samedi 21 avril 2018

Mes club sandwiches végétariens

J'ai des recettes obsessionnelles quand je suis chez moi. Et quand je sors, j'ai des plats obsessionnels. Si c'est pizzeria, j'adore la pizza mozza, champignons. Si c'est crêperie, j'adore la galette complète. Au Vietnam, c'était fried spring rolls (nems) et mango juice. À Stocklohm, le kardemmumbullar. À Lisbonne, la tosta mista. À chaque resto, à chaque destination son obsession. Quand je suis à Paris, j'adore aller dans un bistrot des Halles pour y manger un club sandwich avec quelques frites! Je ne sais pas pourquoi, mais j'adore ce sandwich, moi qui pourtant ne suis pas fan de mayo ni de poulet. Depuis un moment, une revisite de ce sandwich me trotte dans la tête. Deux contraintes: proposer une version végétarienne et y glisser du vert puisque c'est la couleur du blog depuis quelque temps. Quand le cuisinier met du vert partout, il en met même dans son club sandwich!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 6 + 7 minutes

Ingrédients pour 4 sandwiches:
- 4 grandes tranches de pain type campagne
- 1 brocoli
- 4 oeufs
- 30 g de noisettes
- 10 feuilles de basilic
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 4 cuillères à café rases de moutarde
- quelques feuilles de cresson
- sel, poivre

Rincez le brocoli et coupez-le en morceaux. Plongez-les dans une grande casserole d'eau bouillante salée et laissez-les cuire 5 minutes. Égouttez-les, rafraîchissez-les sous un filet d'eau froide et égouttez à nouveau. Séchez-les avec du papier absorbant. Placez-les dans le bol de votre mixeur. Faites griller les noisettes quelques minutes à la poêle et ajoutez-les au brocoli avec le basilic. Salez, poivrez. Mixez tout en ajoutant l'huile d'olive. Arrêtez de mixer quand la texture vous plaît. 

Faites cuire les oeufs durs. Égouttez-les et rafraîchissez-les. Écalez-les, écrasez-les à la fourchette pour obtenir un hachis très fin. Ajoutez la moutarde. Salez, poivrez et mélangez intimement. 

Faites griller les tranches de pain. Pour une jolie présentation, taillez-les avec un emporte-pièces en forme de disque. Sur une tranche de pain, étalez de la purée de brocolis. Recouvrez avec une deuxième tranche de pain, étalez de l'oeuf et quelques feuilles de cresson. Terminez avec une troisième tranche de pain. Servez sans attendre!

Avec cette recette, je participe au défi La cuisine du bistrot sur Cuisine gourmandise des 2B du mois d'avril avec mes acolytes, Poivré SebÉpices & moi ainsi que Ramène la popotte. La toque du mois qui nous fait cuisiner sur ce thème, c'est Les voyages de Gridelle. Les toques précédentes:
- en janvier, 1,2,3...Dégustez
- en février, Sab'n'Pepper
- en mars, Karibo Sakafo

vendredi 20 avril 2018

Ma tarte verte épinards/brocoli

J'entends encore la voix de ma mère me dire "Toi quand t'as une idée dans la tête, tu ne l'as pas ailleurs!" Et oui, je suis têtu et obsessionnel. Quand une idée me rentre dans le cerveau, personne ne peut la faire sortir. Je me connais, à force de vivre avec moi... J'ai compris avec le temps, qu'il valait mieux céder à mes idées plutôt que de lutter contre elles. En ce moment par exemple, j'ai la cuisine très verte. Je voudrais changer mais mon cerveau ne voit que la cuisine en vert (sauf pour un dessert à venir). Petit à petit, je suis en train de me transformer en cuisinier du vert. J'ai des idées de plats tout verts, elles ne me lâchent pas. Elle tapent contre les parois de ma tête et me répétent à longueur de journée que je dois les réaliser. Pas le choix, je les écoute et passe à l'action. Quand le cuisinier se prend pour le géant vert, il prépare une tarte verte épinards/brocoli.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients:
- 1 rouleau de pâte brisée (ou une pâte maison si vous avez le temps)
- 350 g d'épinards
- 150 g de brocoli
- 2 gros oignons frais
- 1 gousse d'ail
- 1/2 bouquet de coriandre
- 40 g de gingembre frais
- 60 g de lait de coco
- 4 oeufs
- 60 g de fromage râpé
- 2 cuillères à café de curry en poudre
- sel, poivre
- huile d'olive

Détaillez le brocoli en petits bouquets, ne jetez pas le tronc, taillez-le en brunoise. Pelez puis émincez les oignons et la gousse d'ail. Lavez et effeuillez la coriandre, séparez les tiges des feuilles. Hachez les tiges, ciselez les feuilles sans les mélanger. Pelez et hachez le gingembre. Lavez les épinards plusieurs fois pour éliminer toute la terre, essorez-les puis hachez-les. 

Dans une poêle, faites revenir l'ail, le gingembre et les tiges de coriandre pendant 5 minutes avec une cuillère à soupe d'huile d'olive. Ajoutez ensuite 20 g de feuilles de coriandre et 20 g d'épinards. Mélangez et poursuivez la cuisson pendant 2 minutes. Assaisonnez. Réservez. Dans un saladier, battez les oeufs avec le lait de coco. Salez, poivrez. Ajoutez le mélange précédent et mixez finement avec votre mixeur plongeant. 

Faites revenir les oignons et la brunoise de brocoli, avec un filet d'huile dans une poêle sur feu vif pendant 5 bonnes minutes. Salez, poivrez, ajoutez les épinards et le curry. Mélangez et laissez cuire 5 minutes supplémentaires, réservez. Faites ensuite sauter les bouquets de brocoli 5 minutes, ils doivent rester verts et croquants. Assaisonnez. Réservez. Ajoutez la brunoise, le fromage et les épinards dans le saladier. Mélangez. 

Placez le fond de tarte dans un moule. Versez le mélange oeufs/épinards sur la pâte. Ajoutez les bouquets de brocoli sur le dessus, enfoncez-les légèrement. Faites cuire la tarte, 40 minutes environ dans un four préchauffé à 180ºC. La pâte doit être dorée. Servez votre tarte avec une salade...verte bien sûr!


lundi 16 avril 2018

Mon cake à l'ail des ours

Alors que je m'apprêtais à écrire ma recette, un souvenir m'est revenu: la première fois que j'ai fait un cake. Une recette de ma maman. Un cake au jambon. Basique, efficace. Une des premières recettes que j'ai faites seul. J'en faisais souvent quand j'étais invité pour un dîner. C'était mes années étudiantes, celles où je n'avais pas à me poser la sempiternelle question de "Qu'est-ce qu'on va manger ce soir?" puisque je n'étais pas aux commandes des fourneaux. Un cake de temps en temps, c'était mon niveau de cuisine quand j'ai commencé. Le basique qu'il était est devenu épisodique car aujourd'hui, rares sont les fois où j'en fais. Mais hier comme ça, venue de nulle part, une envie irrépressible de cake. Quand le cuisinier a envie d'une tranche de cake, forcément, il y met son ingrédient du moment et il prépare un cake à l'ail des ours!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients:
- 55 g d'ail des ours
- 3 cuillères à soupe de Pesto d'ail des ours
- 250 g de farine
- 3 oeufs
- 10 cl d'huile d'olive
- 10 cl de lait
- 40 g de pignons
- 30 g de poudre de noisette
- 50 g de parmesan râpé
- 1 sachet de levure
- sel, poivre

Rincez puis essorez l'ail des ours avant de le hacher finement. Faites dorer les pignons quelques minutes dans une poêle sans matière grasse. Réservez puis torréfiez la poudre de noisette dans la même poêle.

Dans un saladier, battez les oeufs avec le lait et l'huile. Salez, poivrez.  Ajoutez ensuite la farine, la poudre de noisette et la levure. Mélangez sans trop insister. 

Ajoutez le pesto, l'ail des ours, le parmesan, les pignons et la levure. Mélangez juste ce qu'il faut pour tout bien incorporer. Salez et poivrez à nouveau. 

Versez la pâte dans un moule à cake beurré et fariné. Faites cuire environ 45 minutes au four, à 180ºC. Vérifiez la cuisson en enfonçant une baguette en bois au centre, elle doit ressortir sèche.


dimanche 15 avril 2018

Mes penne au pesto à l'ail des ours

J'en ai eu des obsessions culinaires: les pois chiches, le kumquat, le citron bergamote, le yuzu, les confitures de prunes, les poêlées, la patate douce, le kale, les topinambours...et j'en passe. Je suis un cuisinier obsessionnel. Quand j'ai un ingrédient ou une idée dans la tête, je n'y résiste pas et je me laisse envahir. Ma nouvelle obsession se nomme "ail des ours". Des années que je le voyais passer dans des recettes sans en trouver. Et puis il y a quelques semaines, un hasard qui fait bien les choses, un marché, un petit monsieur et de l'ail des ours dans le panier. Depuis il sort souvent du frigo pour envahir mon assiette. Quand le cuisinier se passionne pour un ingrédient, il le cuisine un peu, beaucoup, à la folie et il prépare des penne au pesto à l'ail des ours.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 25 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 350 g de penne
- 250 g de brocoli
- 100 g de petits pois (écossés, frais ou surgelés)
- 1 gros oignon frais
- 4 cuillères à soupe de Pesto à l'ail des ours
- 30 g de pignons
- 30 g de copeaux de parmesan
- sel, poivre
- huile d'olive

Lavez et séchez le brocolis. Détaillez-le en petits bouquets. Coupez la tige en brunoise. Pelez et hachez l'oignon. Plongez les petits pois dans une casserole d'eau bouillante salée. Laissez-les cuire 5 minutes, égouttez-les et rafraîchissez-les sous un filet d'eau froide. Réservez. Faites revenir l'oignon dans une grande poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive pendant 5 minutes. Ajoutez la brunoise de brocoli, mélangez, assaisonnez et faites cuire pendant 5 minutes sur feu vif. Réservez. Faites sauter les bouquets de brocoli 5 minutes dans la même poêle avec 1 filet d'huile d'olive. Ils doivent rester croquants. Salez, poivrez.

Faites cuire les pâtes en ôtant 1 minute sur le temps indiqué sur le paquet. Réservez 50 ml d'eau de cuisson. Faites dorer les pignons quelques minutes dans une poêle sans matière grasse.

Placez dans la poêle la brunoise et les bouquets de brocoli avec les petits pois sur feu vif. Ajoutez les pâtes égouttées, le pesto et l'eau de cuisson. Mélangez pendant 2 minutes. Servez aussitôt. Parsemez de parmesan et de pignons.

samedi 14 avril 2018

Mon p'tit poulet sauté au poivre frais

Je me souviens de mon premier voyage hors de France. Toute une expérience. Destination: Cambridge, Angleterre, chez mon correspondant pendant une semaine. J'avais 17 ans (mon dieu ça nous rajeunit pas!) et je n'avais jamais pris l'avion (et oui je viens d'un autre temps). Un premier voyage intense forcément. Déjà l'envie d'ailleurs, déjà la curiosité de goûter à de nouvelles cuisines, déjà le goût de me perdre dans les rues et de me laisser porter au gré du vent. Un premier voyage qui m'a contaminé pour le reste de ma vie. Et depuis des voyages il y en a eu, proches ou lointains mais avec toujours en toile de fond la découverte de l'autre et de sa cuisine. Dans tous les pays que j'ai visités, j'ai toujours voulu goûter à tout ce que je ne connaissais pas. Bien avant même de commencer l'aventure bloguienne. Bien avant même de cuisiner comme un fou. Et aujourd'hui, pour fui la météo, l'envie me gagne de sauter dans un avion pour aller loin de Barcelone, quitter la grisaille pour trouver un peu de soleil car Barcelone sous la pluie c'est comme Pâques sans chocolats ou Noël sans cadeaux, ça n'a aucun intérêt. Quand le cuisinier rêve de soleil, il part avec son assiette sous le bras vers des cuisines plus chaudes pour préparer un poulet sauté au poivre frais!

Préparation: 20 minutes

Attente: 30 minutes

Cuisson: 25 minutes

Ingrédients pour 2 personnes:
- 300 g de blancs de poulet
- 1 gros oignon frais
- 1 gousse d'ail
- 100 g de brocolini
- 100g de pois gourmands
- 3 grappes de poivre vert frais
- 12 feuilles de basilic thaï
- 3 cuillères à soupe de sauce soja brune
- 1 cuillère à café d'huile de sésame
- 2 cuillères à soupe de sucre de palme (ou de sucre roux)
- 1 pincée de chili flakes/ piment (ou plus si vous aimez)
- sel, poivre
- huile d'olive

Détaillez les blancs de poulet en lanières. Dans un saladier, mélangez la sauce soja, l'huile de sésame, le piment et le sucre. Ajoutez le poulet. Mélangez et laissez mariner 30 minutes.

Lavez et séchez les brocolini et pois gourmands. Faites-les sauter séparément 5 minutes dans un wok (ou une grande poêle) sur feu vif avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Réservez. Pelez et émincez l'oignon et la gousse d'ail. Faites-les sauter avec un filet d'huile pendant 5 minutes en remuant constamment. Ajoutez le poulet sans la marinade et le poivre. Poursuivez la cuisson pendant 8 minutes. 

Enfin ajoutez les légumes et la marinade dans le wok. Mélangez pendant 1 minute. Servez aussitôt et parsemez de basilic thaï. 

vendredi 13 avril 2018

Mon presque curry vert... vraiment tout vert!

Je vous ai déjà parlé de mes couleurs préférées ou détestées, non? Si vous avez raté cet épisode (pourtant hautement intéressant), je vous en redonne un petit résumé, j'adore le bleu et je déteste le rose et le jaune. Pas fan non plus du orange. En fait je suis plus gris, noir et bleu dans la vie. En cuisine je suis assez fan du vert comme vous pouvez le voir depuis plusieurs semaines si vous passez par ici. Mais là il y a une couleur qui me sort par les yeux, alors que je la porte souvent: c'est le gris. Je ne peux plus la voir (d'ailleurs je vais de ce pas enlever mon pull gris pour écrire ma recette...ah! Ça va mieux!). Le gris, je n'en peux plus car c'est la couleur du ciel depuis trop de temps. Alors que le printemps devrait être là et bien là, nous avons le droit à de la pluie, de la pluie et de la pluie. Si hier, j'ai cédé à l'ambiance automnale, aujourd'hui je fais de la résistance et je reprends mes recettes printanières car je ne désespère pas que d'ici quelques jours elles soient en accord avec la météo. Aujourd'hui, je remets du vert dans mon assiette. Quand le vert tourne à l'obsession, le cuisinier en fait tout un plat, un presque curry vert...vraiment tout vert!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients:
- 125 g de coriandre fraîche
- 250 g d'épinards frais lavés et essorés
- 1 brocoli
- 125 g de pois gourmands
- 100 g de petits pois (poids sans les cosses)
- le vert de 2 oignons frais
- 2 gousses d'ail
- 1 morceau de gingembre frais de 3cm 
- 600 ml de lait de coco
- 4 feuilles de kefir lime
- 2 piments séchés
- 1 citron vert
- sel, poivre
- huile d'olive

Rincez et séchez la coriandre puis séparez les feuilles des tiges. Réservez les feuilles. Pelez l'ail, le gingembre, hachez-les avec les tiges de coriandre et faites-les revenir dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive pendant 5 minutes sur feu vif. Ajoutez alors 150 g d'épinards. Poursuivez la cuisson pendant 5 minutes supplémentaires. Assaisonnez. Versez le lait de coco, mélangez rapidement puis mixez le tout (au blender ou mixeur plongeant).

Détaillez le brocoli en petits bouquets. Jetez les feuilles. Taillez la grosse tige en brunoise. Hachez les épinards restants. Émincez le vert des oignons. Effilez les pois gourmands. Faites sauter chaque légume dans une poêle avec un filet d'huile pendant 5 minutes. Assaisonnez. Réservez-les au fur et à mesure dans un saladier. 

Versez la sauce dans la poêle et ajoutez les légumes sautés (sauf les petits pois et pois gourmands). Mélangez. Ajoutez les piments et les feuilles de kefir. Laissez mijoter 10 minutes avant d'ajouter les petits pois, pois gourmands et la moitié des feuilles de coriandre. Laissez cuire 5 minutes supplémentaires.

Arrosez de jus de citron vert juste avant de servir le presque curry. Parsemez de coriandre!

jeudi 12 avril 2018

Ma purée de patate douce/ oeufs brouillés aux épinards

Je me souviens des printemps de mon enfance. Pour les vacances de Pâques c'était la tradition, nous allions toujours en Normandie. Pour moi c'était la fête car j'allais revoir ma cousine adorée, faire les 400 coups avec elle, faire du vélo à fond la caisse dans le village, pouvoir manger des frites sur le marché le lundi matin, aller voir si les grenouilles étaient toujours à leur place près du stade. J'adorais voir la nature en plein réveil, ça sentait bon le lilas, l'herbe fraîche, la campagne aussi. J'arrivais le coeur battant chez mes grands-parents, heureux de les revoir après des mois. J'aimais les déjeuners familiaux qui parfois se transformaient en dîners tellement ils s'étiraient. J'aimais les premières belles journées de printemps, annonciatrices des beaux jours de l'été à venir. L'hiver était fini. Soupir! Aujourd'hui, je me demande qui est venu mettre le bazar dans tout ça et qui s'est amusé à mélanger les saisons. Cela fait maintenant plus de deux mois que l'automne semble faire son retour histoire de nous plomber un peu le moral. Quand c'est novembre en avril, le cuisinier ressort ses recettes automnales et il prépare un plat bien à lui: purée de patate douce/oeufs brouillés aux épinards.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 35 minutes

Ingrédients
- 1 grosse patate douce (la dernière de la saison trouvée chez ma marchande de légumes)
- 150 g d´épinards frais
- 1/2 oignon
- 4 oeufs
- 1 panais 
- 90 g de lardons ou dés de jambon sec
- 1 cuillère à soupe d'amandes entières non salées
- quelques feuilles de basilic
- 40 g de beurre
- 2 cuillères à soupe de crème fraîche
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 20 g de parmesan râpé
- sel, poivre

Pelez, rincez et coupez la patate douce en morceaux. Faites-la cuire à la vapeur environ 10 minutes ou jusqu'à ce qu'elle soit bien tendre. Réduisez-la en purée dans un saladier avec le beurre et la crème. Assaisonnez puis réservez au chaud.

Pelez et rincez le panais puis détaillez-le en tout petits dés. Faites-les revenir dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile pendant 5 grosses minutes. Ils doivent être dorés et croustillants. Salez, poivrez. Faites ensuite cuire les lardons ou dés de jambon également 5 minutes sur feu vif. Épongez-les sur du papier absorbant. Pelez et hachez l'oignon et faites-le suer à la poêle avec la graisse des lardons pendant 5 minutes. Ajoutez alors les épinards lavés et essorés. Laissez cuire 5 minutes en remuant constamment. Assaisonnez. Cassez et battez les oeufs dans un bol. Salez, poivrez puis ajoutez les épinards. Versez le tout dans la poêle et faites cuire à feu doux tout en remuant jusqu'à ce que les oeufs soient cuits mais encore crémeux. Ajoutez le parmesan en cours de cuisson

Hachez les amandes grossièrement. Versez la purée de patate douce dans des assiettes. Faites un puits au centre. Déposez-y les oeufs brouillés. Parsemez le tout de dés de panais, de lardons et d'amandes. Décorez de feuilles de basilic. 

mercredi 11 avril 2018

Ma tarte au citron (recette liftée)

Si je le pouvais j'effacerais d'un coup de cuillère en bois mes premières photos culinaires. Quand je les regarde aujourd'hui, elles ne me plaisent pas du tout. Pourtant j'y mettais tout mon coeur, je découvrais le blog et la photo en même temps. Encouragé par Mme D à partager ma cuisine avec le monde, j'ai ouvert "Ma cuisine à moi" un peu par hasard. Je me suis donc lancé dans cette aventure sans me douter une seconde à quel point cela allait changer le cours de ma vie. Quelque 5 ans après, la cuisine est fondamentale pour moi, pas un jour sans penser à cuisiner ou à préparer des petits plats. Quand je revois ma première photo, je suis horrifié car elle me semble bien laide et en même temps elle m'attendrit car elle me renvoie à qui j'étais alors et avec quelle naïveté je l'avais prise. Les recettes et les photos ont bien changé depuis ce 25 septembre 2012. Aujourd'hui, j'ai préparé une tarte au citron pour un atelier culinaire, l'occasion était trop belle pour la laisser passer. Quand le cuisinier a 3 minutes, il refait les photos d'avant. Lifting photographique du jour: la tarte au citron meringuée!

Préparation: 30 minutes

Attente: 2 heures 

Cuisson: 20 + 20 minutes

Ingrédients:

Pâte:
- 250 g de farine
- 125 g de beurre mou
- 70 g de sucre glace
- 1 oeuf
- 2 cuillères à soupe d'eau
- 1 pincée de sel

Crème au citron:
- 3 citrons non traités
- 100 g de beurre coupé en parcelles
- 150 g de sucre
- 4 oeufs

Meringue:
- 2 blancs d'oeuf
- 40 g de sucre

Commencez par préparer la pâte. Mélangez la farine et le sel dans un saladier. Battez l'oeuf et l'eau dans un bol. Dans un deuxième bol, travaillez le beurre en pommade puis incorporez le sucre pour obtenir une sorte de crème lisse. Ajoutez ce mélange à la farine et sablez entre vos doigts. Ajoutez alors l'oeuf. Mélangez juste ce qu'il faut pour que la pâte soit homogène, elle ne doit pas trop coller aux doigts sinon rajoutez un peu de farine. Formez une boule, aplatissez-la légèrement et enveloppez-la dans du film alimentaire. Placez au frais pour une petite sieste d'une heure. 

Pendant ce temps, préparez la crème: lavez et séchez les citrons. Prélevez leur zeste et pressez-les. Versez le tout dans un saladier résistant à la chaleur. Ajoutez le sucre et les oeufs, fouettez. Placez le saladier sur une casserole avec un fond d'eau frémissante (à feu doux). Mélangez sans arrêt. Quand le sucre est dissous, ajoutez les morceaux de beurre 3 par 3. Attendez qu'ils soient fondus avant d'en rajouter. Une fois que vous avez incorporé tout le beurre continuez de mélanger, la crème va épaissir. Pour vérifier la cuisson, plongez une cuillère en bois dans la crème, tracez une ligne avec le doigt sur la cuillère, la crème ne doit pas couler. Versez alors dans des pots propres. Laissez refroidir et placez au frais pour 1 heure.

Abaissez la pâte sur votre plan de travail fariné sur une épaisseur de 2mm environ. Placez le fond de tarte dans le moule. Recouvrez de papier sulfurisé et de poids de cuisson. Faites cuire le fond de tarte 15 minutes à 180ºC puis ôtez le papier et les poids et remettez au four pour 5 bonnes minutes. La pâte doit être bien dorée. Laissez refroidir complètement. Remplir le fond de tarte avec la crème au citron, lissez avec une spatule. 

Pour la meringue, montez les blancs en neige. Quand ils commencent à être fermes, ajoutez le sucre en 3 fois tout en fouettant. Pour vérifier si la meringue est prête, sortez le fouet de la meringue, il se forme un pic qui ressemble à un bec d'oiseau. Répartissez la meringue sur la crème citron avec une spatule ou une cuillère à soupe. 

Pour faire dorer la meringue, deux options: le chalumeau de cuisine ou le grill du four. Dans la seconde option, attention c'est rapide, donc il faut bien surveiller! Votre tarte au citron est prête, il ne vous reste plus qu'à inviter quelques amis pour la partager. 

Bon maintenant quelle photo vais-je bien pouvoir lifter?


lundi 9 avril 2018

Gnocchi à l'ail des ours (recette à 6 mains)

La cuisine ouvre toutes les portes, même celles des idoles, enfin du moins de mon idole culinaire. Depuis quelques années, je croise Mr Dorian de temps en temps entre Barcelone et Paris. Entre virtuel et réel. Et après en avoir parlé et reparlé de nombreuse fois, nous avons enfin cuisiné ensemble. C'était en février. Chez lui, dans sa campagne. J'avais préparé pour l'occasion Ma Reine de Saba que le monsieur en question avait joliment habillée... Rendez-vous pris pour une nouvelle session cuisine lors de mon nouveau passage parisien. Mais entre temps, j'ai eu la chance de rencontrer Valérie du blog Marciatack avec laquelle nous avons pas mal échangé notamment sur une histoire de gnocchi... et sur mon échec lors de mon premier essai. Une idée folle comme ça est née : et si nous cuisinions tous les trois? Chez Dorian, trois cuisiniers, 6 mains, une recette de base, des idées en pagaille, un ingrédient phare (l'ail des ours a encore frappé). Il ne nous en a pas fallu plus. Quand le cuisinier en croise deux autres, il prépare des gnocchi à l'ail des ours avec eux!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 3 minutes par "plongée"

Ingrédients pour 6 personnes (4 chez Valérie):
- 1 kg de pommes de terre
- 250 g de farine (il faudra sûrement en rajouter)
- 1 oeuf
- 1/2 bouquet d'ail des ours
- 40 g de parmesan râpé
- huile d'olive
- sel, poivre

Faire cuire les pommes de terre épluchées dans une grande casserole d'eau (départ eau froide, spéciale dédicace à Dorian) pendant 20 minutes. Elles doivent être bien tendres. Égouttez-les et réduisez-les en purée lisse.

Pendant ce temps mettez une grande casserole d'eau à bouillir (elle servira à la cuisson des gnocchi). Hachez l'ail des ours.

Ajoutez l'oeuf, l'huile d'olive et le parmesan à la purée, mélangez intimement avec une cuillère en bois. Assaisonnez et ajoutez l'ail des ours. Mélangez à nouveau. 

Ajoutez la farine en une seule fois. Mélangez d'abord à la cuillère puis avec les mains. Vous devez obtenir une pâte qui ne colle pas aux doigts, sinon rajoutez de la farine. La purée doit être encore chaude, sinon ça ne marchera pas. Formez une boule avec la pâte. 

Découpez un morceau de pâte et roulez-le en boudin de 2 cm de diamètre environ sur votre plan de travail fariné. Détaillez le boudin en tronçons de 2 cm en veillant à ne pas les coller entre eux. Recommencez avec le reste de pâte.

Plongez les gnocchi dans l'eau bouillante (salée). Quand ils remontent à la surface, comptez encore une minute de cuisson (c'est le secret de Valérie pour des gnocchi bien gonflés, mais chut il ne faut pas le répéter). Il faudra les faire cuire en plusieurs fois car avec les quantités indiquées, vous allez en avoir pas mal! Récupérez les gnocchi avec une écumoire et placez-les sur une plaque. Arrosez-les d'huile d'olive pour éviter le collage "gnocchiesque". Vous pouvez préparer les gnocchi à l'avance et les faire réchauffer au micro-ondes.

Servez les gnocchi avec du parmesan fraîchement râpé ou de Pesto à l'ail des ours pour rester sur la thématique!

Vous pouvez aller voir chez Dorian et chez Valérie la version des gnocchi. Une recette, 6 mains, trois photos, à chacun son univers! 

Merci à Valérie et Dorian pour ce super moment culinaire!!

dimanche 8 avril 2018

Mes barquettes pomme/fenouil/pomelo

Un inconnu vous offre des fleurs. Encore une fois ce slogan des années 80 me revient en mémoire. Et pourtant moi aucun/e inconnu/e ne m'en offre. Non moi les inconnus m'offrent plutôt des restes de risotto ou des fruits. C'est donc écrit sur mon front que je vis cuisine, que je respire cuisine, lis cuisine ou pense cuisine jour et nuit? L'inconnue du jour c'est Imane du Panier des Brunettes que j'ai rencontrée la semaine dernière pour parler fruits, légumes et cuisine bien sûr. Et au détour d'une conversion sur les producteurs avec lesquels elle travaille, elle me tend un petit sachet contenant deux pommes toutes vertes et un joli pomelo! Je les ai tout de suite rangés dans mon sac (qui contenait déjà quelques chocolats de Pâques plus 1,5kg de beurre de ma Normandie plus quelques pots pour mes confitures à venir) en me promettant de les préparer bien vite. Un retour à Barcelone plus tard et c'est l'occasion! Quand le cuisinier se remet des excès de Paris, il prépare des barquettes pomme/fenouil/pomelo!

Préparation: 20 minutes

Pas de cuisson

Ingrédients pour 4 personnes:
- 4 sucrines
- 1 pomme acidulée
- 1 pomelo
- 90 g de crevettes roses pas trop grosses
- 70 g de fenouil
- 2 cuillères à café de moutarde
- 1 cuillère à soupe d'huile
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- sel, poivre
- quelques petites feuilles de basilic thaï (facultatif)

Ôtez la première couche du fenouil et rincez puis séchez le reste. Détaillez-le en brunoise (si vous me connaissez vous savez que c'est ma coupe préférée). Réservez dans un bol. Pelez et évidez la pomme puis coupez-la... en ... brunoise!(et oui encore pour être raccord). Ajoutez-la au fenouil. Incorporez le jus de citron, la moutarde et l'huile. Assaisonnez et mélangez. 

Pelez le pomeleo à vif en enlevant bien toute la peau ainsi que la membrane blanche. Coupez-le en tranches fines puis en tout petits quartiers (vous n'utiliserez pas tout). Réservez.

Rincez et séchez les sucrines. Détachez les feuilles (gardez seulement les plus grandes et réservez les autres pour préparer une salade). Garnissez-les du mélange fenouil/pomme. Déposez des morceaux de pomelo et une crevette sur chaque barquette.

Donnez un dernier tour de moulin à poivre et décorez avec une petite feuille de basilic thaï.

Variante:
Si vous ne trouvez pas ce fameux basilic, utilisez de l'aneth. Vous pouvez aussi ajouter une petite goutte de sauce pimentée (du genre de celles que l'on trouve dans les rayons exotiques).

jeudi 5 avril 2018

Mes p'tites pizzas vertes

J'ai la cuisine obsessionnelle. Quand j'ai un ingrédient dans la tête, je suis capable de faire des kilomètres à Barcelone ou à Paris pour le trouver. J'ai des phases avec certains autres et je les cuisine à toutes les sauces jusqu'à ce que je n'en puisse plus. Mr R me le dit souvent "Tiens, on est en phase... en ce moment". C'est par vague. Un ingrédient soudain m'apparaît, connu ou inconnu et il me le faut. Je le visualise déjà dans mon four, ma poêle ou mon assiette... En ce moment mon ingrédient obsessionnel s'appelle l'ail des ours. Trouvé par hasard sur le marché samedi matin, puis revu dans l'après-midi dans une boutique, transformé en Pesto aussitôt. Depuis une obsession: en rapporter dans ma valise. Hier j'ai donc refait le chemin des endroits potentiels où le trouver... Et rien! Impossible de mettre la main dessus. Mon obsession n'en grandit que plus! Mais je le trouverai, c'est sûr. J'ai encore des idées de recettes vertes et l'ail des ours serait parfait! Quand le cuisinier est décidément obsédé par le vert, il prépare des p'tites pizzas vertes à l'ail des ours!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 5 + 15 minutes

Ingrédients pour 4 pizzas:
- 2 pains pita
- 4 cuillères à soupe de Pesto à l'ail des ours
- 1 boule de mozzarella
- 1/2 brocoli (prenez-le plutôt petit)
- sel, poivre
- quelques pois chiches grillés ou noix en déco (facultatif)
- huile d'olive

Rincez et séchez le brocoli puis détaillez-le en petits bouquets. Faites-les sauter 5 minutes dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive, ils doivent rester bien verts et croquants. Réservez.

Égouttez la mozzarella puis coupez-la en dés. Ouvrez les pains pita en deux. Étalez le pesto sur chaque moitié de pain. Répartissez la mozza par-dessus. Poivrez. Faites cuire à 180ºC pendant 15 minutes environ, le fromage doit être gratiné. Déposez les petits bouquets de brocoli sur les pizzas et repassez au four 2 minutes.

Servez vos p'tites pizzas bien chaudes avec une petite salade ...verte évidemment!

lundi 2 avril 2018

Mon pesto à l'ail des ours

En matière de courses alimentaires, il y deux écoles: celle de ceux qui font une liste car ils savent ce qui leur manque et celle de ceux qui ne font pas de liste. Quand je pars sur le marché, souvent je n'ai pas d'idée de ce que je vais acheter car mes idées viennent en fonction de ce que je trouve. À Barcelone de toute façon c'est vite fait car la variété n'est pas au rendez-vous. Mais quand je suis à Paris, les choses changent, pas sur la liste des courses car je n'en ai pas plus que quand je suis chez moi, mais par contre ce que je peux trouver ici est beaucoup plus intéressant! Depuis que je suis arrivé mercredi, j'ai déjà mis la main sur quelques ingrédients inexistants de l'autre côté des Pyrénées! Samedi, alors que j'allais reprendre le chemin de la maison après avoir acheté ce qui m'avait fait de l'oeil sur les étalages, j'ai vu un marchand faire des bottes avec des feuilles. Comme je ne connaissais pas et comme je suis curieux, j'ai demandé au monsieur ce qu'il faisait. Quand il m'a parlé d'ail des ours, mon cerveau culinaire s'est emballé! Il m'en fallait! Et aussitôt une idée a germé...que je vous dévoilerai dans pas longtemps. Bref, c'est en sautant de joie, que je suis rentré à la maison samedi avec mon ail des ours dans mon sac de courses (le cuisinier devient poète à ses heures perdues!). Quand le cuisinier découvre un nouvel ingrédient, il en profite pour faire les fonds de frigo et il prépare un pesto à l'ail des ours!

Préparation : 10 minutes

Cuisson: 5 minutes

Ingrédients pour un pot:
- 1 bouquet d'ail des ours
- 12 cl d'huile d'olive un peu pour le pot
- 40 g de noix
- 30 g de comté
- sel, poivre

Rincez et séchez bien les feuilles d'ail des ours. Faites torréfier les noix quelques instants dans une poêle sans matière grasse. Coupez le comté en petits dés. 

Placez tous les ingrédients solides dans le bol de votre mixeur. Mixez, tout en versant l'huile en filet. Assaisonnez selon votre goût. Il ne doit plus rester de morceaux. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. La quantité d'huile dépend de la consistance que vous souhaitez donner à votre pesto. J'avais besoin pour mon idée d'un pesto un peu consistant, si vous l'aimez plus liquide, ajoutez de l'huile.

Versez le pesto dans un pot préalablement lavé et ébouillanté. Versez un peu d'huile par dessus pour éviter qu'il ne s'oxyde. Conservez le pesto au frigo. 

Rendez-vous dans  quelques jours pour une recette à base de pesto à l'ail des ours! En attendant, vous pouvez toujours le déguster sur des petits toasts de pain grillé avec quelques graines de courge torréfiées et concassées.

samedi 31 mars 2018

Mon açai bowl

C'est drôle la cuisine. Ça vous fait faire de ces choses parfois. Cuisiner n'importe où, avec tout ou presque rien. Prendre des avions pour animer des ateliers ici ou là. Rencontrer plein de gens, tellement de gens. Faire des kilomètres pour trouver le dernier ingrédient dont tout le monde parle. Revenir à Barcelone, la valise pleine à craquer (là je sens que ça va sentir la rhubarbe). Et puis parfois, ça vous permet de retrouver des gens que vous n'avez pas vus depuis 1000 ans. Recevoir un message instagramien d'une copine du collège, une sombre histoire de maths qui a souvent mal tourné, qui me demande comment faire un açai bowl parce qu'elle a des problèmes avec sa poudre d'açai. Me gratter la tête car je n'en avais jamais préparé, normal, je ne suis pas toujours les tendances culinaires. Courir acheter la dite poudre et réfléchir. Quand le cuisinier fait une recette pour une amie de très longue date, il repense à ses cours de maths et il prépare son premier açai bowl!

Préparation:10 minutes

Pas de cuisson

Ingrédients pour 2 personnes:
- 30 cl d'eau de coco
- 125 g de framboises
- 100 g de myrtilles
- 50 g de fraises des bois (j'en avais dans mon congélateur)
- 1 banane que vous aurez placée au congélateur 2 heures avant
- 1 cuillère à soupe de poudre d'açai (dans les magasins bio)
- 1 cuillère à soupe de sirop d'érable (ou plus si vous voulez que ce soit plus sucré)
- 1 kiwi
- 2 cuillères à soupe de copeaux de noix de coco séchés
- 1 cuillère à soupe de graines de courge
- 2 cuillères à café de graines de sésame noir

Placez 100 g de framboises, les myrtilles, la banane, l'eau de coco, la poudre d'açai et le sirop d'érable dans le bol de votre blender. Mixez pendant 1 minute. Il ne doit plus rester de morceaux.

Versez la préparation dans des bols. Pelez et coupez le kiwi en tranches. Rincez et séchez les fraises des bois.  

Décorez votre açai bowl avec les tranches de kiwi, les fraises des bois, les framboises restantes, les copeaux de coco, les graines de courge et de sésame. 
Je peux vous garantir qu'après avoir avalé votre bowl, vous n'aurez plus faim et vous aurez de l'énergie à revendre!

Conseil:
vous pouvez changer les toppings, mettre des noix (cajou, pécan, noisettes...) torréfiées et concassées, ajouter des fraises en plus des framboises ou des myrtilles, remplacer l'eau de coco par du lait végétal... Bref vous pouvez vous amuser avec le bowl!

jeudi 29 mars 2018

Mes pâtes sauce carottes/coco

La météo. Tout le monde en parle. Le temps qu'il fait est un sujet de conversation on ne peut plus bateau. S'il pleut, on est de mauvaise humeur, s'il fait trop chaud, on se plaint d'étouffer, s'il fait froid, on se demande quand les températures vont remonter. Bref on n'est jamais content de ce qu'on a. Mais dans toutes ces discussions sur la pluie et le beau temps, il est une météo dont on ne parle jamais: celle de l'intérieur. Parce ce qu'il n'y a pas que dans le ciel que le soleil ou les nuages arrivent. Dans nos émotions aussi parfois il fait beau ou alors c'est la tempête. Cette météo-là est finalement plus importante que l'autre car quand on a la pêche qu'importe qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige. Alors quand le cuisinier cuisine pour son amie qui a des nuages dans la tête, il lui prépare des pâtes avec une sauce végane carottes/coco pour mettre du soleil dans ses pensées!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 6 carottes moyennes
- 1 gros oignon frais
- 400 ml de lait de coco
- 1 cuillère à soupe de cacahuètes non salées
- 4 brins de coriandre
- 2 cuillères à café de graines de pavot
- 2 cuillères à café bombées de colombo
- sel, poivre
- 1 cuillère à soupe d'huile de coco
- 300 g de pâtes (pour moi fusili corti)

Faites griller les cacahuètes 5 minutes dans une poêle sans matière grasse puis hachez-les grossièrement. Pelez et rincez les carottes avant de les couper en rondelles. Faites-les cuire à la vapeur jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Pendant ce temps, pelez et émincez l'oignon. Faites-le suer dans une poêle avec l'huile de coco sur feu modéré jusqu'à ce qu'il devienne translucide. 

Quand les carottes sont cuites, ajoutez-les avec le colombo à l'oignon et mélangez le tout sur feu modéré pendant 5 minutes. Assaisonnez puis versez le lait de coco. Laissez mijoter 5 bonnes minutes. Mixez le tout soit au mixeur plongeant, soit au blender pour obtenir une sauce bien lisse. Maintenez la sauce au chaud dans la poêle sur feu doux.

Faites cuire les pâtes en suivant les instructions sur le paquet. Égouttez-les et versez-les aussitôt dans la sauce. Mélangez une minute. Servez sans attendre. Parsemez de coriandre ciselée, de cacahuètes et de pavot. C'est prêt!

Recette à partager avec des amis ou des gens qui ont besoin de soleil. 

mercredi 28 mars 2018

Ma salade tiède de pommes de terre

Et bah voilà, moi qui commençais à aimer le printemps, je suis en train de faire marche arrière. Alors que normalement le soleil brille au-dessus de nos têtes, aujourd'hui c'est encore la pluie qui est au rendez-vous. La pluie... sa simple évocation me donne des envies de couette, de thé fumant sur la table basse et de Barbara en boucle. C'est pour moi la déprime totale. Je déteste la pluie car elle m'empêche de faire mes kilomètres de balade dans Paris, elle mouille les chaussures, elle fait rentrer l'humidité dans les manteaux, dans les maisons. Elle s'incruste dans le moral, elle rend les gens pas sympas (déjà que). Bref ce n'est une bonne compagne pour moi. Si seulement elle pouvait s'arrêter! Je me contenterais même d'un ciel nuageux, tout plutôt que la pluie qui fait froid partout! Quand le cuisinier a besoin de chaleur, il prépare une salade végétarienne tiède de pommes de terre et en profite pour découvrir le chou romanesco!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 35 minutes

Ingrédients pour 2 personnes
- 300 g de pommes de terre rattes 
- 1 petit chou romanesco
- 60 g de petits pois (poids écossé)
- 2 gousses d'ail en chemise
- 3 cuillères à soupe de pesto (pour moi Pesto de roquette)
- 2 oeufs
- 1 cuillère à café d'origan
- sel, poivre
- huile d'olive

Lavez et séchez les rattes puis coupez-les en rondelles un peu épaisses. Placez-les sur une plaque. Ajoutez les gousses d'ail et l'origan. Assaisonnez. Arrosez d'huile d'olive et mélangez bien. Faites cuire 20 minutes à 180ºC en mélangeant 2 ou 3 fois en cours de cuisson. Les pommes de terre doivent tendres et dorées.

Pendant qu'elles cuisent, plongez les petits pois dans une casserole d'eau bouillante salée et laissez-les cuire 3 minutes avant de les égoutter et de les rafraîchir. Réservez.

Détaillez le chou en petits bouquets. Lavez-les et séchez-les. Faites-les sauter dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils soient cuits mais encore un peu croquants (comptez une petite dizaine de minutes). Assaisonnez en cours de cuisson.

Plongez-les oeufs dans une casserole d'eau bouillante et comptez 6 minutes de cuisson à la reprise de l'ébullition. Égouttez-les puis rafraîchissez-les avant de les écaler. 

Quand les pommes de terre sont cuites, ajoutez-les au chou dans la poêle avec les petits pois. Mélangez sur feu doux pendant 2 minutes. Servez la salade avec l'oeuf mollet sur le dessus et arrosez  de pesto.

lundi 26 mars 2018

Mes tartelettes à la confiture

Le printemps semble s'installer à Barcelone malgré les trombes d'eau qui nous tombent sur le coin du nez un jour sur deux. Le printemps qui s'en vient me réjouit car j'attends avec une impatience non dissimulée les fruits de la nouvelle saison pour préparer des confitures. Les fraises, les cerises, la rhubarbe vont bientôt arriver et il me faudra les accueillir comme il se doit. Je récupère déjà des pots à droite et à gauche dans cette perspective. Et je sais qu'il va m'en falloir encore! Ce qu'il va surtout me falloir c'est de la place dans mes placards. Ce matin, en les ouvrant j'ai eu un peu peur car les pots ne rentrent plus... Je ne sais pas comment je vais faire pour faire de la place avant que les fruits de printemps arrivent: ouvrir un pop up store de confitures? En donner à tous mes amis? Les manger toutes? J'en étais là de mes réflexion quand j'ai eu une autre idée: et si je les cuisinais? Quand le cuisinier fait du tri dans ses placards, il prépare des tartelettes à la confiture!

Préparation: 25 minutes

Attente: 2 heures

Cuisson: 20 minutes par fournée

Vos meilleurs amis pour la recette: des moules à mini tartelettes

Ingrédients:
Pour la pâte
- 250 g de farine + un peu pour le plan de travail
- 125 g de beurre très froid coupé en morceaux
- 40 g de poudre de noisettes
- 1 oeuf
- 2 cuillères à soupe d'eau très froide
- 1 pincée de sel

Pour la garniture
- 150 g de la confiture de votre choix (j'en ai choisi trois: figues, prunes/épices et poire)

Placez la farine, la poudre de noisettes et le sel dans le bol de votre mixeur. Ajoutez le beurre. Mixez rapidement pour obtenir une sorte de sable. Ajoutez l'oeuf. Mixez par à coups pour l'incorporer. Versez l'eau une cuillère à la fois. Mixez à nouveau, cette fois jusqu'à ce que la pâte forme une boule. Récupérez-la. Filmez et placez au frais pendant 2 heures au moins.

Abaissez la pâte finement sur votre plan de travail légèrement fariné avec votre rouleau à pâtisserie. Découpez-la en disques de 6 cm environ. Récupérez les chutes et abaissez de nouveau pour découpez d'autres disques. Garnissez les moules de pâte. 

Versez une bonne cuillère à café de confiture sur les fonds de pâte. Attention de ne pas trop les garnir car ça risque de déborder à la cuisson. 

Faites cuire 20 minutes environ dans un four préchauffé à 180ºC. Surveillez la cuisson car d'un four à l'autre les temps changent! Attendez quelques minutes avant de démouler. Laissez refroidir sur une grille. Je vous conseille de les faire assez petites pour n'en faire qu'une bouchée.

Conseil:
Cette recette est toute simple mais demande une exigence: choisissez une très, très bonne confiture! Maison dans l'idéal car c'est incomparable avec celles que l'on trouve dans le commerce!

dimanche 25 mars 2018

Mon crumble de petits pois/ carottes à la poêle

Aujourd'hui c'est un cuisinier un peu triste qui écrit sa recette. Sa charmante voisine est partie sous d'autres cieux hier. C'est un peu comme si une 3ème grand-mère m'avait quitté. Maintenant la porte ne s'ouvrira plus sur cette gentille mamie avec laquelle j'aimais discuter. Je ne la croiserais plus au marché, elle ne goûtera plus mes confitures ou mes petits desserts que je lui passais de temps en temps. Une grand-mère qui s'en va c'est toujours un morceau de l'enfance qui fout le camp. C'est aussi une époque qui nous dit au revoir. Aujourd'hui, ma recette est pour Roser, pour qu'elle repose en paix. Une dernière recette à la poêle cette semaine. Une "dernière" façon de parler car il y en aura d'autres bien sûr, mais la dernière de mon défi. Quand le cuisinier finit de s'amuser avec sa poêle, il prépare un crumble de carottes tout à la poêle!

Préparation: 25 minutes

Repos: 30 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:
- 1 kg de carottes
- 150 g de petits pois frais (poids écossé)
- 1 oignon
- 1 échalote
- 600 ml de bouillon de légumes
- 75 g + 60 g de beurre
- 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
- 2 branches de romarin
- 3 branches de thym
- 150 g de farine
- 15 g de noisettes entières non salées
- 15 g  de graines de courge
- 1 cuillère à café d'origan séché
- quelques feuilles d'origan frais en déco
- sel, poivre

Préparez le crumble: faites dorer les noisettes et les graines de courge quelques minutes à la poêle puis hachez-les au couteau (il y aura des morceaux qui donneront du croquant). Dans un saladier mélangez la farine, les noisettes + graines de courge et l'origan séché. Salez, poivrez. Ajoutez les 75g de beurre en parcelles. Sablez entre vos doigts. Il doit y avoir des petits morceaux et des plus gros. Filmez et laissez reposer au frigo au moins 30 minutes.

Blanchissez les petits pois 3 minutes en les plongeant dans une casserole d'eau bouillante salée. Égouttez-les et rafraîchissez-les. Réservez. Faites chauffer le bouillon. Pelez, rincez et séchez les carottes. Coupez-les en deux ou quatre en fonction de leur taille puis en fines tranches. Pelez et hachez l'oignon et l'échalote et faites-les suer dans une poêle avec 15 g de beurre sur feu modéré pendant 5 minutes. Réservez. Faites ensuite revenir les carottes dans la même poêle avec le beurre restant en augmentant légèrement le feu. Laissez cuire 15 minutes en remuant bien puis versez le bouillon comme pour un risotto, en attendant que le bouillon s'évapore avant d'en rajouter. Ajoutez le mélange oignon/échalote et les herbes effeuillées dans la poêle. Quand vous avez incorporé tout le bouillon, ajoutez les petits pois et la crème et laissez épaissir pendant 5 grosses minutes en mélangeant bien. Vérifiez la cuisson des carottes. Maintenez au chaud.

Dans une autre poêle, faites dorer le crumble sur feu modéré d'abord puis en augmentant le feu. Les miettes doivent prendre une jolie couleur et devenir croustillantes. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. 

Versez les carottes dans les assiettes et recouvrez de miettes sans tasser. Parsemez de feuilles d'origan frais.

Astuce: Vous pouvez préparer les carottes et les miettes à l'avance. Réchauffez-les quelques minutes dans deux poêles au moment de servir.