, le tahini, le miel, les chili flakes et les jus. Salez et poivrez.

Mixez à vitesse rapide pendant 1 minute tout en versant l'huile d'olive. Vous devez obtenir une purée lisse.
Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Faites griller les pignons dans une poêle avec quelques gouttes d'huile d'olive. Épongez-les sur du papier absorbant.

Versez le dip dans une assiette ou un petit plat. Parsemez-le de pignons et d'origan. Donnez un tour de moulin à poivre.

Une petite recette toute simple pour y tremper ce qu'on veut: crudités, chips de maïs ou pain pita grillé.


mercredi 18 janvier 2017

Mon gâteau au citron et au safran (recette ensoleillée)

Une recette de gâteau quelques jours après mon anniversaire et pourtant ce n'est pas pour le fêter que je l'ai préparé. 
Une recette trouvée dans un livre offert pour mon anniversaire. Un livre qui vient d'ailleurs forcément puisque j'ai souvent la cuisine voyageuse. Un livre qui sent bon le soleil, d'un couple de cuisiniers originaires d'Israël, l'une de mes destinations culinaires rêvées!

Le but n'était pas de fêter mon anniversaire avec ce gâteau mais juste de me faire plaisir. Un plaisir qui d'ailleurs a été partagé avec tous ceux qui l'ont goûté.

Un gâteau parfumé, coloré, ultra moelleux et beau! Une petite bouchée et c'est un ailleurs qui s'ouvre à vous!

Préparation: 30 minutes

Cuisson : 10 + 40 minutes

Ingrédients:

Pour le gâteau
- 200 g de beurre mou (pas fondu)
- 180 g de sucre
- 4 oeufs
- 200 g de poudre d'amande
- 1 bonne pincée de curcuma en poudre
- 140 g de semoule fine
- 2 cuillères à soupe légèrement bombées de farine
- 1 citron non traité
- 1 pincée de sel
- 1/2 cuillère à café de levure chimique

Pour le sirop
- 2 beaux citrons non traités
- 400 ml d'eau (plus de quoi blanchir les citrons)
- 220 g de sucre
- 1 pincée de curcuma en poudre
- 1 pincée de safran

Commencez par préparer le sirop
Lavez et séchez les citrons puis détaillez-les en fines rondelles. Placez-les dans une petite casserole. Couvrez-les d'eau. Portez à ébullition sur feu vif. Dès le premier bouillon, égouttez-les et recommencez cette opération une fois.
Replacez les rondelles dans la casserole et couvrez-les avec les 400ml d'eau. Ajoutez les 220 g de sucre, le safran et le curcuma. Portez le tout à ébullition puis réduisez le feu. Laissez frémir pendant 10 minutes. Le sirop doit avoir réduit.

Avec une fourchette, récupérez les rondelles de citrons et disposez-les en rosace dans le fond de votre moule en commençant par le centre. Elles doivent légèrement se chevaucher(si vous utilisez un moule qui risque d'attacher, découpez un disque de papier sulfurisé et placez-le dans le fond). Elles peuvent également dépasser légèrement sur les côtés.

Laissez le sirop réduire encore pendant 5 bonnes minutes une fois les rondelles de citron sorties.

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Maintenant, vous allez pouvoir vous attaquer au gâteau.
Dans un saladier, travaillez le beurre et le sucre avec une spatule pour bien les mélanger. Ne prenez pas votre fouet qui incorporerait de l'air. Le mélange doit être homogène. 

Ajoutez les oeufs et mélangez toujours à la spatule.

Ensuite, ajoutez les ingrédients restants: la poudre d'amande, le curcuma, la semoule, la farine, le jus et le zeste du citron et enfin la levure.

Mélangez intimement.

Versez la pâte dans le moule. Enfournez et laissez cuire 25 minutes. Quand ce temps est passé, tournez le moule sur lui-même pour qu'il cuise bien de tous les côtés (si vous utilisez la fonction chaleur tournante c'est inutile) et remettez-le au four pour 15 minutes.

À la sortie du four, le gâteau doit être ferme au toucher et bien doré.

Versez tout le sirop sur le gâteau (pour le moment il est toujours dans le moule) et laissez-le reposer 20 minutes.

Retournez-le ensuite sur une grande assiette ou sur un plat pour le démouler. Ôtez le papier sulfurisé si vous en aviez mis.

Laissez refroidir complètement avant de le couper.


dimanche 15 janvier 2017

Ma salade de chou-fleur

Aujourd'hui, le tahini est sorti du frigo pour venir tenir compagnie à une petite salade de chou-fleur.
Et là j'en entends certain(e)s s'écrier: "Du chou-fleur? Beurk! Ça pue! C'est pas bon! J'en veux pas!"

Je sais que le chou-fleur ne fait pas l'unanimité dans les cuisines. Dans certaines il est même carrément banni. Dans la mienne, moi-même je dois ruser pour pouvoir en préparer quand Mr R a le dos tourné.

Si je fais partie des défenseurs du chou-fleur pour sa réhabilitation culinaire, en revanche je dois dire que je ne l'aime pas bouilli. C'est à mon sens la pire façon de le préparer et là oui pour le coup l'odeur est envahissante et le goût vraiment pas terrible. Le chou-fleur? Oui! À l'eau? Non!
Moi, pour le cuire, je sors mon arme préférée: le four!

Une salade en plein coeur de l'hiver? Non, je ne suis pas fou, elle peut se servir tiède.

Peut-être que cette recette vous permettra de vous réconcilier avec le chou-fleur si vous êtes fâché(e) avec lui.
Il ne faut pas rester sur de mauvais souvenirs.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients pour 2 personnes:

- 1 petit chou-fleur
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 2 cuillères à soupe d'origan frais
- 2 cuillères à soupe de Tahini maison
- le jus d'un demi-citron
- 2 cuillères à soupe d'eau
- 2 cuillères à soupe de pignons 
- sel, poivre

Faites préchauffer votre four à 200ºC.

Ôtez les feuilles du chou-fleur, lavez-le et séchez-le.

Lavez et séchez l'origan.

Détaillez-le ensuite en petits bouquets. Disposez-les directement sur la plaque du four. Ajoutez l'huile. Salez et poivrez. Ajoutez la moitié de l'origan. Mélangez bien.

Enfournez et laissez cuire 20 minutes. À la moitié du temps (soit au bout de 10 minutes si vous avez bien compté), mélangez avec une spatule.

Faites griller les pignons dans une poêle sèche pendant 5 minutes sur feu vif. Remuez régulièrement.

À la sortie du four laissez refroidir un peu. Pendant ce temps, préparer la sauce.
Versez le tahini, le jus de citron et l'eau dans un verre doseur. Salez légèrement, poivrez à votre goût.
Mixez avec votre mixeur plongeant pour obtenir une sauce vraiment onctueuse.

Répartissez le chou-fleur dans les assiettes. Parsemez de l'origan restant. Arrosez de sauce et versez un filet d'huile d'olive. 
Parsemez de pignons et servez sans attendre.

samedi 14 janvier 2017

Mes roulés au zaatar

C'est officiel, ma cuisine ne veut pas quitter le Moyen Orient. Sûrement très frustrée de ne pas avoir pu donner libre cours à toutes ses envies culinaires à mon retour de Beyrouth, elle y est retournée maintenant que les fêtes sont passées et est bien décidée à y rester un petit moment.

Je ne sais pas d'où me vient cette fascination pour la cuisine libanaise. Je ne me l'explique pas. Chez moi c'était plutôt cuisine tradi (entre pot-au-feu, bourguignon et blanquette). Chez mes parents il n'y avait pas vraiment de curiosité dans l'assiette.

Je ne sais donc pas d'où me vient cette passion culinaire. Pour moi la cuisine du Liban est une des meilleures du monde (avec l'italienne). Je ne sais pas si c'est le mélange des saveurs, la délicatesse des plats ou l'exotisme de l'Orient qui me plaît tant. 
Cela se traduit dans les assiettes de la maison qui voient souvent passer des plats libanais mais aussi sur mes étagères où les livres de cuisine de cette région s'empilent de façon obsessionnelle.

Aujourd'hui, encore une recette à base d'un ingrédient très présent au Liban: le zaatar. Si vous ne le connaissez pas, c'est un mélange aromatique à base de thym, origan et sésame (plus un ou deux autres trucs). On le mélange souvent à de l'huile d'olive. Au Liban, on en badigeonne les man'ouchés ( une sorte de galettes que l'on peut manger à tous les coins de rue).
Vous pouvez aller voir ma version du zaatar, si le coeur vous en dit.

En attendant de retourner à Beyrouth, le Liban envahit ma cuisine, ma table de salon (où les livres s'amoncellent) et mes pensées.

Préparation: 15 minutes

Repos: 30 minutes

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients pour 25 roulés environ:

- 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre
- 80 g de yaourt grec
- 60 de fromage de chèvre frais
- 2 cuillères à soupe de za'atar
- poivre du moulin

Faites préchauffer votre four à 200ºC.

Dérouler la pâte feuilletée et abaissez-la légèrement avec votre rouleau à pâtisserie.

Dans un bol, écrasez le fromage de chèvre avec une fourchette pour le détendre.

Ajoutez le yaourt et mélangez avec une spatule en écrasant bien le tout qu'il n'y ait pas de morceaux. Poivrez.

Étalez le yaourt au chèvre sur la pâte.

Répartissez ensuite le zaatar et étalez-le avec une petite cuillère.

Enroulez la pâte en serrant bien. Enveloppez le rouleau obtenu dans du papier sulfurisé et placez-le au congel. Laissez-le reposer une trentaine de minutes puis coupez-le en rondelles pas trop grosses ni trop fines.

Placez-les au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez et laissez cuire 15 minutes environ. Les petits roulés doivent être bien dorés.

Laissez-les refroidir sur une grille à la sortie du four.

Si vous les préparez à l'avance, faites-les réchauffer quelques minutes dans un four bien chaud pour leur redonner tout leur croustillant.

Finalement, pas de tahini aujourd'hui mais ce n'est que partie remise...il guette le bon moment pour sortir de son pot et entrer en scène.